background preloader

Accidents du travail

Facebook Twitter

Amiante. Ce qu’il faut retenir - Risques. L'amiante constitue un problème majeur de santé publique et de santé au travail : ce matériau aux multiples qualités s'est révélé hautement toxique.

Amiante. Ce qu’il faut retenir - Risques

Il a été massivement utilisé et le nombre de cancers qu'il a induit ne cesse d'augmenter. Interdit en France depuis 1997, il reste présent dans de nombreux bâtiments et équipements De 400 à 500 fois moins épaisses qu'un cheveu, les fibres d'amiante sont invisibles dans les poussières de l'atmosphère. Exposition à l’amiante : comment choisir ses EPI ? Un article plus récent sur ce thème est disponible sur notre site.

Exposition à l’amiante : comment choisir ses EPI ?

N’hésitez pas à le consulter en complément : Réglementation amiante 2015 Le décret du 7 mars 2013, qui a pour objectif la protection des travailleurs contre les risques d’exposition à l’amiante, définit les modalités de choix, d’entretien et de vérification des équipements de protection individuelle (EPI) utilisés lors d’opérations comportant un risque d’exposition à l’amiante. Suite au décret du 7 mars 2013, les employeurs susceptibles d’exposer leurs salariés à l’amiante doivent s’assurer que : Les appareils de protection respiratoire (APR) sont adaptés aux conditions de l’opération ainsi qu’à la morphologie des travailleurs ;Les travailleurs sont formés aux règles d’utilisation et d’entretien des APR ;Les conditions de nettoyage, de rangement, d’entretien et de maintenance des APR soient conformes à la réglementation en vigueur et aux instructions du fabricant.

Chutes de plain-pied. Ce qu’il faut retenir - Risques. Glissades, trébuchements, faux pas, pertes d’équilibre… Les chutes de « plain-pied » sont des accidents du travail encore trop souvent perçus comme étant inévitables et de caractère bénin.

Chutes de plain-pied. Ce qu’il faut retenir - Risques

Contrairement à ces idées reçues, elles sont pourtant une des principales causes d’accidents dans l’environnement professionnel. Elles peuvent avoir des conséquences graves, parfois même fatales, pour les salariés victimes. Tous les secteurs d’activité sont concernés. Pour lutter efficacement contre les chutes de plain-pied, il est donc nécessaire de transformer leur représentation au sein de l’entreprise, et de proposer une démarche de prévention adaptée. Ceci suppose de prendre en compte les spécificités des chutes de plain-pied. Manutention manuelle - Brochure. Sécurité et santé au travail : obligations de l'employeur.

Mesures et principes généraux de prévention L'obligation patronale de sécurité ne se limite pas à la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Sécurité et santé au travail : obligations de l'employeur

Elle est beaucoup plus étendue et concerne tous les risques auxquels le salarié peut être exposé au travail, y compris les risques psychosociaux. Il s'agit d'une obligation de résultat, et non pas simplement d'une obligation de moyens. Pour respecter son obligation, l'employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés. Tableaux des maladies professionnelles. Une maladie est dite professionnelle si elle est la conséquence directe de l'exposition d'un travailleur à un risque physique, chimique ou biologique, ou résulte des conditions dans lesquelles il exerce son activité professionnelle et si elle figure dans un des tableaux du régime général ou agricole de la Sécurité sociale.

Tableaux des maladies professionnelles

Cette base de données permet d'accéder à ces tableaux, tels qu'ils sont publiés au Journal officiel, grâce à plusieurs modes de recherche. Pour en faciliter la compréhension, chaque tableau est accompagné d'un commentaire médico-technique, rédigé par des experts. Ainsi cette base de données permet de répondre aux questions : l'activité exercée est-elle susceptible de conduire à une maladie professionnelle ? Maladie professionnelle : démarches à effectuer. Qu'est-ce qu'un accident du travail ? Un accident survenu au salarié par le fait ou à l'occasion de son travail, quelle qu'en soit la cause, est considéré comme accident du travail. Pour que l'accident du travail soit reconnu, le salarié doit justifier des deux conditions suivantes : il a été victime d'un fait accidentel dans le cadre de son activité professionnelle,le fait accidentel a entraîné l'apparition soudaine d'une lésion.

Le fait à l'origine de l'accident du travail doit être soudain (ce qui le distingue de l'apparition de la maladie professionnelle). Il peut provenir d'un événement ou d'une série d'événements, qui doivent être datés de manière certaine.