background preloader

Aides sociales

Facebook Twitter

"Ancienne maman et SDF, je viens en aide aux femmes à la rue" - France Dimanche. « Lorsqu’à 18 ans, je suis arrivé à Paris de ma Picardie natale, j’étais pleine d’espoir.

"Ancienne maman et SDF, je viens en aide aux femmes à la rue" - France Dimanche

Avec mon BTS secrétariat en poche, j’ai vite décroché des missions d’intérim puis un CDI dans une banque. Mais neuf ans plus tard, l’on m’a licenciée et j’ai donc été expulsée de mon appartement. Sous le choc, j’ai eu du mal à réagir, mais j’ai vite compris qu’il était impossible de retrouver un logement sans caution ni salaire. Au début, des amis m’ont logée car ma famille était loin et surtout, je préférais leur cacher ma précarité pour ne pas les inquiéter… A court de solution, j’ai finalement trouvé une place dans un foyer pour femmes démunies. C’est là qu’a débuté ma descente aux enfers… Je me suis fait agresser par le gardien et j’ai dû fuir et me cacher, me faire oublier pour éviter les agressions en tout genre.

Quand je suis tombé enceinte du deuxième, je me suis décidée à prendre rendez-vous avec une assistante sociale qui nous a immédiatement trouvé un logement. Associations SDF à Paris. Cette fiche pratique présente quelques associations qui s’occupent de l’assistance et de l’intégration des gens «en grande» ou «en très grande précarité».

Associations SDF à Paris

Il suffit de cliquer sur les mots soulignés et en rouge pour accéder à des informations plus détaillées. Ce sont en fait de simples liens internet. Vous avez donc deux possibilités généreusement offertes : contacter les associations par internet, téléphone, etc.ou plus directement : aller sur place (plus simple, plus direct)! Dans votre quartier, dans votre ville. Le bénévolat est : un engagement très variable et vous pouvez le choisir comme sur une carte de menus : ça va de… disons… 2 heures par semaine… le matin, le midi, ou encore le soir… à…,un engagement très varié entre préparation, distribution, achats, cuisine, gérance, organisation, discussion, écoute… à vous de choisir !

L'association actionfroid vient en aide aux sdf pendant toute l'année à travers des maraudes. ActionFroid est une association à but non lucratif régie par la loi du 1er juillet 1901.

L'association actionfroid vient en aide aux sdf pendant toute l'année à travers des maraudes

L'association a été créée pour aider les sans domicile fixe lors des grandes vagues de froid. Elle a vu le jour le 02 février 2012 à l'initiative de Laurent Eyzat. Laurent a voulu donner un sens au réseau social, et c'est naturellement sur Facebook qu'il lance l'association. Très vite les réponses arrivent, les messages se relaient de page en page ... les idées fusent et les premières actions sur le terrain ont lieu dès le 1er jour de la création. Plusieurs personnes de différentes régions répondent et montent des antennes locales.

Ce que fait l'association Ce qui a commencé comme une action immédiate face aux baisses de température s'est imposée comme une action nécessaire tout au long de l'année. Nous fournissons sur le terrain via des maraudes avec l'aide de nos bénévoles, du matériel de survie pour les SDF: couverture, gants, bonnets écharpes ... Médiathèque du Ministère du Logement, de l'Égalité des territoires et de la Ruralité. Près de la moitié des SDF ne bénéficie d'aucune prestation sociale. Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Mis à jour le , publié le La DREES, Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques, vient de publier une étude sur les Minima sociaux et prestations sociales.

Près de la moitié des SDF ne bénéficie d'aucune prestation sociale

Elle est basée sur les résultats de l'enquête Sans-Domicile, menée par l'Institut national de la statistique et des études économiques(INSEE) et l'Institut national d'études démographiques (INED) en 2012. Un sans-abri sur dix n'a aucune couverture sociale. En France métropolitaine, le nombre de sans domicile fixe (SDF) est estimé à 141.500, dont 10% ne disposent d'aucune couverture sociale.

Un sans-abri sur dix n'a aucune couverture sociale

Ces données résultent d'une enquête menée en 2012 auprès des personnes fréquentant les services d'hébergement ou de distribution de repas, et publiée le 17 novembre par l'Institut de veille sanitaire (InVS). Les sans-abri interrogés déclarent, pour près de la moitié d'entre eux, "bénéficier de la couverture maladie universelle (CMU), tandis que 29% se disent couverts par la Sécurité sociale et 8% par l'aide médicale d'Etat (AME) qui s'adresse à toute personne étrangère en situation irrégulière", précise le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH).

Autre enseignement : un quart des sans domicile fixe (SDF) ne dispose pas de complémentaire santé. Cette proportion est un peu plus faible parmi les sans-abri français (22%) mais atteint près de 30% chez les sans domicile étrangers. Recours au médecin et au dentiste d'un sans-abri selon sa couverture santé.