background preloader

Impacts sur l'humeur et les relations

Facebook Twitter

Comment les émotions se propagent sur les réseaux sociaux. 01net le 14/03/14 à 12h47 La bonne humeur est contagieuse sur Facebook.

Comment les émotions se propagent sur les réseaux sociaux

On s’en doutait un peu, mais voici la confirmation scientifique : la bonne ou la mauvaise humeur est également contagieuse sur les réseaux sociaux. Ce phénomène est bien connu dans la vie réelle. Un sentiment peut facilement de propager d’une personne à l’autre, par empathie ou mimétisme. Des chercheurs de l’Université de Californie viennent maintenant de présenter une méthode pour analyser la propagation des humeurs dans les réseaux sociaux. Autre enseignement : la bonne humeur est plus virale que la mauvaise. Bref, la prochaine fois que vous publiez un smiley, sachez qu’ils risquent de faires des petits. Source : L'impact négatif des réseaux sociaux sur l'humeur. Par: rédaction 1/09/14 - 18h17 Source: Engadget, MIT Technology Review © epa.

L'impact négatif des réseaux sociaux sur l'humeur

De mauvaise humeur ? C'est probablement la faute des réseaux sociaux ! Si l'humeur, bonne ou mauvaise, peut s'avérer fort contagieuse d'une personne à l'autre, surtout entre proches, il existe aujourd'hui d'autres moyens de "contagion", les réseaux sociaux.

De mauvaise humeur ? C'est probablement la faute des réseaux sociaux !

Selon une récente étude, les messages partagés à nos cercles de connaissances sont aussi porteurs d'émotions. L’utilisation massive des réseaux sociaux a un effet non négligeable sur nos habitudes de vie, et nos émotions. Des chercheurs américains ont analysé l’impact de plus d’un milliard de status Facebook émis par un petit million d’utilisateurs. Les messages négatifs entraînent des messages similaires auprès des contacts de l’auteur. Ceci dit, tout n’est pas totalement noir puisque l’effet est identique pour des messages joyeux. De Janvier 2009 à Mars 2012, un programme informatique analysait le degré émotionnel des status d’utilisateurs anonymes britanniques de Facebook. L'impact de Facebook sur notre humeur. Ceux qui passent le plus de temps sur Facebook seraient ceux qui se sentiraient le moins heureux.

L'impact de Facebook sur notre humeur

Et ce n'est pas le sentiment de mal-être qui pousserait à utiliser les réseaux sociaux, mais bel et bien l'usage de Facebook qui aurait un impact néfaste sur l'humeur. C'est ce que conclut une équipe dse chercheurs de l'université du Michigan en collaboration avec l'université de Leuven, dans une étude publiée cette semaine dans la revue Plos One . En seulement sept ans, le réseau social créé par Mark Zuckerberg a conquis plus d'un milliard d'internautes, dont environ la moitié se connectent chaque jour. Un nombre d'utilisateurs qui a fait de Facebook un phénomène social, auquel les scientifiques de tous bords n'ont pas manqué de s'intéresser. Un article scientifique récent aurait recensé 412 publications entre 2005 et 2012 consacrées à son usage. L'étude a été menée chez 82 étudiants américains âgés en moyenne de 19 ans et demi. Facebook : Quel est l'impact du réseau social sur notre humeur ? Accueil / Société / News société / Facebook : Quel est l'impact du réseau social sur notre humeur ?

Facebook : Quel est l'impact du réseau social sur notre humeur ?

23 partages Publié par Victorine Coing Publié le 30 juin 2014 Facebook Twitter Le réseau social Facebook a suscité le mécontentement des utilisateurs après avoir révélé que 700 000 personnes avaient été manipulées dans le cadre d’une étude. Cette recherche portait sur l'influence, positive ou négative, du réseau social sur l'humeur de ses utilisateurs. Alors que le réseau social cherchait à étudier « la contagion émotionnelle » de ses utilisateurs, ce ne sont pas moins de 700 000 personnes qui ont vu leur fil d’actualité être modifié sans le savoir.

En effet, ce sont précisément 689 003 personnes qui ont vu leur fil d’actualité modifié par le réseau social. 26 recommandations pour un usage raisonné des écrans par les enfants et adolescents (Académie des Sciences) Le 22 janvier 2013, l’Académie des Sciences a publié un Avis sur L’Enfant et les écrans, un travail de plusieurs mois menés par des chercheurs qui se sont interrogés sur la construction des fonctions cérébrales au regard des sollicitations extérieures sensorielles, affectives et culturelles… dont l’exposition aux écrans numériques.

26 recommandations pour un usage raisonné des écrans par les enfants et adolescents (Académie des Sciences)

Les scientifiques qui ont coordonné cet avis (Jean-François Bach, Olivier Houdé, Pierre Léna et Serge Tisseron) tentent de répondre à ces questions que bien des adultes, parents, enseignants, animateurs multimédia, médecins et personnels de santé, associations, institutions se posent : « Quels sont les risques de dépendance ou de phénomènes régressifs chez un enfant face aux écrans ? Les nouvelles technologies font-elles notre bonheur.

Á l’occasion de la nouvelle année, je voudrais parler du bonheur, oui je vous l’accorde, un article pour le moins inhabituel.

les nouvelles technologies font-elles notre bonheur

Si, à l’origine, les nouvelles technologies de l’information et des communications ne semblent pas compatibles avec le bonheur, c’est probablement dû à l’image de productivité, d’individualisme, de stress associé à l’image de l’ordinateur. L’ordinateur représente ce monde virtuel et inhumain dans lequel l’homme ne semble pas pouvoir s’épanouir. cependant, nous pouvons ici présenter deux objections.

L’humeur contagieuse de Facebook. Une recherche publiée récemment expliquant comment Facebook a manipulé des informations de près de 700 000 utilisateurs anglophones pour étudier « la contagion émotionnelle » dans les groupes suscitait l’inquiétude d’internautes ce week-end.

L’humeur contagieuse de Facebook

Pendant une semaine, du 11 au 18 janvier 2012, Facebook et des scientifiques des Universités Cornell et de Californie à San Francisco ont utilisé le système d’algorithmes du réseau pour modifier le contenu des informations reçues par un groupe d’utilisateurs afin d’étudier l’impact sur leurs émotions. La recherche a été publiée dans la revue scientifique américaine Proceedings of the National Academy of Sciences, datée du 17 juin.

Contagion Les auteurs cherchaient à savoir si le nombre de messages positifs ou négatifs lus par les utilisateurs influait sur la teneur de ce qu’ils postaient eux-mêmes sur le site. Selon eux, « ces résultats montrent la réalité d’une contagion émotionnelle de masse par les réseaux sociaux ». L'impact des réseaux sociaux sur notre vie - Articles - Bien-être. Qu'ils soient sur invitation, réservés aux professionnels ou ouverts à tous, les réseaux sociaux et les blogues prennent de plus en plus de place dans notre vie.

L'impact des réseaux sociaux sur notre vie - Articles - Bien-être

Avec des millions d'adeptes - Facebook en compterait plus de 800 millions -, ils s'imposent comme outils de communication et de changement. Comment les réseaux sociaux ont modifié les relations humaines. Réseaux sociaux: 5 manières dont ils influencent nos comportements. RÉSEAUX SOCIAUX - Ah, ces fantastiques réseaux sociaux qui occupent nos journées.

Réseaux sociaux: 5 manières dont ils influencent nos comportements

Ou qui remplissent les temps morts, pour ceux qui sont moins accros. On a beau se plaindre de perdre notre temps, les yeux rivés sur notre écran comme si à chaque seconde un événement de la plus haute importance allait se produire, on y retourne chaque jour, irrémédiablement, comme si c'était la première fois. Une récente étude réalisée par des chercheurs de l'université d'Innsbruck (Autriche), Christina Sagioglou et Tobias Greitemeyer, a essayé de comprendre ce phénomène. Elle montre qu'on a tendance à se méprendre sur l'effet de Facebook sur notre humeur, et qu'on y retourne, même si la dernière fois, on a eu le sentiment de perdre notre temps.