background preloader

Recherches

Facebook Twitter

Belec vol 29 2. 150602 DistractionWEB V2. Using_research_evidence_for_success_-_a_practice_guide. Pedagogie%20efficace. Teacher Quality. Skip to contentSkip to navigation General Audience Articles Boosting Teacher Effectiveness.

Teacher Quality

Rosenshine part 2 (Conference in 2002) Rosenshine part 1 (Conference 2002) An-Objective-Critique-of-Hatties-Visible-Learning-Research.pdf. Rosenshine.pdf. EdPractices_21.pdf. An-Objective-Critique-of-Hatties-Visible-Learning-Research.pdf. ClassesACoursDouble.pdf. Classes multiniveaux: une plus-value, selon un expert. Top-twenty-principles.pdf. Enseigner en harmonie avec le fonctionnement de la mémoire. Do_Learners.pdf. Articles on direct, whole-class instruction. Classement de Hattie : Liste de facteurs pour la réussite scolaire. "Aider à mieux enseigner" selon John Hattie.

Classroom practice – Listen closely, learning styles are a lost cause - news - TES. Comment:5 average rating | Comments (6)Last Updated:23 November, 2014Section:news It’s time to stop labelling pupils as visual, auditory or kinaesthetic learners.

Classroom practice – Listen closely, learning styles are a lost cause - news - TES

Research has consistently shown the theory to be false Every teacher has to contend with an ethical dilemma: students each have one of a variety of learning styles, and to maximise learning the lesson should take these into consideration. To do this, however, the teacher has to conduct a lesson that is so multi-sensory as to require superhuman levels of planning. So what are they to do? Most teachers try to find a happy medium, a sweet spot between doing nothing and doing everything, where visual, auditory and kinaesthetic (Vak) learning styles are catered for but do not dictate every aspect of the lesson. This is the wrong approach. Visible learning - Google Slides. Stratégies d'enseignement efficaces au primaire (Bissonnette) L’apport des sciences cognitives en éducation. Ces dernières années, les recherches en psychologie cognitive ont amené un certain nombre de connaissances incontournables dans le domaine de l’enseignement.

L’apport des sciences cognitives en éducation

Ce billet se consacre à l’exploration de deux aspects primordiaux dans ce domaine d’activité: les recherches sur l’expertise développées par John Anderson ainsi que celles sur la charge cognitive de l’australien John Sweller. J’ai déjà par le passé traité en partie cette dernière, mais je pense intéressant d’y revenir un peu. Avant de rentrer vraiment dans le sujet, il est nécessaire de fournir un petit explicatif de la manière dont nous interagissons avec notre environnement. Schématiquement, cela donne quelque chose comme cela:

L'influence du contexte sur les apprentissages - CARDIE. Dans le cadre d’un partenariat entre l’Education Nationale et le CERCA, Messieurs Croizet et Goudeau mènent des travaux de recherches sur l’influence du contexte sur la performance cognitive.

L'influence du contexte sur les apprentissages - CARDIE

Ces travaux font l’objet de restitution dans le cadre scolaire pour aider les parents et les enseignants à accompagner les élèves et aussi pour favoriser le développement professionnel des équipes éducatives. Rendre les étudiants actifs en amphi: quelques activités d’apprentissage actif à faire en amphi et sans matériel ! Je suis partie quelques mois en mission dans 4 pays d’Afrique pour former 880 enseignants universitaires à la pédagogie.

Rendre les étudiants actifs en amphi: quelques activités d’apprentissage actif à faire en amphi et sans matériel !

Dans le cadre de cette mission, j’ai abordé notamment les activités d’apprentissage actif que l’on peut mettre en place aisément dans des amphis de 1000 étudiants et qui ne nécessitent aucun matériel. Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene. L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene

Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. Capsules pour les écoles primaires. UQAT - Classe multiâge en réseau. Education et sciences cognitives: le coup de gueule. Selon lui, beaucoup trop d’enseignants continuent d’ignorer les résultats des sciences cognitives, bien que ceux-ci soient directement pertinents pour l’enseignement, notamment mais pas seulement dans le domaine de la lecture.

Education et sciences cognitives: le coup de gueule

Il appelle de ses voeux une éducation fondée sur la preuve: l’évaluation systématique des manuels et des pratiques éducatives, comme on le fait en médecine afin de vérifier si un médicament est efficace. Voici le texte complet de l’article (dans une version légèrement différente — Le journal Le Monde a la fâcheuse habitude de déformer les textes qu’il reçoit, notamment en leur imposant des titres et sous-titres. Le titre “Enseigner est une science” n’est pas de l’auteur). L’apprentissage des verbes et des noms relève de parties différentes du cerveau. Texte adapté et traduit de l’anglais de Nouns and verbs are learned in different parts of the brain publié sur le site Physorg.com le 25 février 2010 Deux psychologues espagnols et un neurologue allemand ont récemment montré, grâce à l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (Wikipédia), que la partie du cerveau qui s’active quand une personne apprend un nouveau nom est différente de la partie utilisée pour apprendre un verbe.

L’apprentissage des verbes et des noms relève de parties différentes du cerveau

Les chercheurs présentent les résultats de leur étude dans un article publié dans la revue Neuroimage. L’équipe savait que que les enfants apprennent les noms avant de verbes et que de nombreux patients qui présentent des lésions au cerveau montrent une dissociation dans le traitement de ces types de mots. The Top Ten Brain Science And Psychology Studies Of 2013. Légendes pédagogiques et incurie ministérielle.

La prise de notes collaborative. Par Vincent Laberge | Agent de recherche et coordonnateur de C-UTILE | vincent.laberge@etsmtl.ca Site web: Mise en contexte La compétence informationnelle est un thème large incluant toutes les compétences permettant « à une personne d’évoluer dans la société du savoir et d’utiliser l’information de façon critique en vue de répondre à un besoin, qu’il s’agisse de résoudre un problème, de prendre une décision, de développer ses connaissances, de créer un document, une œuvre ou un produit ou, plus simplement, de poursuivre sa formation. » (Direction des bibliothèques, 2004).

La prise de notes collaborative

Dans cette optique, la prise de notes efficace est une compétence critique à développer pour l’apprentissage de nouvelles informations dans le cadre de l’enseignement supérieur et de la formation continue. Le défi de la prise de notes en classe. Document_accompagnement_polices_de_caracteres_cursives_260469.