background preloader

E-réputation

Facebook Twitter

Première forte condamnation liée à l’e-réputation : ce qui va changer. La récente forte condamnation liée à l’ e-réputation d’une personne amène de nouvelles perspectives pour les victimes dans ce type d’affaires.

Première forte condamnation liée à l’e-réputation : ce qui va changer

Devant la multiplication des infractions et des atteintes dans cette affaire, de nouvelles incriminations ont été retenues par le juge. Les avocats de victimes pourront entre autres déterminer précisément l’incrimination pertinente. Certaines peines prononcées pourraient également être dissuasives pour les personnes tentées d’agir comme la personne accusée.

La première forte condamnation pénale assortie de dommages et intérêts dans une affaire liée à l’e-réputation a été récemment rendue publique par le site Legalis.net. Le jugement du Tribunal correctionnel de Paris date du 24 novembre 2014. Villefranche-sur-Mer : les professionnels du tourisme soignent leur e-réputation. 12 outils pour mieux gérer l'infobésité des médias sociaux. 2 avril 2012 L’infobésité, traduction de l’expression anglaise “information overload” est très certainement l’effet secondaire le moins agréable qui découle de l’avènement des médias sociaux.

12 outils pour mieux gérer l'infobésité des médias sociaux

Déjà en 2007, selon emarketer, les gestionnaires peinaient à trouver l’information pertinente au sujet de leur propre compagnie ou de la compétition, sans parler des courriels qui ne cessent de croitre avec quantité de gens qui nous mettent en copie conforme (c.c.), les infolettres auxquelles on s’abonne, etc. Avec la montée en puissance de Facebook, des blogues, de Twitter, de LinkedIn, de Pinterest ou de Google+, comment fait-on pour gérer tous nos comptes, personnels ou d’affaires? Comment s’y retrouver dans la jungle d’information disponible et surtout, comment parvient-on à séparer le bon grain de l’ivraie? Les 10 outils qui simplifient la vie du community manager.

Publication, modération, suivi de l’e-réputation, gestion de campagnes publicitaires sur les réseaux sociaux… le métier de community manager a de multiples facettes et nécessite d’avoir recours à certains outils pour être plus efficace. Les services proposés sont nombreux, je vous propose une sélection de 10 outils simplifiant la vie de nos chers community managers… 1 : Buffer : publier sur les réseaux sociaux au bon moment Je vous ai déjà parlé de Buffer, c’est un outil qui va vous faire gagner un temps fou dans votre planning éditorial.

Il va vous permettre de poster au bon moment vos messages. Il fonctionne avec Twitter, Facebook et Linkedin. Vous pouvez retrouver le test complet ici : Animer ses comptes Twitter et Facebook avec efficacité grâce à Buffer. Campagne Coruscante. Storify permet de réunir ressources & infos récupérées à droite à gauche.

Campagne Coruscante

Rien de bien innovant jusque là. Mais il peut être un fabuleux outil de storytelling. Pour cette visite guidée, nous avons choisi l’incident Cuisinella (hinhin). L’interface est claire et simple, très similaire au formulaire d’édition de WordPress. La particularité de Storify est de mêler contenu et rédaction, il se différencie ainsi du simple outil de curation de contenu.

Vigisite, service de gestion et protection de la reputation numerique. Mesurez votre présence sur le Web.

Vigisite, service de gestion et protection de la reputation numerique

Vigisite : les spécialistes de l’e-réputation. Protégez votre image de marque sur Internet Protégez votre réputation Internet. Les réseaux sociaux représentent un risque d’atteinte à la réputation. Réparez et améliorez votre E-réputation avec les services Vigisite. Enjeux et mesure de l'e-réputation - AT Internet. Peut-on maîtriser sa e-réputation. Il y a encore deux ans, qui aurait pensé que le Pape se mettrait lui aussi a tweeter ? Aujourd’hui, l'e-réputation est entrée dans les mœurs. Elle correspond à l’image que des millions d’internautes se font d’une entité, d’une marque ou d’une personne. Portée par les réseaux sociaux, les blogs et les forums internet, cette image numérique impacte profondément les échanges socio-économiques : marketing des entreprises, relation client, communication politique, recherche d’emploi… L’e-réputation créé de nouveaux business : veille sectorielle et concurrentielle, conseil en marketing et stratégie de communication, produits d’assurances, services de « nettoyage », coaching… Mais elle pose aussi des questions aux entreprises (efficacité, retour sur investissement) et aux individus (respect de la vie privée et des données personnelles, identité numérique).

Protéger sa e-réputation (réputation internet), Emmerder son voisin. Si vous ne les avez pas encore lu, je vous invite à aller voir ces deux articles, le premier sur l’usurpation d’identité numérique, et le second sur comment harceler quelqu’un avec internet.

Protéger sa e-réputation (réputation internet), Emmerder son voisin

Une fois que vous avez pris conscience des dangers d’internet pour votre réputation, il vous faut anticiper les problèmes en protégeant votre identité numérique et votre e-reputation, car comme vous pouvez le voir, n’importe qui peut dire n’importe quoi sur internet vous concernant ou concernant un homonyme. Si c’est trop tard allez donc voir comment supprimer mon nom de google. Vous devez commencer par supprimer les informations trop personnelles qui existent à votre sujet sur internet, principalement vos coordonnées (dans les pages blanches, réseaux sociaux…).

Si rien n’existe vous concernant, anticipez, vous ne le regrettez pas le jour où des vrais résultats vous concernant apparaîtront. Vous devez bien comprendre que dans le classement de Google, un des critères est l’antériorité d’un site web. Pourquoi protéger son identité sur internet si je n'ai rien à cacher ?, Emmerder son voisin. Certains m’ont demandé « Pourquoi devrais-je protéger mon identité sur internet alors que je n’ai rien à cacher ?

Pourquoi protéger son identité sur internet si je n'ai rien à cacher ?, Emmerder son voisin

Gestion de crise et e-réputation. Les métiers de l'e-réputation. On parle souvent d’e-réputation et le terme est suffisamment explicite pour comprendre de quoi il s’agit.

Les métiers de l'e-réputation

Pour ceux qui veulent aller un peu au-delà de l’évidence du sujet, les définitions ne manquent pas et la littérature technique non plus. Un autre angle pour mieux cerner l’e-réputation est peut-être de parler du métier au coeur de cette activité, le bien nommé Social Media Analyst. Plus peésent dans les agences conseil que chez les annonceurs, le « social media analyst » est au coeur de la connaissance de l’e-réputation d’une marque. C’est lui qui fera le lien entre l’image que l’annonceur a de sa marque et la réalité de sa réputation en ligne. Comme le community manager avec lequel il est souvent confondu, l’analyste des médias sociaux ne s’ennuie pas.

De la Réputation à l'e-réputation : ce qui a changé... l'expertise d'une responsable marketing. Isabelle Saladin « Les deux choses les plus importantes n'apparaissent pas au bilan de l'entreprise : sa réputation et ses hommes. » Henry Ford (1863-1947) Si l'image d'une entreprise a toujours été essentielle vis-à-vis de ses prospects et clients, le web2.0 a créé une nouvelle approche de cette réalité : l'e-réputation !!!

De la Réputation à l'e-réputation : ce qui a changé... l'expertise d'une responsable marketing

Le terme e-réputation est apparu en 2000 ! Nous sommes passés d'un mode de communication en face à face (one to one), où l'insatisfaction d'un client était connue d'un cercle restreint, à une communication de masse (one to many) où cette même insatisfaction peut faire le tour du monde en quelques minutes ! Avec le web 2.0 (réseaux sociaux, blogs, forums...) tout le monde peut écrire tout sur tout et ce à un niveau mondial et public... le problème est que « les paroles s'envolent mais les écrits restent ». Peut-on vraiment gérer l’e-réputation. Si certains proposent même de la « maitriser », il peut sembler de prime abord que « gérer » une perception et une forme d’évaluation souvent irrationnelle est difficilement faisable.

Peut-on vraiment gérer l’e-réputation

Qui plus est lorsque l’on souhaite industrialiser cette gestion, au risque de passer à côté de nombreuses subtilités en privilégiant une approche court-termiste. Gérer quelque chose c’est le diriger dans le sens que l’on souhaite lui donner, avec une certaine souplesse (sinon on retombe dans l’idée de maitrise). Sur le web, l’on peut généralement gérer ses propres flux d’informations mais rarement ce que les autres en feront (les exemples de débordements sur des pages Facebook sont légions).

Ceci étant, il est intéressant de voir les éléments constitutifs de la réputation en ligne, avant de se questionner sur ce qu’une entreprise peut « gérer » ou non : Cas pratique d’e-réputation : sortir de la situation de crise. Dans ce genre de circonstances extrêmes, l'entreprise est semblable à un navire dont tous les sas réputés étanches prendraient l’eau l’un après l’autre.

Cas pratique d’e-réputation : sortir de la situation de crise

Or il suffit parfois qu’un seul d’entre eux joue pleinement son rôle pour endiguer la situation de crise. Ce cas pratique en est un exemple éloquent. Résumé de l’épisode précédent Monsieur O. ayant acheté pour son entreprise deux ordinateurs de bureau chez une marque majeure de vente d'informatique et électroménager se rend compte quelques jours après la date limite de retour produit que les écrans acquis lors de son achat ne sont pas réglables, et qu’ils penchent significativement vers l’avant. Il s’apercevra également quelques jours plus tard que les haut-parleurs des mêmes écrans ne sont pas opérationnels. Les 10 arnaques de la e-réputation. Il y a certains domaines du web qui sont à classer dans une zone grise, entre concepts réels et arnaques sous-jacentes.

L’apparition de nouveaux métiers et de nouvelles « spécialités » a ainsi attiré de nombreux profiteurs, alléchés par le chiffre d’affaires potentiels. Le web a toujours été un eldorado pour ces escrocs prêts à tirer parti de la crédulité de ceux qui ne connaissent pas bien Internet et ses rouages. Nous avons longtemps eu le droit à cela dans le domaine de la création de sites Internet. Analytics pour réseaux sociaux d'entreprise : les premières offres - Journal du Net Solutions. 32 ressources réseaux sociaux et e-reputation. [Infographie ] E-reputation et Emploi. Search VS Social Media : la bagarre ! [video] » Des outils pour connaître l’e-réputation des personnes. Bienvenue dans l’âge de la découverte. L’article de la semaine est paru dans FastCompany et apporte une vision intéressante de l’évolution de la publicité d’un point de vue consommateur, bien que je ne sois pas entièrement d’accord avec. Pour l’auteur, Brandon Evans, le marketing est entré dans une nouvelle ère au sens où l’information n’est plus « programmée » dans l’esprit des consommateurs.

Il invoque le fait que durant près de 300 ans, il était impératif de créer le meilleur message possible afin de le livrer d’une façon mémorable au travers d’un public aussi large que possible. En moins d’une décennie, les types de contenu et les moyens tels que nous les consommons ont complètement changé : nombreux sont les marketers à avoir du mal à prendre le virage. Pour Brandon Evans le succès est aujourd’hui beaucoup plus difficile à atteindre qu’il y a une décennie. L’âge du message programmé Brandon Evans rappelle que la première annonce enregistrée remonte à 1704. L’âge de la recherche L’âge de la découverte. Vacances connectées : le tourisme à l'heure du web social (1/2) Certains d'entre vous sont encore en vacances, tandis que d'autres, de retour au boulot, préparent déjà les prochaines. A cette occasion, nous vous proposons de (re)découvrir notre feuilleton en deux épisodes sur le tourisme « augmenté » par les outils numériques.

Ce premier billet aborde les transformations que le web social impose au tourisme et les nouvelles expériences de vacances. Meilleurs voeux à tous ! Maîtrisez votre “e-réputation” pour un maximum de professionnalisme ! Influenceurs vs ambassadeurs ? Portfolio item posted on Vendredi, juillet 13th 2012 at 22 h 52 min Influenceurs vs ambassadeurs? Quelle est la vraie valeur? E-reputation, attention au traitement de surface. LES PROCÉDÉS POUR UNE BONNE E-REPUTATION ET UNE CERTIFICATIONE-réputation SEOREPUT. Quels indicateurs pour définir un key opinion leader (KOL) ? La semaine passée a vu le jour du trimestriel Nowe Media, une revue polonaise consacrée au marketing politique, aux recherches sur la communication efficace, à la psychologie cognitive et aux techniques du web social.

Lancée par Eryk Mistewicz un spécialiste du marketing narratif, cette revue regroupe des consultants Américains, Australiens, Russes, Polonais et Français. Ces derniers sont plutôt bien représentés puisque Thierry Saussez et Jacques Séguéla ont participé chacun à ce numéro un qui voit également entre-autre stars, la présence du Ministre Polonais des affaires étrangères et du Pape Benoît 16. J’ai eu l’honneur d’être invité à participer à ce trimestriel, voici un résumé en français de ma contribution. Les entreprises veillent de plus en plus sur leur e-réputation. Le rôle des médias sociaux dans la culture d'entreprise divise dirigeants et salariés.

Pour les responsables, les réseaux internes aident à construire une culture commune. Un constat moins partagé par les collaborateurs, qui les considèrent plus comme un simple outil. Les dirigeants et les salariés n'auraient pas la même vision de l'utilisation des médias sociaux dans l'entreprise, révèle une étude commanditée par Deloitte, cabinet d'audit et de conseil, et réalisée par Harris Interactive. Soigner son "e-réputation", un incontournable pour les grandes entreprises. Selon une enquête TNS Sofres de 2011, 67% des utilisateurs de réseaux sociaux estiment que la toile a profondément changé leur manière de s'informer sur les groupes. 21% disent y avoir déjà critiqué une entreprise. Les grandes ont donc compris qu'il valait mieux être présent sur les réseaux comme Facebook ou Twitter.

Certaines pages Facebook se contentent d'être des vitrines peu actives, mais d'autres, comme celle d'Air France (800.000 fans), deviennent une forme de service-client bis (perte de bagages, etc.). Les grands groupes suscitent également un flux important sur Twitter. Selon Semiocast, L'Oréal, PSA, Orange, Renault, Carrefour, Michelin, Danone et BNP Paribas dépassaient les 350 tweets quotidiens en moyenne dès 2010.

Flash Eco : L'enjeu de l'e-réputation mieux compris. A l'ère d'internet, où la moindre nouvelle peut se répandre comme une traînée de poudre, les grandes entreprises ont compris la nécessité de soigner leur "e-réputation", certaines ayant même recours aux services de "nettoyeurs" pour redorer leur blason. Selon une enquête TNS Sofres de 2011, 67% des utilisateurs de réseaux sociaux estiment que la toile a profondément changé leur manière de s'informer sur les groupes. 21% disent y avoir déjà critiqué une entreprise. E-réputation : les rappels pratiques. Reportages - E-Reputation : Doss-busters. Ayez un aperçu de votre e-reputation avec GoogleMii. Témoignages : 14 professionnels expliquent leur stratégie en community management.

Etre un «bon client», ça s'apprend: les coulisses du média-training. Image des employeurs : la parole des cadres se libère sur Internet. Guide de l'e-réputation et du Social CRM. Bagtheweb. Outil de curation et de diffusion de votre veille. La place du Community Management dans les stratégies "social media" Impacts de l’e-réputation sur la relation employée-employeur. Grande enquête: pratiques de veille e-reputation 2012. Protéger son e-réputation. Google,seo,web. Conseils de Community Managers. E-réputation: La manœuvre mise en place pour mettre la pressionE-réputation SEOREPUT. Comment gérer l’e-réputation de son entreprise ? L’ E-réputation se soigne & l'identité numérique se travaille. Présentation ereputation csm auray 28 juin 2012. Votre e-reputation personnelle - En prendre soin. E-réputation: une multitude d’informations sur internetE-réputation SEOREPUT.

L’e-réputation comme attribut de l’identité numérique des entreprises. Pourquoi gérer et mesurer son e-réputation. Tu m'expliques : l'e-réputation. Livre blanc sur l'e-réputation des entreprises - Orénoque interactif.