background preloader

Nourriture des idées

Facebook Twitter

How Technology Hijacks People’s Minds — from a Magician and Google’s Design Ethicist. I’m an expert on how technology hijacks our psychological vulnerabilities.

How Technology Hijacks People’s Minds — from a Magician and Google’s Design Ethicist

That’s why I spent the last three years as Google’s Design Ethicist caring about how to design things in a way that defends a billion people’s minds from getting hijacked. When using technology, we often focus optimistically on all the things it does for us. But I want you to show you where it might do the opposite. I learned to think this way when I was a magician. Magicians start by looking for blind spots, edges, vulnerabilities and limits of people’s perception, so they can influence what people do without them even realizing it. And this is exactly what product designers do to your mind. I want to show you how they do it. Western Culture is built around ideals of individual choice and freedom. 5 Sexist Books They Made Us Read In School, And What We Should Have Read Instead. Comprendre l’affaire Tarnac. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Lucie Soullier Tarnac, énième épisode.

Comprendre l’affaire Tarnac

La juge d’instruction Jeanne Duyé a renvoyé vendredi 7 août, devant un tribunal correctionnel, huit membres d’un groupe issu de la mouvance anarcho-autonome mais a surtout rejeté la circonstance aggravante d’« entreprise terroriste » réclamée par le parquet. Lire aussi Pour la juge d’instruction, l’affaire de Tarnac n’est pas un dossier terroriste Il s’agit d’une nouvelle page dans une saga politico-judiciaire aux rebondissements médiatisés, et racontée en détail sur le blog dédié du Monde. Car si initialement, il s’agissait d’une enquête sur le sabotage de lignes SNCF, les dix mis en examen ont ensuite contesté l’instruction et déposé plusieurs plaintes, notamment pour usage de faux et atteinte à l’intimité de la vie privée. Pdf Insurrection. Usul2000. Les Jeunes (la génération Y) Qui sommes-nous. Directeur de publication : Mathieu Lapprand Coordination éditoriale et administrative : Ivan du Roy, Agnès Rousseaux Rédaction : Sophie Chapelle, Simon Gouin, Rachel Knaebel, Olivier Petitjean, Nolwenn Weiler Secrétariat de rédaction : Thomas Clerget Développement Web : Thierry Eraud et Nursit Conception graphique : Guillaume Seyral.

Qui sommes-nous

Virginie Despentes : “Les hommes nous rappellent qui commande, et comment” C’est comme un avant-goût.

Virginie Despentes : “Les hommes nous rappellent qui commande, et comment”

Cette guerre que tous – toutes tendances politiques toutes religions toutes communautés – semblent appeler depuis quelque temps de toutes leurs forces, cette guerre a ce goût-là. Celui des morts avec qui on prenait un café il y a trois jours. Ou des blessés qu’on se préparait à haïr pour un mauvais papier. « Résister collectivement à la haine » “Nous avons dépoétisé nos sociétés”, Pierre Rabhi, en Ardèche. Loin des villes et de leur culture hors-sol, il a trouvé son coin de paradis.

“Nous avons dépoétisé nos sociétés”, Pierre Rabhi, en Ardèche

A 76 ans, le paysan et essayiste Pierre Rabhi s’émerveille toujours devant la splendeur de la nature. Sa première rencontre avec la beauté, Pierre Rabhi l'a faite aux portes du désert, dans la petite oasis du Grand Sud algérien où il est né en 1938, dans « une nature qu'on pourrait croire désolée, dominée par le minéral, mais qui offre un silence unique et vous rapproche de l'absolu ».

Quelques années plus tard, le fils de forgeron devenu pionnier de l'agroécologie et paysan poète a retrouvé ce silence perdu en Ardèche. C'est là, dans son discret paradis de Montchamp, qu'il s'est installé avec sa femme, Michèle, précisément pour la beauté d'une ferme perdue dans la nature sauvage. Et parce que, aime-t-il à répéter, on ne devrait jamais brader « son droit à la beauté ». Le choix de Montchamp « Je trouve très fort de vivre sans beauté.

Peu de gens ont compris notre choix. La vie en boîte Ode aux bricoleurs. Léger comme l’air du temps. Du vide au léger, le basculement qu’opère aujourd’hui le philosophe Gilles Lipovetsky s’ajuste à l’évolution de notre époque depuis trente ans: une évolution palpable bien qu’aérienne, avérée bien qu’éthérée.

Léger comme l’air du temps

De L’ère du vide, qu’il théorisa dans un livre à succès en 1983, l’auteur déplace son curseur vers le motif du léger pour définir notre temps présent. Son nouvel essai, De la légèreté (Grasset) prend acte de tout ce qui dans nos pratiques sociales, nos fantasmes et nos impératifs esthétiques conduit vers un horizon obsessionnel : le léger, le fluide, le mobile. “Le léger innerve de plus en plus notre monde matériel et culturel, il a remodelé notre imaginaire”, souligne Lipovetsky. “Le léger est devenu l’un des grands miroirs où se reflète notre époque (…) Partout s’affirme, au cœur de l’âge hypermoderne, le culte polymorphe de la légèreté”.

Le nouvel âge de la légèreté “Insoutenbable” ? Si nous avons gagné beaucoup “en légèreté de faire“, nous aurions perdu “en légèreté intérieure“. Www.etudestsiganes.asso.fr/tablesrevue/PDFs/vol 33-34 Etre une femme dans le monde tsigane.pdf. Vipassana Meditation. Vie privée : le guide pour rester anonyme sur Internet, saison 2 - Rue89 - L'Obs.