background preloader

Marketing digital

Facebook Twitter

Vers la fin du message obligatoire sur les cookies sur les sites Internet en Europe ? 8 Erreurs à éviter avec Google Analytics. Que ce soit lors de la mise en ligne d’un nouveau domaine, ou encore lors de la refonte d’un site web existant, il est très fréquent que des erreurs de configuration sous Google Analytics ou Universal Analytics viennent fausser l’analyse de données.

8 Erreurs à éviter avec Google Analytics

Pourtant, pouvoir baser une analyse sur des données fiables est hautement essentiel pour optimiser nos stratégies de façon efficace. Ci-dessous je vous présente les 8 erreurs régulièrement rencontrées lors de la configuration de Google Analyticcs. Optimisez votre base de destinataires pour optimiser votre ROI. La dernière étape de notre dossier spécial newsletter et email marketing sera consacrée à une étape pas forcément agréable mais totalement indispensable : la gestion des désabonnements, la qualification et le nettoyage de votre liste de diffusion.

Optimisez votre base de destinataires pour optimiser votre ROI

Quel est l’intérêt d’optimiser sa base de données après chaque envoi ? Avant tout soyons bassement matérialistes : chaque email envoyé a un coût et si vous pouvez ne pas payer pour rien, ne vous en privez pas ! Ensuite, votre bien le plus précieux en tant qu’expéditeur d’email est votre réputation et le temps passé à la soigner ne sera jamais du temps perdu, à chaque fois que vous serez signalé comme émetteur de courrier indésirable, vous perdrez un destinataire sans même le savoir (il continuera donc à vous coûter de l’argent à chaque campagne sans jamais rien vous rapporter) et vous augmenterez la probabilité de finir dans le dossier spam de vos autres destinataires.

E-commerce : 3 raisons d’adopter les contenus générés par les utilisateurs (UGC) Pourquoi préférons-nous acheter en ligne ?

E-commerce : 3 raisons d’adopter les contenus générés par les utilisateurs (UGC)

Généralement, parce que c’est pratique. Aujourd’hui, il est devenu banal de pouvoir acheter tout et n’importe quoi sans avoir à sortir de chez soi. Les consommateurs sont donc désormais à la recherche d’expériences d’achat novatrices, originales et hors du commun, au moins à la hauteur d’une expérience en boutique, si ce n’est plus. Selon le Customer Experience Impact Report (rapport sur l’impact de l’expérience client), 86 % des consommateurs seraient prêts à payer davantage pour une meilleure expérience client.

Si en matière d’e-commerce, une bonne expérience client se caractérise au minimum par un service simple, rapide et fiable, une expérience client exceptionnelle se distingue par des contenus authentiques suscitant engagement et enthousiasme. E-commerce: cinq tendances 2016 venues des Etats-Unis. Pour les soldes d'hiver 2016, 25 millions de Français comptent bénéficier des réductions sur des sites de commerce en ligne, selon des chiffres d'une étude réalisée par la Fevad.

E-commerce: cinq tendances 2016 venues des Etats-Unis

Preuve, si besoin était, du poids croissant du e-commerce dans la vie économique du pays. Le e-commerce, c'est 9% du commerce de détail (hors alimentation) en France en 2015 et 700 millions de transactions. Observer les grandes tendances du marché américain permet d'imaginer à quoi ressemblera bientôt l'expérience en ligne des consommateurs français. En voici cinq. 1. Bringr, pour suivre les tendances et trouver de bons interlocuteurs : 16 outils utilisés par les Community Managers. Les 5 étapes de la Pensée Design. La Pensée Design n’est pas de l’ordre de l’intuition, c’est pour cette raison qu’elle n’est pas réservée à un petit nombre d’élus.

Les 5 étapes de la Pensée Design

Au contraire, elle s’appuie sur une véritable méthode, précise et rigoureuse. C’est ce qui lui permet d’être adaptable à toute problématique et exploitable par tout le monde, même ceux qui ne se pensent pas créatifs. La méthode Pensée Design retient une approche chronologique de succession de postures d’ouverture et de fermeture : Etape 1 – Empathie : se mettre à la place du consommateur et comprendre ses besoins. Etape 2 – Définition : définir le problème à la source. Etape 3 – Idéation : générer plusieurs idées pour solutionner le problème. Etape 4 – Prototype : choisir un (business) model Etape 5 – Test : lancer le projet Pour créer des innovations porteuses de sens, vous devez connaître les utilisateurs, vous mettre à leur place, savoir comment ils vivent.

10 Outils pour faire vos prototypes web et mobile. Les 7 étapes de votre Plan Marketing pour les réseaux sociaux (PMRS) ConseilsMarketing.fr a le plaisir d’accueillir Nathanael Ramos de www.metrosapiens.com, coach en networking (personnel & PME), qui nous donne les 7 étapes pour créer son plan marketing sur les Réseaux Sociaux.

Les 7 étapes de votre Plan Marketing pour les réseaux sociaux (PMRS)

Saviez-vous que –Burger King a dépensé 50 000 dollars pour son application Facebook Whopper Sacrifice et a reçu en retour une couverture médiatique équivalente à 400 000 dollars de publicité, en plus de 32 millions de pages vues. –Blendtec, le fameux mixeur qui broie n’importe quoi du iphone au ipad en passant par la vuvuzela (voir le site Will It Blend), a multiplié ses ventes par 5 -Dell a réalisé 6.5 millions de dollars de ventes via ses comptes Twitter -Lenovo a réduit de 20% les appels téléphoniques à son centre de support en mettant en place des sites communautaires. Mais par où commencer ? Le sujet des réseaux sociaux est vaste et peut être parfois déroutant pour les professionnels dès qu’il s’agit de créer une expérience unique pour vos clients. Les 5 tendances du social média en 2016. Les médias sociaux font désormais partie de notre écosystème, les intégrer à une stratégie globale de l’entreprise apparaît alors comme une nécessité.

Les 5 tendances du social média en 2016

Cependant, il n’est pas toujours facile de les adopter. En effet, la prolifération des canaux et des réseaux sociaux complexifie la gestion des interactions entre les marques et les consommateurs… De nouveaux réseaux sociaux et de nouveaux formats apparaissent. Le SEO en une infographie. Faire comprendre le référencement en une image, c'est l'objectif de cette infographie SEO * qui aidera sans doute ceux qui veulent résumer les pratiques visant à renforcer la visibilité d'un site Internet sur les moteurs de recherche (* SEO : Search Engine Optimization).

Le SEO en une infographie

Volontairement simple, malgré la complexité globale d'une stratégie de référencement efficace, l'infographie est complétée par des explications plus détaillées. Les plus aguerris iront plus en profondeur parmi les articles de notre blog SEO. Le SEO est l'un des aspects du SEM qui comprend plus largement les activités permettant l'acquisition de visibilité sur les moteurs de recherche. L'infographie Détails des différents leviers du référencement. Contenus : le devoir de différence [et 8 conseils] - Le blog du content marketing.

Si vos contenus ressemblent à tous les autres, vous avez peu de chances de vous faire remarquer.

Contenus : le devoir de différence [et 8 conseils] - Le blog du content marketing

Sauf à investir de fortes sommes dans leur diffusion, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde – et trouve rapidement ses limites. Comment faire choisir vos contenus parmi la concurrence ? 19 canaux de traction pour votre startup. “Quel est votre traction?”

19 canaux de traction pour votre startup

Une question presque inévitable dans l’écosystème startup. Pour y répondre honnêtement, et comme toujours en startup, le contexte de votre business vous aidera à définir la meilleure métrique qu’il faudra mettre en avant. Les principaux leviers d’acquisition de trafic pour votre e-commerce. Chaque e-commerçant se pose la question de savoir quel levier d’acquisition utiliser pour promouvoir son site en tête des moteurs de recherche dans le but de générer du trafic sur son site (le plus possible !) Profil des consommateurs ROPO ? - Etude Marketing. Solocal Network et GroupM ont dévoilé ce jour leur 1er observatoire du parcours d’achat. Issu de 2 194 interviews et de l’analyse de 4 339 parcours d’achat, l’étude opère un focus sur les comportements « ROPO » : « Research Online Purchase Offline ».

On identifie communément 4 types d’achat : le full web (prise d’information et achat online), le showrooming (prise d’information en magasin et achat online), le ROPO (prise d’information online et achat en magasin) et le full store (prise d’information et achat en magasin). Les comportements ROPO s’avèrent déjà largement adoptés par les consommateurs et surtout, s’amplifient. En effet, 80% d’entre eux effectuent des recherches en ligne avant d’acheter en point de vente, mais surtout, 65% d’entre eux le font plus souvent qu’avant et 31% aussi souvent.