background preloader

Mission Océan

Facebook Twitter

SeaOrbiter est à la fois un projet de "vaisseau d'exploration des océans" et un "laboratoire océanographique flottant".

Ce projet a été imaginé par Jacques Rougerie, un architecte français,ainsi que l'océanographe Jacques Piccard et le spationaute Jean-Loup Chrétien. La construction du vaisseau doit commencer fin 2014. SeaOrbiter, le vaisseau des océans. 85% de la biodiversité marine sont encore inconnus et 95 % de la plaine abyssale océanique sont encore inexplorés selon l’Ifremer.

SeaOrbiter, le vaisseau des océans

Comment mettre fin à cette ignorance ? L’idée a germé dans la tête de Jacques Rougerie, architecte de renommée internationale et président fondateur du SeaOrbiter. Découvrez son vaisseau des océans, mise à l’eau en 2015 ! Vue de face et coupe de SeaOrbiter. © Jacques Rougerie/SeaOrbiter SeaOrbiter est vaisseau qui arpentera les mers pour des missions longues supérieures à 6 mois. Pour commencer la construction du vaisseau, une campagne de crowdfunding vient d’ouvrir sur KissKiss BankBank. Jacques Rougerie, fondateur du projet, rêve déjà d’« un réseau planétaire d’une dizaine de vaisseaux ».

SeaOrbiter, un point de départ vers les abysses. Le vaisseau océanographique futuriste SeaOrbiter bientôt en orbite. SCIENCES Cette «sentinelle de la mer» va dériver au fil des courants océaniques...

Le vaisseau océanographique futuriste SeaOrbiter bientôt en orbite

Vidéo intro. SeaOrbiter - La sentinelle de la mer. Paris Match.

SeaOrbiter - La sentinelle de la mer

SeaOrbiter, le vaisseau des océans. SeaOrbiter, la sentinelle des mers en passe d'être construite. EN IMAGES - Le chantier de l'immense vaisseau océanographique doit être lancé au printemps prochain.

SeaOrbiter, la sentinelle des mers en passe d'être construite

C'est une sorte d'hippocampe géant dont la tête regarde les étoiles et la quille tutoie les abysses. Encore au stade de maquette, ce vaisseau océanographique du futur, baptisé SeaOrbiter, est en passe de devenir réalité. SeaOrbiter. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

SeaOrbiter

Description[modifier | modifier le code] L'aménagement intérieur sera composé entre autres, d'une base sous-marine, d'un simulateur spatial, d'un habitat sous-marin, d'un laboratoire ainsi que d'une salle de communication[11]. Cette station océanique internationale dérivera au gré des courants[12]. Sa vocation sera scientifique et éducative[13]. At a Glance. Le vaisseau océanographique futuriste SeaOrbiter bientôt en orbite. C'est une «sentinelle de la mer» unique au monde, dérivant au gré des courants océaniques, qui verra le jour en 2014: le vaisseau océanographique futuriste SeaOrbiter entre en phase de construction au printemps aux chantiers navals de Saint-Nazaire et Cherbourg.

Le vaisseau océanographique futuriste SeaOrbiter bientôt en orbite

Créé par l'architecte subaquatique Jacques Rougerie, ce gigantesque hippocampe d'aluminium semi-submersible - qui n'existe pour le moment que sous forme informatique virtuelle -, sera doté de la plus haute technologie scientifique pour passer au crible, en permanence et dans toutes ses composantes, la biosphère marine océanique. «SeaOrbiter sera le sas entre notre monde terrestre et le monde marin», explique à l'AFP Jacques Rougerie, pour qui «c'est de l'océan que naîtra le destin des civilisations à venir». Vaisseau «merrien» Le projet a un coût, évalué à 35 millions d'euros. Crise oblige, les investisseurs et partenaires financiers se sont faits attendre. «Les marins ne voient que la surface des océans.

L'oeil de la sentinelle. A new adventure to explore the oceans. Vaisseau du futur, le SeaOrbiter sera le Nautilus du XXIe siècle. Exploration sous-marine : des Pieds Lourds au SeaOrbiter ? Les hommes ont toujours été fascinés par l’océan.

Exploration sous-marine : des Pieds Lourds au SeaOrbiter ?

Leurs rêves d’exploration de cet univers inconnu ont été si forts qu’ils sont parvenus à relever d’incroyables défis technologiques, une aventure qui a permis l’essor de l’océanographie. Que de chemin parcouru entre les premières expéditions maritimes et le projet futuriste de l’architecte Jacques Rougerie… Colympha d’Alexandre Le Grand (Crédits NOAA) Planète Bleue : 70% de sa surface est composée d’océans. Mais comment partir à leur conquête si l’on ne peut y respirer ? Au XVIIe siècle, le physicien Borelli imagine des chaussons palmés et un sac de cuir rempli d’air relié à la bouche du plongeur, l’astronome Edmond Halley, lui, invente une cloche pour aller au fond de l’eau.1772, Fréminet conçoit l’ancêtre du scaphandre, une combinaison en cuir munie d’un casque en cuivre à trois hublots.

Paul Bert en 1878 sera le premier à expliquer les étranges accidents de plongée. Sur les mers Les abysses. Grande Première pour le laboratoire d'exploration flottant "SeaOrbiter" Ce laboratoire flottant en forme de licorne des mers est sur le point d'être construit.

Grande Première pour le laboratoire d'exploration flottant "SeaOrbiter"

Un projet fou et ambitieux de l'architecte Jacques Rougerie, actuellement présenté à l'Exposition internationale en Corée du Sud. SeaOrbiter, la sentinelle des mers en passe d'être construite. En bref. Missions. Premières Missions: Des Découvertes Uniques Programme Méditerranée ∙ Les abysses de Méditerranée: Découverte de nouvelles espèces.

Missions

Le fond de la Méditerranée comporte encore des zones inexplorées, dont des dômes, des fosses et des failles volcaniques. SeaOrbiter permet d’identifier ces zones, de s’y positionner durablement et de les explorer grâce aux moyens d’exploration profonds (sous-marin, AUV, ROV) mis en oeuvre de façon unique à partir du hangar sous-marin. Cette exploration permettra de découvrir de nouvelles formes de vie, spécifiques à ces environnements aujourd’hui encore inconnus. Le Sea Orbiter, c'est pour bientôt. Mes Listes Devenez Membre Boursorama Profitez de l'ensemble des services et des avantages destinés aux Membres en quelques secondes.

Le Sea Orbiter, c'est pour bientôt

Grande Première pour le laboratoire d'exploration flottant "SeaOrbiter" The SeaOrbiter – un centre de recherche sous-marin by Jacques Rougerie - par blogtendance. Le 1 juillet 2012, 08:12 dans Société par blogtendance S'abonner The SeaOrbiter n’est pas un nouvel hôtel futuriste. C’est un navire océanographique futuriste qui serait construit dans le seul but d’explorer les océans du monde. Il servirait de laboratoire afin que les scientifiques explorent les lieux qui couvrent les deux tiers de notre planète et contiennent 80% de toute la vie sur Terre : les océans.L’idée est un concept original de l’architecte français Jacques Rougerie.