background preloader

Réinsertion des détenue en france.

Facebook Twitter

Justice: les chiffres de la récidive en France. Dans son édition 2013 de "France, portrait social" publiée ce jeudi 14 novembre, l'Insee se penche sur les chiffres de la récidive dans l'Hexagone.

Justice: les chiffres de la récidive en France

Quel est le pourcentage de récidive en France? Pour quel délit? Réponses. 38% des condamnés sont récidivistes Près de 4 condamnés sur 10 en France sont des récidivistes. Plus de la moitié des condamnés pour vols récidivent Toutes les infractions ne présentent pas la même propension à la récidive. En 2011, ce sont les condamnés pour vols, recels "aggravés" ou escroqueries qui affichent les taux de récidive les plus élevés (53%).

Les infractions dues aux trafics et usages de stupéfiants ont un taux de récidive de 43%. Association Lève-toi et Marche. Projet de loi pénitentiaire. 1.

Projet de loi pénitentiaire

La formation et l'emploi en prison, enjeux majeurs pour la réinsertion · Le travail Près de 40 % des détenus n'ont jamais travaillé avant leur incarcération. Cette donnée met en évidence les difficultés auxquelles le travail pénitentiaire est confronté tout comme elle démontre l'importance de cette activité comme facteur de resocialisation et de réinsertion des détenus. Le travail pénitentiaire répond à un double objectif. Le second objectif, plus orienté vers la réinsertion, vise à permettre l'acquisition de certaines compétences destinées à aider le détenu à trouver un emploi après sa libération. La proportion de détenus exerçant un emploi ne dépasse pas cependant 40 %.

Les objectifs que s'est assignée l'administration pénitentiaire dans ce domaine à l'horizon 2011 -le simple maintien des taux d'occupation actuels-ne paraissent pas à la mesure d'une politique ambitieuse tournée vers la réinsertion25(*). Le travail s'accomplit, en détention, selon trois modalités distinctes. Karim Mokhtari, ancien détenu devenu militant pour la réinsertion. Insertion des sortants de prison - Mipes. Juin 2011 Quel avenir pour l’insertion des sortants de prison ?

Insertion des sortants de prison - Mipes

Quel avenir pour l’insertion des sortants de prison ? A la confluence entre le secteur social et le monde judiciaire, l’insertion des « publics justice » est aujourd’hui bouleversée par de profondes réformes et un positionnement des pouvoirs publics exclusivement guidé par une logique sécuritaire. Auteur : Frédéric Lauféron, directeur général de l’Apcars – Paris.

Est-il aisé de se réinserer dans la société après la prison? Auparavant, la prison était un lieu de punition où les détenus connaissaient « l’enfer » mais au fil du temps elle s’est transformée pour devenir également un lieu de réflexion.

Est-il aisé de se réinserer dans la société après la prison?

En effet, maintenant un prisonnier prend du recul sur ce qu’il a fait et peut envisager une nouvelle vie après la prison que l’on pourrait nommer la réinsertion. On l’y prépare dès son arrivée en prison mais elle peut s’avérer être un échec pour multiples raisons. Un éloignement ou un abandon des proches, un manque de liberté au sein de la prison, ou des causes post-sortie telles que le manque d’argent peuvent faire échouer cette tentative de réintroduction dans la vie. Cela dit, l’insuccès n’est pas présent dans tous les cas et certains ex-détenus, grâce à leur entourage, aux associations… réussissent à se réinsérer. C’est ce que nous analyserons dans cette étude en trois parties avec tout d’abord l’observation de l’avancée en matière de vie pénitentiaire puis avec les causes bloquant ou non la réinsertion. REINSERTION DES DETENUS. A.N.I.T. : Association Nationale des Intervenants en toxicomanie 8, rue de l’Haye 69 230 Saint Genis Laval tél : 04 78 56 46 00 fax : 04 72 39 97 58 L’association nationale des intervenants en toxicomanie favorise les échanges et la réflexion sur la prévention de la toxicomanie en organisant des rencontres et des colloques, en représentant les intervenants français dans les rassemblements internationaux.

REINSERTION DES DETENUS

Par le biais des centres de soins spécialisés pour toxicomanes, elle mène un travail important avec le milieu pénitentiaire. A.N.V.P. Association Nationale des Visiteurs de Prison 1 bis, rue du Paradis 75010 PARIS Tél : 01 55 33 51 25 Fax : 01 55 33 15 33 E-Mail : anvpparis@free.fr Les visiteurs de prison sont des personnes bénévoles qui se rendent disponibles pour rencontrer des personnes incarcérées, particulièrement celles qui sont isolées et leur apporter un réconfort moral, une écoute des connaissances ou un savoir-faire, voire les aider dans leur projet de sortie. Pascal, ex-détenu en réinsertion, plombier, 865 euros par mois. Après une période de chômage à sa sortie de prison, il rejoint les Bâtisseurs d’Emmaüs.

Pascal, ex-détenu en réinsertion, plombier, 865 euros par mois

Du bénévolat, puis un contrat. Pascal dévoile ses comptes à Rue89. Pascal Casanova à Paris, le 28 novembre 2011 (Audrey Cerdan/Rue89) Pascal Casanova a beaucoup « traîné ». Dans les bistrots de Paris, de l’autre côté de la frontière, en Belgique, plus tard en prison. Depuis le mois d’avril dernier, Pascal travaille avec cette jeune femme blonde passée de l’immobilier à l’associatif. Plombier de formation, il avait un peu travaillé en prison. A sa sortie, il n’a pas d’activité – « On n’y pense pas toujours en sortant de prison. » Il part en Belgique quelques années avant d’être expulsé au prétexte qu’il abuse des biens de la royauté. « Je touchais le chômage alors ils ont dit que je profitais du pays.

Cet insulaire fier – il porte une casquette Corsica – est arrivé chez les Bâtisseurs d’Emmaüs en juillet 2010. Revenus : 865,14 euros par mois Salaire : 735,14 euros net.