Dossier - Les scandales de la présidentielle

Facebook Twitter

Affaire Bettencourt : Fillon relance la polémique - France. François Fillon s'est "étonné" ce jeudi de la détention de Patrice de Maistre, l'ancien gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt.

Affaire Bettencourt : Fillon relance la polémique - France

Il s'est dit également surpris que des "affaires naissent et réapparaissent" à chaque fois que le candidat socialiste est en difficulté dans le sondages. Le Premier ministre, qui a retiré sa phrase, s'est attiré les foudres du Parti socialiste. Le commentaire de François Fillon est intervenu le jour d'une audience cruciale dans ce dossier judiciaire, qui porte notamment sur le possible financement frauduleux de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. La cour d'appel de Bordeaux doit, en effet, examiner ce jeudi la demande de libération de Patrice de Maistre, détenu depuis une semaine et mis en examen pour "abus de faiblesse". Affaire Bettencourt: le juge Gentil vise le chef de l'Etat.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gérard Davet et Fabrice Lhomme A quelques semaines seulement du terme de son mandat, Nicolas Sarkozy est, pour la première fois, directement visé par un juge d'instruction.

Affaire Bettencourt: le juge Gentil vise le chef de l'Etat

Le juge Jean-Michel Gentil, qui instruit au tribunal de grande instance de Bordeaux les principaux volets de l'affaire Bettencourt, semble bien déterminé à enquêter sur le président de la République – protégé par l'immunité pénale que lui confère la Constitution durant son mandat. L'affaire DSK: Nouvel angle d'attaque de la droite contre François Hollande. «FRANÇOIS HOLLANDE PROTÉGEAIT DSK.»

L'affaire DSK: Nouvel angle d'attaque de la droite contre François Hollande

Dans un communiqué de presse publié sur son blog, Sébastien Huyghe, député UMP de la 5e circonscription du Nord, «s’étonne de l’extrême mutisme de François Hollande» sur l’affaire DSK. Les «ténors du PS» était «parfaitement au courant d[u] goût prononcé [de DSK] pour la luxure», de même que le candidat socialiste «ne pouvait pas ignorer la situation», ayant été «alerté dès 2003» de l’agression dont Tristane Banon aurait été victime, avance Sébastien Huyghe, dénonçant un François Hollande «frappé d’amnésie». publicité La plainte de Tristane Banon a été classée sans suite en octobre 2011, le parquet reconnaissant «des faits pouvant être qualifiés d’agression sexuelle», un délit prescrit trois ans après les faits. Une affaire «couverte par le PS», d'après la droite. Mise en examen de DSK: Hollande esquive, Joly tacle. Le candidat PS à la présidentielle, François Hollande, n'a pas souhaité faire de commentaire ce mardi sur la mise en examen de Dominique Strauss-Kahn pour proxénétisme dans l'affaire dite du Carlton de Lille, estimant qu'il s'agit d'une affaire «privée».

Mise en examen de DSK: Hollande esquive, Joly tacle

Interrogé sur l'antenne de France Bleu Nord, François Hollande a déclaré qu'il n'avait «pas de commentaire particulier» à faire. «C'est une affaire privée, pénible mais sur laquelle je n'ai pas de jugement politique à formuler», a simplement déclaré le candidat socialiste. Affaire DSK : le camp Sarkozy met la pression sur Hollande. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alexandre Lemarié, avec AFP Relier François Hollande aux ennuis judiciaires de Dominique Strauss-Kahn (DSK) pour embarasser le candidat socialiste, à vingt-quatre jours du premier tour de la présidentielle.

Affaire DSK : le camp Sarkozy met la pression sur Hollande

Tel semble être l'objectif du camp Sarkozy depuis que l'ancien patron du FMI a été mis en examen, lundi 26 mars, pour proxénétisme aggravé en bande organisée dans l'affaire du Carlton, alors que M. 2011, année érotico-politique. Faute de merle Strauss-Kahn, Tapie vote pour la grive Sarkozy. (Bernard Tapie - BALTEL/SIPA) Du même auteur Sacré Nanard !

Faute de merle Strauss-Kahn, Tapie vote pour la grive Sarkozy

A 69 piges bien frappées, l’œil vif, la carrure massive, la répartie gouailleuse, le poil sombre et le teint halé, il est toujours prêt à venir vous causer dans le poste, distribuant bons et mauvais points et sentences définitives. Tour à tour chanteur, entrepreneur, magnat du foot, ministre, taulard, comédien, écrivain, il fait partie de ces quelques pipoles qui finissent par exister hors de toute case, produit inoxydable valant par sa seule pittoresque présence. Le juge Gentil trouve 4 millions d’euros en liquide à Genève. Du même auteur « La mèche est allumée ».

Le juge Gentil trouve 4 millions d’euros en liquide à Genève

Dans l’entourage du juge Jean-Michel Gentil, en charge du dossier Bettencourt à Bordeaux, on se félicite du retour, voici deux jours, de la Commission rogatoire internationale, qui portait sur la dizaine de comptes que possédait Liliane Bettencourt en Suisse. En effet, selon les informations recueillies par « Marianne », l’enquête genevoise montre qu’un système très sophistiqué de compensation entre la France et la Suisse a permis à l’héritière du groupe L’Oréal de rapatrier pas moins de quatre millions d’euros en espèces durant les années 2007, 2008 et 2009. Plus intéressant encore pour l’instruction menée par les juges bordelais, des retours en espèces très importants ont été acheminés depuis la Suisse vers Liliane Bettencourt et son gestionnaire de fortune d’alors, Patrice de Maistre, durant le premier semestre de 2007, juste avant l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République. DSK, Bettencourt : pourquoi les affaires arrivent en pleine campagne.

(Dominique Strauss-Kahn - Michel Spingler/AP/SIPA) DSK n’en a pas fini avec la justice.

DSK, Bettencourt : pourquoi les affaires arrivent en pleine campagne

Alors qu’il s’apprête à être jugé au civil aux USA dans l’affaire Diallo, il a été mis en examen lundi pour « proxénétisme aggravé en bande organisée » dans l’affaire du Carlton et placé sous contrôle judiciaire. Affaire Bettencourt : ce financier qui peut faire tomber Sarkozy. (Liliane Bettencourt - GRAF JACQUES/JDD/SIPA) Du même auteur Comme Marianne l’avait révélé dès le 13 mars, la Commission rogatoire (CRI) qui vient de revenir de Suisse apporte des révélations qui pourraient être accablantes pour Nicolas Sarkozy.

Affaire Bettencourt : ce financier qui peut faire tomber Sarkozy