background preloader

Internet culture de la gratuité

Facebook Twitter

La mécanique de la gratuité sur l'internet. Articles 31 En fréquentant l'Internet, on a parfois la sensation du tout-gratuit, disponible immédiatement, en ligne.

La mécanique de la gratuité sur l'internet

Semblant délivré du règne de la marchandise et des règles commerciales, l'internaute peut avoir l'illusion d'un espace fondé sur le don et l'échange. L'altruisme et la générosité remplaçant alors les dollars et les euros. Un tel sujet est si vaste qu'il serait difficile d'en appréhender ne serait-ce que les limites ; mais on peut éclairer cependant certains points, sans toutefois en aborder la question philosophique, car je me suis rendu compte en préparant ce sujet que le domaine était très vaste et embrassait de nombreux aspects et perceptions, tout en soulevant de véritables débats parmi des pointures dans de nombreux sujets hétéroclites. De quoi allons nous parler alors ? "Rien n'est jamais sans conséquence, En conséquence, rien n'est jamais gratuit. " A découvrir également : Ecrire un commentaire. Sondage exclusif : comment les jeunes s'informent-ils. Hadopi, Piratage, Internet - Voilà l'email d'avertissement qu'enverra l'Hadopi La Haute autorité pour la diffusion des Suvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) a publié mardi un exemple des messages d'avertissement qu'elle enverra sous peu aux internautes dont les adresses IP seront repérées sur les réseaux de piratage. [...]

Hadopi, Piratage, Internet -

Si le piratage s'effectue à leur insu, l'Hadopi leur recommande de demander des informations sur les moyens de sécurisation à [leur] fournisseur d'accès à Internet. [...] L'Hadopi a envoyé au début du mois aux fournisseurs d'accès à Internet les premières demandes d'identification des abonnés dont les adresses IP ont été repérées par les ayant-droits sur les réseaux de piratage. [...]

L'Hadopi veut devenir un think-tank du numérique L'Hadopi doit certes décourager le piratage, rappeler que les Suvres ont un coût, qu'on ne peut se servir à volonté, mais aussi promouvoir l'offre légale, pour l'instant aux mains de grands acteurs américains comme Amazon ou iTunes. [...] La Culture doit-elle être libre et gratuite. Mardi soir, le magazine Usbek et Rica organisait une conférence à la Gaîté Lyrique sur le thème de « La Culture doit-elle être libre et gratuite ?

La Culture doit-elle être libre et gratuite

« . Il s’agissait de la cinquième édition du Tribunal pour les générations futures, dont voici le pitch : Parce que l’avenir n’est pas encore mort, nous avons plus que jamais besoin de l’explorer ! Google, géant controversé de la culture... gratuite. En février 2011, la nouvelle avait fait du bruit : Google s'ouvrait à la culture et lançait sa plate-forme « Art Project ».

Google, géant controversé de la culture... gratuite

L'entreprise de Larry Page, forte de 17 partenaires et non des moindres - le Met, le MoMA (New York), le musée du château de Versailles, la Tate Britain (Londres) ou encore le musée de l'Hermitage (Saint-Pétersbourg) -, publiait ainsi près de 1.000 reproductions d'oeuvres en ligne. Dès 2012, plus de 150 musées étaient déjà partenaires d'Art Project et 32.000 oeuvres pouvaient être consultées. Aujourd'hui, Google annonce posséder un « musée virtuel » de 57.000 oeuvres, en partenariat avec 400 institutions. Free culture/Culture libre (Musique gratuite) C'est quoi la "Free culture" ?

Free culture/Culture libre (Musique gratuite)

La Free culture correspond à la culture libre, appelée aussi le libre, qui s'appuie sur la notion de bien public et qui, de fait, est d'accès gratuit = libre = free. Musique Écoute libre. Le mythe de la gratuité d. Ceci est le texte de la conférence que j’ai donnée au Périscope le 21 mai 2008.

Le mythe de la gratuité d

Cette conférence a été suivie d’un débat avec le public et d’une offrande musicale proposée par le trio de David Bressat. De manière assez paradoxale, jamais notre économie marchande n’a autant baigné dans la gratuité. Les publicités n’arrêtent pas de nous proposer des produits et des services gratuits : trois mois d’abonnement gratuit, 20 % de produit gratuit en plus, un exemplaire gratuit pour deux achetés.

La culture du gratuit. Internet gratuit : les étudiants ont recours au système D. Le Parisien | 03 Juin 2013, 07h00 Disposer d'un réseau wi-fi gratuit dans tout Paris pour faire ses études.

Internet gratuit : les étudiants ont recours au système D

C'est la quête du Graal pour les étudiants parisiens. Une véritable aubaine pour ces internautes branchés 24 heures sur 24 et en demande constante de connexion pour leurs smartphones, tablettes et ordinateurs. « Aujourd'hui, ils sont de véritables nomades. La gratuité sur le Net vaut-elle encore le coup? Pourquoi faire gratuit et compliqué quand on peut faire simple et pas cher ?

La gratuité sur le Net vaut-elle encore le coup?

Voilà qui pourrait résumer l’état d’esprit d’un nombre toujours plus important d’internautes, dans leur façon d’acquérir des biens culturels en ligne. Payer sur le Net n’est plus une hérésie. Comme si la boulimie des premières années, qui consistait à télécharger un maximum de films et de musiques sans débourser le moindre centime (mais sans compter non plus ses heures), était progressivement remplacée par une approche plus qualitative, quitte à être davantage onéreuse.

Pierre-Yves Jolivet, Yves Riesel et Philippe Aigrain JCF © Radio France Les études et les statistiques témoignent de cette tendance. Les plateformes de streaming musical ont du mal à échapper aux contenus racistes. La gratuité, premier critère de choix pour la culture en ligne. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Guénaël Pépin Alors que le premier blocage de sites de streaming illégal a été prononcé, l'institution chargée de lutter contre le téléchargement illégal se penche sur leurs utilisateurs.

La gratuité, premier critère de choix pour la culture en ligne

La gratuité d’un dispositif culturel efficace pour renouer le lien social ? 1« La culture sera gratuite », proclamait en 1967 André Malraux (2009) au sujet des missions du ministère de la Culture qu’il comparait à celles de l’éducation.

La gratuité d’un dispositif culturel efficace pour renouer le lien social ?

Aujourd’hui, cette prophétie est-elle en train de se réaliser et cette culture gratuite, mise en place par les politiques publiques, a-t-elle un rôle à jouer dans la construction de liens relatifs à la cohésion d’une société ? Autrement dit, favorise-t-elle la création de liens sociaux pour des publics dits « empêchés » ? 2Nous nous proposons d’étudier l’initiative des politiques publiques en prenant l’exemple de l’action municipale de la Ville de Clermont-Ferrand. L’association Cultures du Cœur permet à un public en situation de précarité d’accéder à des lieux de culture en sollicitant des places de spectacles (théâtre, cinéma, musée, matchs) auprès des organisations culturelles et sportives dépendantes, notamment auprès de la mairie de Clermont-Ferrand. Consulendo. « De manière assez paradoxale, jamais notre économie marchande n’a autant baigné dans la gratuité.

Les publicités n’arrêtent pas de nous proposer des produits et des services gratuits… Pourtant, à bien y réfléchir, le concept de la gratuité est extrêmement complexe. Ce qui est gratuit n’a pas la même signification pour un économiste, un sociologue, un ethnologue ou bien encore un théologien. (…) La gratuité est-elle l’avenir de l’économie. La gratuité est l’avenir de l’économie clame Chris Anderson (blog) qui prépare dans cet article pour la revue Wired, dont il est rédacteur en chef, son prochain livre intitulé Free. Chris Anderson rappelle tout d’abord que la gratuité s’inscrit dans un processus commercial classique, comme l’a exploré avec succès Gillette, en offrant ses rasoirs et en faisant payer ses lames.

Mais avec l’internet, une nouvelle gratuité s’est développée, fondée sur des coûts de reproduction nuls du fait de la numérisation, et sous la pléthore de l’offre qui tire encore plus les prix vers le zéro absolu. La culture du gratuit. Internet et la culture de la gratuité.