background preloader

Chap 4 - Choix énergétiques

Facebook Twitter

9 CHOSES À SAVOIR sur la Voiture à Hydrogène ! Chap 4 Choix énergétiques. (12) L'essentiel énergie-climat en 30min au LHFORUM 2013 [33m38s] (12) Le changement climatique en 15 minutes. Résumé par Jean-Marc Jancovici à HEC. Agence de la transition écologique - ADEME. C'est le Jour du Dérèglement.

Il aura fallu 77 jours à la France pour émettre l'intégralité des gaz à effet de serre qu'elle pourrait émettre sur une année si elle voulait respecter une neutralité carbone.

C'est le Jour du Dérèglement

Une date en recul par rapport à l'année dernière mais qui est encore bien loin des objectifs du gouvernement. La France "à crédit" du climat jusqu'à la fin de l'année Ce 17 mars 2021 est qualifié de "Jour du dérèglement" par l'Affaire du Siècle, qui regroupe Notre Affaire à Tous, la Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace France et Oxfam France. Ces organisations ont mandaté le cabinet de conseil Carbone 4, spécialisé dans la stratégie bas carbone et dans l'adaptation au changement climatique. Il ressort de son analyse, basée sur les chiffres de la Stratégie nationale bas carbone, que "la France a émis, en 77 jours, l'intégralité des gaz à effet de serre qu'elle devra émettre en une année en 2050 pour respecter son objectif de neutralité carbone". 34 ans de retard Avec AFP. (12) Réussir la transition énergétique en France avec le scénario négaWatt.

Association négaWatt Association négaWatt. Pourrait-on alimenter la France en électricité uniquement avec de l’éolien ? Le propre des calculs de coin de table, c’est qu’ils aident à fixer des ordres de grandeur, même quand il n’ont pas vocation à s’appliquer à la réalité.

Pourrait-on alimenter la France en électricité uniquement avec de l’éolien ?

Le calcul qui suit est évidemment réalisé dans cet esprit, puisque personne ou presque n’envisage de recourir uniquement à l’éolien pour alimenter un réseau électrique. Mais comme ce mode de production électrique est souvent présenté comme idéal, à tel point qu’il n’y a quasiment pas une publication sur le « développement durable » qui ne comporte une éolienne en page de couverture, il m’a paru intéressant de faire quelques additions et multiplications liées au potentiel de cette source de production électrique (laquelle électricité représente 40% de la consommation d’énergie primaire dans le monde, donc il reste quelques bricoles à côté !). Et l’exercice auquel je me suis livré ici est de voir ce que cela signifie de « pousser cette production à son maximum ».

Fonctionnement d’un parc éolien Production d’énergie 490.000 ÷ 20 ≈ 25.000 km² L’impact environnemental « potentiellement catastrophique » du véhicule autonome. Promis à supplanter la voiture individuelle polluante, le véhicule autonome, débarrassé de son conducteur (et des bouchons) est une « opportunité » pour des mobilités « plus propres et plus solidaires », croit fermement le gouvernement.

L’impact environnemental « potentiellement catastrophique » du véhicule autonome

Aussi, à la mi-décembre, l’exécutif a-t-il dévoilé sa « stratégie nationale », pour la période 2020-2022, pour en accélérer le développement. Dotée d’une trentaine d’actions, elle vise ni plus ni moins à « faire de la France le lieu privilégié en Europe de déploiement de services de mobilité routière automatisés ». Dans cette course technologique, l’Ile-de-France avait déjà annoncé en 2018 une enveloppe de 100 millions d’euros pour équiper les autoroutes franciliennes en voies réservées et devenir ainsi « la première région mondiale des véhicules autonomes ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi 5G : une empreinte carbone pas neutre, alerte le Haut Conseil pour le climat. Faut-il croire au réchauffement climatique ? [Vidéo] En cette période de COP21, j’ai décidé de vous parler du réchauffement climatique.

Faut-il croire au réchauffement climatique ? [Vidéo]

Oui je sais, pas très original, étant donné que ce sujet vous en mangez déjà à toutes les sauces depuis plusieurs semaines…mais je l’ai traité sous un angle que j’espère vous trouverez nouveau et intéressant ! Pour commencer sur mes traditionnelles remarques complémentaires, je voudrais revenir sur quelque chose dont je n’ai essentiellement pas parlé dans la vidéo : le fait que l’on constate expérimentalement le réchauffement climatique et ses conséquences ! En effet j’ai voulu me concentrer sur les mécanismes physiques à l’oeuvre — pour bien montrer qu’ils sont incontestables — et j’ai du coup fait l’impasse sur ce qui constitue une partie importante du travail du GIEC : les courbes de températures, de niveau de la mer, de fonte des glaciers ou d’acidité des océans. Pourquoi parle-t-on de l’anomalie de température et pas de la température tout court ? Le forçage radiatif.