background preloader

Rédacteur Web - Digital Storytelling

Facebook Twitter

Pourquoi votre Content Marketing ne fonctionne pas. Il m’arrive régulièrement de rencontrer des entreprises déçues par le Content Marketing et la communication digitale (aucun amalgame de ma part entre ces deux disciplines bien différentes). La plupart du temps, celles-ci se sont lancées seules, aidées parfois d’un stagiaire qui passait par là, plein de bonne volonté. Il y a tellement de blogs traitant des tendances marketing à la mode (je suis l’un d’entre eux !) Qu’à leur lecture, on finit par imaginer pouvoir le faire soi-même. Certains réussissent, sans trop savoir comment, la plupart échouent, tout en ayant pourtant appliqué des recettes intéressantes. Sans stratégie, point de salut ! Pour mesurer des résultats, il est indispensable de fixer des objectifs. Il est inconcevable de vouloir faire du Content Marketing sans stratégie. Comment mesurer les bénéfices d’une campagne si celle-ci n’a pas de but clair, de cibles potentielles et de durée établie ?

Promouvoir son contenu Créer du contenu, c’est une bonne chose. Engagez-les ! Marketing de contenu: quand la phatique s'installe... En communication, la fonction phatique consiste à attirer et entretenir l’attention. Un must en marketing de contenu. Mais cela ne suffit pas. Loin de là… L’explosion du marketing de contenu n’est plus à démontrer. L’omnicanal, l’hyperconnectivité, le multi-écran nous encouragent au contact permanent avec nos prospects et nos clients. Impossible de ne pas succomber à la tentation de la seule dimension phatique de la relation avec nos cibles. Dans « marketing de contenu », il y a « contenu »! Nombreux sont les annonceurs qui ne vont pas au-delà de cette fonction phatique. Normal, me direz-vous: en produisant des contenus à des fins d’information et de divertissement, les marques sont devenues des médias, elles produisent et distribuent des produits culturels et d’information.

Dans « marketing de contenu », il y a « marketing » et donc conversion. Cette fonction phatique est essentielle, du reste. Quand la fatigue s’installe… Digital Storytelling : quand le web vous raconte des histoires. Le Digital Storytelling a fait beaucoup parler de lui en 2012, mais essentiellement dans les médias américains.

En Europe, c’est beaucoup moins répandu. Le storytelling est une méthode utilisée en communication basée sur une structure narrative du discourt. Plutôt efficace pour un usage publicitaire, le Storytelling a pour but de faire vivre une expérience au consommateur plutôt que de lui envoyer un message simple et rapide. Avec le digital, cette technique a pu aller plus loin en proposant, par exemple, des expériences interactives. Vous avez tous eu l’occasion de tester, par exemple, des webfilms dans lequel vous apparaissez comme le héros grâce aux informations récupérées sur votre compte Facebook.

C’est une des facettes du Digital storytelling. Quelle histoire? Créer une expérience de storytelling sur le web, c’est avant tout une histoire à raconter. La technique Ensuite, vient la partie la plus créative, quels seront les techniques utilisées pour la raconter? Analysing London 2012. Editorial web | Stratégie éditoriale : penser et faire vivre ses contenus web. Rationaliser le cycle de vie éditorial, c’est prendre en compte les étapes clés de la création de contenus web. Mais pas seulement… Une stratégie éditoriale efficace s’intéresse également à ce qui se passe avant et après la production. Étudier l’existant ou prendre en compte les besoins, planifier en amont, produire, publier et entretenir, s’organisent dans un cercle vertueux.

Stratégie éditoriale : penser, créer et faire vivre ses contenus digitaux Au sommaire de cette page dédiée à la stratégie éditoriale en ligne : 1. Quoiqu’en disent certains, on écrit pour un public, pas pour les robots de Google (bien qu’il soit nécessaire d’en tenir compte). Après cette première étape incontournable de toute stratégie éditoriale, il s’agit d’entreprendre plus précisément l’inventaire de l’écosystème en place ou à mettre en place.

Quels sont les objectifs commerciaux de l’entreprise ? 2. Créer une ligne éditoriale, c’est avant tout faire des choix. 3. 4. L’internaute est exigeant. 5. Le Guardian traque la parité au Congrès via un newsgame. Si la démarche peut paraitre quelque peu démagogique, la réalisation de l’application « Are you reflected in the new Congress ? » est particulièrement riche. Sur le fond : classiquement, l’angle de l’article aurait tout à fait pu être « Il y a plus de blancs que de noirs au Congrès ». Plat, sans relief, et surtout déconnecté du lecteur. A l’inverse, le Guardian -dans son édition destinée aux USA- a choisi de faire parler les données : en permettant au lecteur de se définir un profil via quelques critères – sexe, race, préférence sexuelle, âge et niveau de scolarité – il sait combien de sénateurs correspondent à ces/ses critères.

Sur la forme, nous retrouvons la logique du newsgames simple sous forme d’arbre de décision. C’est souvent un bon moyen de faire entrer le lecteur dans un sujet délicat, et une belle approche éditoriale d’engagement. Qu’est-ce que la narration interactive? — Interactivité & Transmedia. Le storytelling interactif est l’art de raconter des histoires qui incorporent des formes d’interactions technologiques, sociales ou collaboratives pour proposer des contenus adaptés aux transformations des comportements du public dans un nouvel écosystème technologique.

Les nouvelles formes de narrations se sont vus affublées de multiples vocables: non-linéaires, interactives, transmedia, deep-media, et bien plus encore. Certains semblent défendre avec verve l’un ou l’autre de ces termes et j’ai pour ma part adopté, comme d’autres, le terme qui me semblait le plus large: les narrations interactives — ou storytelling interactif.

Ce que nous avons tous en commun — que nous demandions à notre audience de cliquer/toucher/scroller une interface, de contribuer à une expérience participative ou de suivre une histoire déclinée sur plusieurs médias — est la recherche d’une interaction, du pouvoir transformatif du dialogue à travers l’oeuvre créée. D’où vient cette tentation de l’interactivité? Le guide de survie du rédacteur web. 5 outils qui feront de vous un meilleur rédacteur web. Les bons outils font les bons ouvriers, dit le célèbre proverbe. On oserait en effet à peine imaginer la qualité du travail d’un maçon arrivant sur son chantier les mains dans les poches et montant un mur « à l’œil »… Cette observation est également valable pour nous, professionnel du marketing digital. Il nous serait aujourd’hui presque impossible de travailler efficacement sans l’aide de tous ces fantastiques outils à notre disposition sur le web, qui nous font gagner du temps et nous rendent plus productifs.

D’après mon expérience, s’il existe une activité que je ne pourrais pratiquer chaque jour sans l’aide de ces précieux outils, c’est bien la création de contenu. Que ce soit pour booster ma créativité, améliorer mon processus de rédaction, faciliter ma planification ou encore la distribution, je me suis entouré au fil du temps de plusieurs petites applications qui ne me quittent désormais plus au quotidien. 1. Feedly : Pour effectuer ma veille et curation de contenu 2. 3. 4. 5.