background preloader

Lutter contre le viol

Facebook Twitter

Guide agressions sexuelles. L'égalitarisme, c'est pas ce que vous croyez. Slutwalk1.jpg (Image JPEG, 960 × 637 pixels) Pourquoi je ne suis pas pro-sexe. D’un côté y a les pro-sexe, de l’autre des gens qui ne se diront jamais anti-sexe.

Pourquoi je ne suis pas pro-sexe

Un jour, alors qu’on parlait de la prostitution, une amie m’a dit: « je suis pro-sexe ». « Mais moi aussi je suis pro-sexe », ai-je pensé. Qui songerait à être anti-sexe? Seulement, la prostitution, c’est du sexe pour les clients. Pour les prostituées, c’est un peu plus compliqué. C’est à elles de le dire, mais j’ai l’impression que c’est avant tout du travail. Mais pourtant j’ai pensé: mais moi aussi, je suis pro-sexe. Moi je suis pro-sexe, dans la mesure où je pense que la sexualité de chacun devrait lui appartenir, donc ok on devrait avoir le droit de vendre un service sexuel, mais aussi on devrait avoir le droit de ne pas le faire, et ça c’est compliqué dans un monde régi par l’argent. Or, on le sait maintenant, le patriarcat récupère tout. Avant il fallait surtout pas être une salope. Et c’est ça être anti-sexe: être coincé. Peut-être que c’est vrai, au fond, que je suis mal baisée. Gerbe. I should break your face because.

Crêpe GeorgetteCrêpe Georgette. [descriptions explicites de scènes de viol] On demande souvent aux féministes comment diminuer le nombre de viols, quelles mesures elles préconisent (sachant que la méthode la plus rapide est l'extinction du genre masculin mais vous allez pinailler).

Crêpe GeorgetteCrêpe Georgette

Si tout le monde s'accorde à être contre le viol, ce même monde devient d'un coup beaucoup moins prolixe quand il s'agit de définir le viol. Pour la majorité d'entre nous, un viol est commis par un type très moche sur une jolie fille qui garait sa voiture dans un parking. Là on est tous d'accord que c'est un viol et qu'il faut le punir. Avant donc de penser à diminuer le nombre de viols peut-être convient-il de comprendre ce qu'est un viol. - un mec couche avec une fille.

Ces quatre scènes constituent des viols, mais, pour beaucoup d'entre nous ce seront des dérapages, des filles chiantes, des filles indécises, une baise ratée, une tentative. On en revient toujours à la même chose ; les stéréotypes de genre. Une campagne contre le viol qui ne blâme pas les victimes. Pondu par Sophie-Pierre Pernaut le 4 décembre 2012 Une campagne canadienne contre le viol utilise des termes simples pour tenter de raisonner et de responsabiliser les potentiels agresseurs.

Une campagne contre le viol qui ne blâme pas les victimes

Les campagnes d’affichage contre le viol qui ne blâment que les agresseurs et ne tentent pas inconsciemment de faire culpabiliser les victimes sont malheureusement bien rares. Il y a près d’un an, par exemple, une campagne américaine conseillait aux femmes d’éviter de perdre le contrôle d’elles-mêmes en buvant par exemple à outrance. Ce faisant, elle rendait les victimes responsables du viol qu’elles avaient subi, ce qui revient à faire du slut-shaming. Mais les services de police d’Edmonton, au Canada, ont décidé de procéder d’une toute autre façon et viennent de sortir la suite d’une campagne contre le viol entamée il y a deux ans et dont Marie.Charlotte vous parlait dans un article sur la culture du viol. . « Ce n’est pas du sexe si elle n’en a pas envie. . « Ce n’est pas du sexe si elle est saoule. If you had a daughter.