background preloader

Marioon09

Facebook Twitter

Normes agroalimentaires : le système HACCP. En Europe, les entreprises du secteur agroalimentaire sont juridiquement responsables de la sécurité sanitaire des denrées qu'elles produisent, transportent, stockent ou vendent.

Normes agroalimentaires : le système HACCP

Elles ont l'obligation de prendre des mesures de prévention en identifiant et en maîtrisant les risques avant qu'ils ne compromettent la sécurité des aliments. Pour répondre à cette obligation, de nombreuses entreprises agroalimentaires appliquent des normes industrielles spécifiques. Sécurité sanitaire des aliments Les consommateurs sont en droit d'attendre que les aliments qu'ils consomment soient sans danger pour leur santé.

Les aliments impropres à la consommation peuvent être à l'origine de maladies transmissibles par les denrées alimentaires qui peuvent se révéler, au mieux, désagréables, et au pire, fatales. La mise en œuvre d'un système HACCP passe avant toute chose par l'application de bonnes pratiques d'hygiène (BPH). Références Food Today 11/2011. Saint-Jean-du-Falga (09) : Leclerc fait peau neuve. Reconstruit sur près de 3 000 m2, Leclerc-Saint-Jean-du-Falga devient la deuxième grande surface du département.

Saint-Jean-du-Falga (09) : Leclerc fait peau neuve

Directeur : Patrick Sobraquès Contact Avenue des Pyrénées 09100 Saint-Jean- du-Falga Tel : 05 6169 77 00 Fax : 05 61 60 68 87 Pour passer de 1 200 à 2 996 m2, le Leclerc de Saint-Jean-du-Falga, en périphérie de Pamiers (Ariège), a choisi de reconstruire entièrement son bâtiment, en rasant le supermarché qui datait de 1982. . · Nombre de m2 : 2 996 · Nombre de références : 40 000 · Nombre de salariés : 125 · Nombre de caisses : 15. Les coopératives, un moteur de l’économie sociale et solidaire. 2012 est consacrée par l’Assemblée générale des Nations Unies « Année internationale des coopératives ».

Les coopératives, un moteur de l’économie sociale et solidaire

Une occasion d'accroître la notoriété de ces structures, qui contribuent au développement socio-économique. Depuis la première société coopérative créée en 1844 par des tisserands anglais, la sphère économique coopérative s’est construite à partir de valeurs essentielles (égalité, solidarité...). 150 ans plus tard, les Nations Unies évaluaient ainsi que les coopératives amélioraient les conditions de vie d'une personne sur deux dans le monde.

Benoît Hamon et Elaine Zakaib au Sommet international des coopératives à Québec Intérêt collectif Les coopératives apportent un service à l’homme, tout en préservant ses intérêts économiques. Les Scop, une approche participative Incontournables dans le paysage coopératif, les Scop (sociétés coopératives de production) privilégient une démarche participative, vertueuse économiquement. Innovation < Retour. Hygiène alimentaire. Les règles de base pour une bonne tenue d'un rayon frais. Mars-avril 2006 Les magasins « bio » sont soumis, eux-aussi, à des vérifications et des contrôles par les autorités publiques.

Les règles de base pour une bonne tenue d'un rayon frais.

Il est donc obligatoire de suivre la réglementation. C’est pourquoi, nous rappelons ici quelques règles de base concernant les dates limites de consommation, et les températures à respecter pour chaque type de produit. Nous donnons aussi quelques indications sur l’hygiène du rayon et le respect de la chaîne de froid. DATE LIMITE DE CONSOMMATION (DLC) ET DATE LIMITE D’UTILISATION OPTIMALE (DLUO) L’apposition de ces dates sur les denrées a pour objectif de faire connaître au consommateur la limite au-delà de laquelle un aliment est susceptible d’avoir perdu, soit ses qualités microbiologiques, soit ses qualités organoleptiques, physiques, nutritives, gustatives, etc... La date limite de consommation (DLC) Cette limite est impérative.

Elle n’a pas le caractère impératif de la DLC. Le respect de la chaîne du froid. Dossier%20de%20presse%20fili. LECLERC - Dirigeants Entreprise. E.

LECLERC - Dirigeants Entreprise

Leclerc est une coopérative de commerçants travaillant de manière indépendante tout en respectant les conditions fixées par la coopérative. Répartis dans toute l’Europe, les magasins E.Leclerc distribuent des produits, essentiellement alimentaires, provenant notamment de la centrale d’achat européenne Coopernic. En effet, les magasins E. Leclerc fonctionnent grâce à 16 centrales d’achat qui les approvisionnent en fonction d’une répartition géographique non stricte en France. Certains pays comme Andorre, la Slovénie ou encore le Portugal sont eux aussi approvisionnés depuis la France en produits électroménagers, audiovisuels et informatiques. Très diversifiée, E. La coopérative dispose également de ses propres marques comme Marque Repère, ECO+ mais aussi Nos Régions ont du talent. Modernité oblige, l’enseigne a ouvert en 2007 son premier Drive et dispose désormais de 284 points de retrait baptisés E. L’histoire d’E.