background preloader

Législatives 2012 : la campagne se durcit

Facebook Twitter

Copé contre Fillon: leurs armes pour prendre l'UMP. L'image d'unité affichée par l'UMP depuis la défaite de Nicolas Sarkozy a volé en éclats ce mercredi lorsque François Fillon a annoncé son intention de briguer la présidence de l'UMP.

Copé contre Fillon: leurs armes pour prendre l'UMP

En pleine bataille législative, la droite va devoir gérer cette rivalité. De quelles armes disposent-ils ? Ancien Premier ministre, François Fillon dispose d'une carte non négligeable, celle d'avoir déjà été le chef de la majorité. Législatives : pourquoi ces élections ne passionnent pas les Français. Un bureau de vote à Strasbourg le 22 avril 2012 (P.HERTZOG/AFP) L’abstention envisagée aux élections législatives en juin sera très probablement comparable à celle de 2007.

Législatives : pourquoi ces élections ne passionnent pas les Français

Ainsi, il ne serait pas surprenant qu’elle oscille autour des 40% au premier tour. C est en tout cas ce que indiquaient les derniers sondages de nos confrères (Ipsos Logica Business Consulting notamment). Législatives : Bayrou donné perdant à Pau ? Rien d'étonnant ! (François Bayrou - FAYOLLE PASCAL/SIPA ) Pourquoi l'UMP peut se réjouir malgré la défaite. Ça ne va pas très fort à l’UMP.

Pourquoi l'UMP peut se réjouir malgré la défaite

La guerre de succession sarkozyste, entre Fillon et Copé (en attendant d’autres prétendants), fait rage et les insultes («hypocrite », «bouffeur de merde ») volent bas. Nous pourrions, dans le camp d’en face, nous en satisfaire. Mais le militant de gauche est un authentique progressiste, qui fait passer le bien de son semblable avant toute autre considération. Variae, blog reconnu d’utilité publique, a donc décidé de faire le point sur les raisons qui pourraient, malgré tout, faire renaître un sourire plein d’espoir sur les visages de ses adversaires, mais néanmoins frères en humanité.

Du même auteur 1) La nouvelle direction de l’UMP ne peut pas faire pire que ses prédécesseurs Depuis dix ans, la droite enchaîne les échecs. Copé vs Fillon : et s'il existait un autre leader pour l'UMP ? (Jean-François Copé et François Fillon, place de la Concorde à Paris, le 15 avril - ALFRED/SIPA) Depuis la défaite de Nicolas Sarkozy à la présidentielle, l’UMP n’a plus de tête. Ou plutôt elle en a plusieurs. D’un côté Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, et de l’autre, François Fillon, qui fut pendant cinq ans Premier ministre.

Ces partis fantaisistes ou insolites qui s'invitent aux législatives. Du même auteur Plus de 6 500 prétendants au titre et, parmi eux, quelques farfelus.

Ces partis fantaisistes ou insolites qui s'invitent aux législatives

Certains avec un vrai projet et de nombreux candidats dispatchés en France, d'autres simplement là pour faire du lobbying et d'autres complètement insolites. Tour d'horizon - non exhaustif - des petits partis dont on ne parle pas. Législatives: les couacs de Guéant. (Claude Guéant - WITT/SIPA) Du même auteur Cela n’a rien de bien surprenant.

Législatives: les couacs de Guéant

Comme pour un certain nombre d’UMP, je me demande depuis déjà longtemps ce qui le sépare du Front national. Le Front National durcit la campagne à Hénin-Beaumont. Steeve Briois, suppléant de Marine Le Pen, se félicite de « la diffusion massive » les 28 et 29 mai de faux tracts appelant à voter pour Jean-Luc Mélenchon.

Le Front National durcit la campagne à Hénin-Beaumont

Un « document vérité » ajoute-t-il, puisque la citation, sortie de son contexte est extraite d’un discours prononcé par le candidat du Front de Gauche à Marseille, le 14 avril 2012. Faux tract: une plainte du FN introuvable. Les amis de Sarko, «Entre amis», pour aider la Droite forte. (En 2010, Pierre Charon, Nadine Morano et Roselyne Bachelot - ORBAN THIERRY-POOL/SIPA) Du même auteur Après quelques hésitations sur le lieu de rendez-vous, le conseiller d'Hortefeux, Geoffroy Didier a finalement déniché un bistrot au nom symbolique : l'«Entre amis».

Les amis de Sarko, «Entre amis», pour aider la Droite forte

«Au départ, on avait pensé à un restau avec un nom comme "L'espoir" puis on s'est dit que tout le monde allait penser qu'on préparait le retour de Sarko, nous confie, sourire aux lèvres, un membre fondateur. Le Made in France... depuis le 16e de Paris. (Pont de Passy, 16e Paris - JPDN/SIPA) Du même auteur Il est difficile de suivre la campagne législative menée par les quelque 400 centristes qui se présentent, mais il y a quelques circonscriptions que j'ai sous le coude : le 16ème arrondissement de Paris est un cas d'école.

Le Made in France... depuis le 16e de Paris

Il a eu très longtemps une tradition plutôt centriste, mais, à partir de 2007, il s'est donné tout entier à Nicolas Sarkozy. Pour ces législatives, une candidate issue de l'UDF a choisi de reprendre le flambeau et de porter les couleurs centristes sur fond de programme bayrouiste. L'une des premières choses qui m'amènent à la soutenir c'est que tout comme moi, elle est absolument convaincue de la nécessité de relocaliser nos productions et, si jamais elle devait être élue, elle soutiendrait ou proposerait une loi permettant de favoriser l'identification des biens fabriqués en France. Affaire Balme : un coup politique contre Mélenchon ?

Oulala.net.

Affaire Balme : un coup politique contre Mélenchon ?