background preloader

CCA Frontières, mondialisation - paradoxe

Facebook Twitter

Quel sens pour la notion de frontière dans la mondialisation ? La frontière est un objet mutant.

Quel sens pour la notion de frontière dans la mondialisation ?

Les espaces frontaliers n’ont jamais été « simples ». Ce sont les cartographes qui, à partir de l’époque moderne, à la faveur des recompositions territoriales en Europe et des conquêtes ibériques en Amérique latine, ont tiré des tracés linéaires pour démarquer les États. Sur le terrain, dans les mentalités et comportements, les frontières reflétaient des territoires spécifiques, aux identités complexes, mais voisines, de part et d’autre de la ligne de démarcation politico-militaire. Des anciennes « marches », de la « Mark » carolingienne à l’est, front pionnier d’un espace germanique en voie d’extension, jusqu’aux zones franches jouxtant la Suisse, la notion de frontière impliquait la prise en compte de territoires d’origine commune, mais séparés par les tribulations de l’Histoire.

Souvent, le conquérant a été en partie conquis par la culture du soumis. . « ( . . . ) « (...) L'Europe, une "forteresse" ? La gestion des politiques migratoires. Des lieux entre mobilités et immobilisations. Objectifs et activités de l'agence Frontex. En complément de cette page de corpus documentaire, on pourra se référer à l'article d'Olivier Clochard : Jeux de frontières à Chypre, quels impacts sur les flux migratoires en Méditerranée orientale ?

L'Europe, une "forteresse" ? La gestion des politiques migratoires. Des lieux entre mobilités et immobilisations. Objectifs et activités de l'agence Frontex.

Cette page peut favoriser les croisements entre géographie et ECJS. D11 Murs et barriA res de sA curitA FINALavec nb pages. UE territoires diapo prof. Europe forteresse ? Le malaise de l'Europe face à son rôle de terre d'accueil. L'un des principes fondamentaux du projet européen est la liberté de circulation.

Europe forteresse ? Le malaise de l'Europe face à son rôle de terre d'accueil

Cela se traduit par une disparition progressive des frontières au sein de l'Union et, de façon concomitante, le renforcement des contrôles aux frontières extérieures. Aujourd'hui, on parle d'"Europe forteresse" et d'"Europe passoire" car les flux d'immigration illégaux continuent malgré les efforts de l'Union. Construisons-nous de nouveaux murs ?

L'Europe, une terre d'accueil L'Europe est le premier pôle d'immigration du monde avec 3 millions d'entrées nettes (2005) en dépassant même l'Amérique du Nord. Depuis le choc pétrolier de 1974, les pays européens se sont mis à contrôler très strictement leur main d'oeuvre étrangère. Frontières, territoire, sécurité, souveraineté. Migrants, la politique des barbelés.

Suède : ouverture automatique des portes. Le marché du travail suédois est devenu le plus ouvert à l'immigration de travail.

Suède : ouverture automatique des portes

Cette libéralisation renforce le pouvoir des employeurs sur les travailleurs. En 2008, grâce à une alliance avec le parti écologiste (pourtant membre de la coalition d'opposition rouge-verte), le gouvernement suédois de centre-droit, dirigé par Frederik Reinfeldt, adoptait une réforme de la politique d'immigration de travail saluée par les employeurs, mais critiquée par les syndicats. Cette réforme faisait écho au débat, lancé en 2000 et toujours en cours, sur les défis posés au pays par son déclin démographique, les menaces que celui-ci faisait peser sur la viabilité de la protection sociale, et les pénuries de main-d'oeuvre constatées. Cette réforme a fait du marché du travail suédois le plus ouvert d'Europe aux ressortissants d'autres régions du monde. L'Europe, une "forteresse" ? La gestion des politiques migratoires. Des lieux entre mobilités et immobilisations. Objectifs et activités de l'agence Frontex.

Frontières : l'échelon européen est-il le plus pertinent. "Europe-passoire" contre "Europe-forteresse".

Frontières : l'échelon européen est-il le plus pertinent

La question des frontières de l'Union européenne peine à s'affranchir des slogans définitifs, en cette période de campagne pour l’élection des eurodéputés, le 25 mai. Pourtant, la nuance s’impose : si l’Europe des frontières existe bel et bien, elle peine à trouver son fonctionnement. Pixel, reportage multimédia et interactif, est signé Frédéric Says. (Zuchero © Fotolia.com) Ces images nous arrivent épisodiquement, après chaque nouveau drame en méditerranée. La surveillance des quelque 50 000 kilomètres de frontières de l’Union européenne interroge. Tensions entre États Ce mardi 13 mai, un violent échange a opposé le ministre italien de l’Intérieur, Angelo Alfano, à la commissaire européenne pour les affaires intérieures, la suédoise Cecilia Malström.

Ou l’Europe nous aide à protéger notre frontière, ou nous ferons valoir que le droit d’asile reconnu par l’Italie est valable pour toute l’Europe. Une Europe laxiste ? Immigration : faut-il ouvrir les frontières ? (introduction au dossier) L'Europe va-t-elle manquer de bras ?

Immigration : faut-il ouvrir les frontières ? (introduction au dossier)

En pleine crise, avec un chômage de près de 11 % dans l'Union, la question peut paraître déplacée. Anachronique aussi, vu les inquiétants réflexes de fermeture que l'on observe en Suisse, au Royaume-Uni et aussi en France. Et pourtant, le Vieux Continent se fait de plus en plus vieux. Des gouvernements font grise mine devant la pyramide des âges qui vide les écoles et gonfle les pensions de retraite. Des employeurs s'inquiètent déjà de ne pas parvenir à pourvoir certains postes alors que la concurrence mondiale fait rage. Une décision politique de long terme Faire venir de nouveaux travailleurs immigrés, plutôt que de mobiliser en priorité les ressortissants du pays et les migrants déjà présents, est un choix politique autant qu'économique. Faire venir de nouveaux travailleurs immigrés n'est pas seulement un choix ponctuel.

Yann Mens Alternatives Internationales n° 062 - mars 2014 Commentaires Commenter cet article.