background preloader

Sarhasarha

Facebook Twitter

COMMUNICATION avec les ANGES (Médias) La mort dans le judaïsme. Cette interruption totale concerne la seule partie physique de notre existence.

La mort dans le judaïsme

Nous savons tous ce qu'il advient de notre corps après la mort. Cependant, une autre partie de notre être, celle qui n'a pas trait au physique, demeure. Car dans la mort comme dans la vie, nous nous définissons comme des êtres composés de deux éléments. L'un est visible; l'autre, plus intime - même s'il n'y a là rien de tout à fait absolu - représente notre « moi ». Ange Séhéiah. La Torah - Lire et écouter la Torah - Version : Louis Segond.

Anarchie chrétienne. Le Talmud de Babylone: traduit en langue franc̦aise et complété par celui de ... - Luigi Chiarini. Musée d'art et d'histoire du Judaïsme MAHJ. Talmud. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Talmud

Le Talmud (héb. : תַּלְמוּד talmoud, « étude ») est l’un des textes fondamentaux du judaïsme rabbinique, ne le cédant en importance qu’à la Bible hébraïque, dont il représente le versant oral. Il est rédigé dans un mélange d'hébreu et d'araméen. Le Talmud est le fondement de la loi juive ou Halakha. Composé de la Mishna et de la Guemara, il compile les discussions rabbiniques sur l’ensemble des sujets de la Loi juive, classés en six ordres (shisha sedarim, abrégé Sha"s).

Abordant les problèmes selon sa façon propre, il traite comme en passant d’éthique, de mythes, de médecine et d’autres questions, et restitue l'interprétation traditionnelle telle qu'elle s'est développée dans les académies de Palestine et de Babylonie[1], d'où les deux versions du Talmud, dites Talmud de Jérusalem et Talmud de Babylone. Un site pour étudier et vivre le judaïsme, le Talmud et la Torah.

Torah orale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Torah orale

Un relief décrivant le développement de la Torah orale à partir des Zougot, au musée de la Diaspora à Tel Aviv La Torah orale (hébreu תורה שבעל פה, Torah SheBe'al Pe) désigne à la fois le concept et le corpus d’une doctrine oralement transmise, concomitante à la Torah, inséparable d’elle et existant depuis sa révélation. Une tradition orale semble se retrouver dans plusieurs livres juifs, canoniques ou non, mais le pharisianisme, auquel succède le judaïsme rabbinique, se distingue par son insistance à proclamer qu’il transmet sa tradition oralement. La Torah orale se veut à la fois fidèle à son origine sinaïtique, au point d’exiger du répétiteur qu’il transmette l’enseignement suivant les termes mêmes qui lui ont été transmis, et dynamique, chaque génération interprétant les enseignements dans sa conjoncture propre.

Le Judaïsme. Souvenir de 1963 : quand l'idéologie sioniste se faisait allumer. Décembre 1963 Un quatre est toujours un quatre La lutte héroïque du prêtre Matthatias et de ses fils avait eu pour cause initiale leur volonté de libérer la nation juive de l’oppression spirituelle ; ils désiraient pratiquer leur religion sans aucune restriction et ne pas être assujettis à une culture étrangère : l’Hellénisme.

Souvenir de 1963 : quand l'idéologie sioniste se faisait allumer

Mais leur révolte légitime une fois victorieuse, ils devinrent pareils à leurs ennemis, ils adoptèrent leurs méthodes : expansion territoriale, expulsion des populations non juives de leurs terres, conversions forcées et massives, répression cruelle et brutale des mouvements populaires juifs. L’opprimé était devenu oppresseur. N’est-ce pas exactement ce qui se passe à nouveau en Palestine et dans le monde ? La révolte des Macchabées pouvait être considérée comme inspirée par l’idéal prophétique : révolte contre un pouvoir oppressif. Attentat de la rue Copernic. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Attentat de la rue Copernic

La synagogue de la rue Copernic L'attentat de la rue Copernic fut perpétré à Paris le vendredi 3 octobre 1980, soir du shabbat, alors qu'était célébrée la fête juive de Sim'hat Torah amenant un grand nombre de fidèles. Déroulement[modifier | modifier le code] La plaque commémorative apposée sur la façade indique : « À la mémoire de Jean Michel Barbé, Philippe Bouissou, Hilario Lopez Fernandez, Aliza Shagrir tués lors de l'odieux attentat perpétré contre cette synagogue le 3 octobre 1980 ». L'explosif d'une dizaine de kilos de pentrite[2], dans une sacoche de moto, aurait pu causer encore davantage de victimes s'il avait fonctionné quelques instants plus tard : en cette veille de shabbat, la synagogue était pleine.

Pistes d'extrême droite et utilisation politique[modifier | modifier le code] Union libérale israélite de France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Union libérale israélite de France

L'ULIF est une institution dont la devise est : "Tradition, dialogue et ouverture". Histoire[modifier | modifier le code] Association cultuelle et culturelle créée en 1907, l'ULIF (centenaire depuis 2007) est une institution, une synagogue de tradition dite "libérale", au sens français du terme (c'est-à-dire moderniste), plutôt "Reform" (UK) ou "Conservative" (USA), selon la classification anglo-saxonne. Spécificité de l'ULIF[modifier | modifier le code] Dr William Pierce : le judaïsme talmudique. Il parlait hébreu et araméen. Leer en español שָׁמוֹר אֶת-יוֹם הַשַּׁבָּת, לְקַדְּשׁוֹ, כַּאֲשֶׁר צִוְּךָ, יְהוָה אֱלֹהֶיךָ « Observe le jour du Sabbat pour le sanctifier, comme te l’a prescrit l’Éternel, ton Dieu. » Deutéronome 5,12 Lui être présent en Le bénissant en tout « Chaque fois que nous allons boire un verre d’eau, nous rappelons le mystère éternel de la création, en disant : « Tu es béni, Seigneur… qui par Ta Parole as conduit toutes choses jusqu’à l’être »… Lorsque nous désirons manger du pain ou un fruit, lorsque nous prenons plaisir à un parfum agréable ou à une coupe de vin, lorsque nous goûtons des fruits pour la première fois dans la saison, lorsque nous contemplons l’arc-en-ciel ou la mer, ou bien les arbres qui bourgeonnent, lorsque nous rencontrons un sage selon la Loi ou selon les sciences du siècle, lorsque nous écoutons de bonnes ou de mauvaises nouvelles- on nous demande d’invoquer Son Nom et de prendre conscience de Lui.

Il parlait hébreu et araméen

Encyclopedie multimedia de la Shoah.