background preloader

La bibliothèque comme lieu

Facebook Twitter

Tout ce que vous pensiez qu’il est interdit de faire en bibliothèque… mais qui en réalité est permis ! – – S.I.Lex – J’ai eu l’occasion d’intervenir récemment devant des collègues du SCD de Lyon I pour une formation sur l’application du droit d’auteur en bibliothèque. Mais on m’avait demandé d’aborder le sujet d’une manière originale, en insistant pour une fois davantage sur ce qu’il est permis de faire plutôt que sur ce qui est interdit. « Tout ce que vous pensez qu’il est interdit de faire en bibliothèque en raison de la propriété intellectuelle… mais qui en réalité est permis ! » : voilà la thématique que je devais traiter et il m’a rapidement semblé que la meilleure manière de le faire était de réaliser une carte heuristique répertorier et classer les usages autorisés des oeuvres en bibliothèque (cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder à cette carte).

Les différents types d’usages sont inventoriés à partir de la liste suivante : ReproduireDiffuser, communiquer au publicMettre à disposition pour consultation, prêterUsages en ligneProduire des contenusRessources sous licences libres. Bibliothèque troisième lieu : quelles caractéristiques ? Ray Oldenburg a établi une typologie présentant les caractéristiques du troisième lieu dans son livre The Great, Good Place : 1- Un espace neutre et vivant : propice à un échange informe entre tous les membres de la communauté.

Bibliothèque troisième lieu : quelles caractéristiques ?

Ces espaces agissent comme niveleur social où les individus se positionnent sur un même pied d’égalité. 2- Un lieu d’habitués : le troisième lieu agit comme un facilitateur social et permet de rompre la solitude ou de contrer l’ennui. Le troisième lieu offre un cadre confortable et douillet dans lequel les individus ont envie de séjourner. 3- Comme à la maison : véritable home away from home. Jeux vidéo, café-restau et ambiance cosy : la bibliothèque deviendra un "troisième lieu". Jeux vidéos.

Jeux vidéo, café-restau et ambiance cosy : la bibliothèque deviendra un "troisième lieu"

A l’occasion du Congrès mondial des bibliothèques qui se tient à Lyon, Rue89Lyon continue son exploration de la bibliothèque du futur. La bibliothèque d’Amsterdam est un exemple en matière de bibliothèque « tiers-lieu ». Capture d’écran sur le site de l’ENSSIB. Couleurs flashy, sièges moelleux, aire destinée aux jeux vidéo, studios pour la musique, ordinateurs omniprésents… Bienvenue dans l’OBA (Openbare Bibliotheek van Amsterdam).

Ici, le cadre souvent austère et silencieux des établissements traditionnels a disparu, place à un nouveau concept, la bibliothèque « tiers-lieu » qui se veut la pointe de la modernité. Et le public aime. Library as Place. October 3, 2006 at 3:56 pm Peter Bromberg Posted by Peter Bromberg Note: This piece originally appeared in slightly different form in the NJLA Fall (2006) Newsletter.

Library as Place

We are currently experiencing a unique convergence of three societal trends, and that convergence is creating an unprecedented opportunity for libraries. The first trend is that people are increasingly using the internet in the privacy of their home for activities that were previously conducted in public spaces. Shopping, banking, conversing, researching, listening to concerts, and watching movies are just a few examples of such activities. The second trend, pointed out by Robert Putnam in his insightful book, Bowling Alone, is that Americans are experiencing a marked decrease in social interaction as we become increasingly disconnected from our family, from our friends, and from each other.

LIBRARIES ARE TRANSFORMATIVE PLACES Libraries are transformative places. Thinking of “library as place” goes to the heart of the matter. 5 villes, 5 projets phares de bibliothèques. Les projets de nouvelles bibliothèques se multiplient un peu partout à travers le monde, malgré certaines prédictions pessimistes voulant que les bibliothèques disparaissent avec l’arrivée du livre numérique et la dématérialisation des supports et de l’information.

5 villes, 5 projets phares de bibliothèques

Ces projets sont de plus en plus ambitieux, parfois intégrés dans de vastes projets « mutualisés » de centres culturels ou de loisirs. Ils sont orientés vers le futur, non seulement en termes de technologies, de services et d’aménagement des espaces mais aussi en termes de méthodes et d’approches adoptées : ils font appel au design participatif, au design intégré et respectent les principes du développement durable.

Ils sont souvent menés par des pionniers de l’architecture et des cabinets de renom : Rem Koolhaas (OMA), Norman Foster, Zaha Hadid, Santiago Calatrava, Schmidt hammer lassen,… et font l’objet de concours internationaux d’architecture. 1. Aarhus Urban Mediaspace (Aarhus, Danemark) 2. 3. 4. Une place pour chacun 5. Bibliothèques troisième lieu : les 10 essentiels. La Bibliothèque quatrième lieu, espace physique et/ou en ligne d’apprentissage social. LA BIBLIOTHEQUE QUATRIEME LIEU, ESPACE PHYSIQUE ET/OU EN LIGNE D’APPRENTISSAGE SOCIAL – Un nouveau modèle de circulation des savoirs, par Victoria Pérès-Labourdette Lembé (Juin 2012) La bibliothèque quatrième lieu, espace physique et/ou en ligne de l’apprentissage social (« espace de l’apprendre »), dont Jill Hurst-Wahl, Paul Signorelli et Maurice Coleman ont posés les bases, est-elle la synthèse de la de bibliothèque troisième lieu («espace du rencontrer»), du Learning center («espace de l’étudier») et du FabLab («espace de faire») ?

La Bibliothèque quatrième lieu, espace physique et/ou en ligne d’apprentissage social

La bibliothèque quatrième lieu physique est «une communauté d’études, sous-sol et garage où l’apprentissage, l’activité (faire) et la conversation se croisent. Et comme les personnes vont et viennent, il y a la possibilité de transférer la connaissance aussi bien que celle de construire sur ce que les autres sont capables de mettre en contribution. C’est un lieu où la seule règle est «apprendre» (« Maurice Coleman’s biweekly T is for Training podcast »)».

Réinventer la bibliothèque ? Faut-il réinventer la bibliothèque, au vu des évolutions qui mettent aujourd’hui l’accent sur le rôle social de l’institution ?

Réinventer la bibliothèque ?

C’est à cette question qu’une dizaine d’intervenants se sont efforcés de répondre, au cours de la journée d’étude organisée à Arras, le 4 avril 2013, par le SCD de l’université d’Artois, avec la participation du rectorat de l’académie de Lille. Digital Library as Third Place. A few days ago, Peter Bromberg of Library Garden posted a version of an essay called “Library as Place”.

Digital Library as Third Place

I had the good fortune to meet Peter at Library Camp a few weeks ago, and I wholeheartedly agree with the arguments of his essay. However, I feel it is important that we, as librarians, look beyond the walls of the library when discussing library as place. We need to expand our vision to include digital library as place. We are already doing this implicitly by incorporating social tools such as blogs and wikis into our websites. However, by explicately acknowledging this phenomenon, we can utilize what we already know about the physical library as place when building online communities. Academic Library 2.0 Concept Model Basic v2 (green = third place) La bibliothèque 3ème lieu, bouée de sauvetage des bibliothécaires fraLa bibliothèque cinquième lieu, sixième lieu, etc.

De façon bizarre et réitérée, les questions que je posais sur la bibliothèque troisième lieu me reviennent à travers de multiples échanges, lectures, contacts.

La bibliothèque cinquième lieu, sixième lieu, etc.

Tout aussi étrangement, elles se conjuguent avec des observations passionnées sur mon post-scriptum, qui promettait ma critique de la vogue du ‘learning center‘. Je l’avoue, ces questions me taraudent particulièrement, peut-être parce que me suis beaucoup consacré aux collections et aux politiques documentaires, et que ‘troisième lieu’ comme learning center posent des objectifs qui négligent justement parfois ces collections et parfois ces politiques documentaires. 2012 : Les 7 piliers d'une bibliothèque Troisième Lieu. La bibliothèque comme lieu de vie et non d’interdits. Avant d’aborder la façon dont notre structure a conçu et fait évoluer son règlement, il est nécessaire de revenir à la genèse du projet.

La bibliothèque comme lieu de vie et non d’interdits

En 2001, l’idée de construire un lieu social et culturel, une médiathèque centre social, est née dans l’esprit des élus locaux qui souhaitaient dynamiser leur territoire : ils désiraient un endroit de rencontre pour tous qui serait au centre de la vie du village de Signy-l’Abbaye 1.