background preloader

E-reputation

Facebook Twitter

Blog Skiply — Enquête de satisfaction par smiley : toujours le... Voilà quelques années que vous voyez fleurir des bornes de satisfaction par Smiley dans les restaurants, les bars, les aéroports ou encore les aires d’autoroute.

Blog Skiply — Enquête de satisfaction par smiley : toujours le...

Le principe est particulièrement séduisant : pour connaitre le taux de satisfaction des clients, une pression sur un bouton suffit. Simple, efficace et rapide, et surtout bien plus adapté que les dispositifs type tablette avec toutes les contraintes habituelles : vol, alimentation électrique, reflets, traces de doigts, mise à jour, connexion à un réseau wifi, etc.

Bornes smileys : 2,3 ou 4 boutons ? Dans de nombreux cas, les smileys sont tout à fait adaptés. Reste ensuite un débat entre ceux qui plaident pour le 4 boutons, et les aficionados du 3 boutons. Quand les Smileys ne suffisent pas Cependant, dans d’autres cas, les Smileys ne sont pas adaptés, dans la mesure où l’information qu’ils apportent n’est pas suffisante pour prendre des mesures correctives. Le Café des Médias Les voyageurs Instagram, ou le tour du monde en smartphone. Le réseau social Instagram ne cesse de grandir, avec désormais plus de 300 millions d’utilisateurs.

Le Café des Médias Les voyageurs Instagram, ou le tour du monde en smartphone

Le voyage fait partie des thématiques les plus en vogue : on y partage volontiers ses photos de vacances et les paysages qu’on aime. Parmi ces centaines de millions d’utilisateurs, certains ont émergé et sont désormais à la tête d’importantes communautés. Qui sont ces voyageurs Instagram suivis par plusieurs dizaines de milliers de personnes, voire des centaines pour les plus influents ? Pourquoi ont-ils tant d’abonnés ? Rencontre. Voyageur Instagram, un métier à part Chaque jour, les voyageurs Instagram postent une photo sublime d’un endroit de rêve. Elisa Detrez et Maxime Coquard (@ElisaParkRanger) sont Français et ils ont aussi fait du voyage Instagram leur métier.

Les Australiens sont très friands d’Instagram, et l’Australie est la destination touristique la plus suivie sur le réseau. Entre carnet de voyage, guide touristique et outil de promotion. Comment les chefs étoilés gèrent leur e-réputation. En cette période de l’année, les avis sur les restaurants sont scrutés par les internautes afin de réserver les meilleures tables… L’occasion de nous intéresser à l’e-réputation des restaurants étoilés.

Comment les chefs étoilés gèrent leur e-réputation

Si les ténors de la gastronomie française n’ont pas attendu des émissions comme Top Chef ou de Master Chef pour prendre leur place médiatiquement (le Chef trois étoiles Paul Bocuse à la fin des années 60 a « inventé » la figure du grand chef, avec sa veste de cuisine et son col bleu blanc rouge et ses bras croisés au niveau des épaules), la mise en avant des chefs étoilés a pris une nouvelle impulsion avec la médiatisation mais surtout avec la transformation digitale qui impacte leur métier.

Comment les chefs étoilés gèrent leur e-réputation ? Tour de table. E-réputation des chefs étoilés : un personal branding à gérer Guy Savoy, un chef étoilé qui connait la recette pour valoriser son personal branding Page d’accueil du site de Guy Savoy (source : Mais il utilise très bien ce support. . (2) Exclusif : PriceMinister nous dévoile sa stratégie client pour gérer sa e-réputation. Place à notre deuxième volet sur la gestion de l’e-réputation par les e-commerçants.

Exclusif : PriceMinister nous dévoile sa stratégie client pour gérer sa e-réputation

Afin de mieux comprendre leur stratégie e-réputation, nous avons interrogé un acteur majeur du e-commerce et des marketplaces : PriceMinister. Racheté en 2010 par le japonais Rakuten, PriceMinister est le septième site de commerce électronique le plus visité en France. Il propose plus de 200 millions d’articles neufs et d’occasion. Il génère également plus de 5 700 000 visiteurs uniques par mois au deuxième trimestre 2015, selon les chiffres de la FEVAD. Il possède actuellement plus de 23 000 followers sur Twitter et plus de 500 000 fans sur sa page Facebook. Au départ, l’entreprise fonctionnait en C to C, c’est-à-dire de particulier à particulier : « J’ai un vieux CD que je veux revendre, pour arrondir mes fins de mois. » L’arrivée des Japonais de Rakuten a amené une volonté de se focaliser sur le B to C : c’est-à-dire de mettre en lien vendeurs professionnels et particuliers.

Est-ce qu’ils y arrivent ?

Avis en ligne

Faux avis : l'enfer est pavé de bonnes intentions ! La problématique de la confiance est essentielle dans l’économie numérique, où tous les fournisseurs de biens et de services se recherchent en ligne.

Faux avis : l'enfer est pavé de bonnes intentions !

Pensant bien faire, certains salariés, employés ou cadres, décident de noter leur entreprise sur des sites dédiés. Mais que valent ses avis ? Sont-ils répréhensibles ? Que risque l’entreprise ? J’ai mené l’enquête pour vous ! Des exemples concrets de collaborateurs trop zélés Les exemples de collaborateurs notant positivement leur entreprise sur les réseaux sociaux ou les sites dédiés, à la demande de la hiérarchie ou de leur propre initiative, abondent sur le web. Le seul avis sur la concession Renault la Seyne a été posté par Arry Starck… Se connecter.