background preloader

Liberté de la presse

Facebook Twitter

La liberté d’expression en question après les attentats. La manifestation monstre, dimanche, pour défendre la liberté d’expression, après la tuerie de Charlie Hebdo, a été suivie de peu par des dizaines de condamnations pour «apologie du terrorisme»: cette posture d’équilibriste de la France est parfois jugée ambiguë.

La liberté d’expression en question après les attentats

Dans un pays qui accueille les plus importantes communautés juive et musulmane d’Europe, la liberté d’expression, le droit de critiquer les religions, sont-ils sans limite? Où finit la satire, où commencent le racisme, l’antisémitisme? Le pape François a résumé la controverse dans l’avion qui le conduisait aux Philippines: «Tuer au nom de Dieu» est une «aberration». Mais la liberté d’expression n’autorise pas tout et elle doit s’exercer «sans offenser», a-t-il jugé. «On ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision!» Se moquer des religions est pourtant tout à fait légal en France où le délit de blasphème n’existe pas. . - Anticléricalisme militant - Liberté d’expression et ses limites  Page mise à jour le 04 octobre 2016 En France, la liberté d’expression est consacrée par l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. En revanche, la liberté d’expression n’est pas un droit absolu et elle se trouve affectée de nombreuses limites que les internautes ne doivent pas ignorer.

Présentation La liberté d’expression est un droit fondamental. Ses limites sont des exceptions qu’il est parfois difficile de cerner et qui évoluent avec le temps et les usages. Il n’est donc pas ici question de brider la liberté d’expression de quiconque, enseignant, personnel non enseignant, chef d’établissement, élève ou parent, mais d’effectuer un rappel des limites fixées par la loi.

Ressources sur le thème de la liberté d'expression. Comme nous étions occupé à faire la queue au kiosque à journaux pour acheter la presse du jour, nous avons demandé à Marc de faire une petite sitographie sur liberté d’expression.

Ressources sur le thème de la liberté d'expression

On se dit que la garde à vue de Dieudonné, la couverture de Charlie constituent sans équivoque possible une occasion légitime d’aborder en classe la notion de « Liberté d’expression ». Sur Eduscol Dossier Liberté d’expression sur Eduscol autour des problématiques d’Internet responsable.Dossier Liberté de conscience, liberté d’expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves Approche par cycle. Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir avec les élèves. Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ?

Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir avec les élèves

Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées.

Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent Quelques repères pour agir à l'école primaire Aujourd'hui, le périmètre touché est beaucoup plus important. Distinguer les situations S'appuyer sur le collectif. Document pédagogique pour séquence liberté d'expression.

La liberté d'expression ailleurs. La liberté d'expression en France. La liberté d’expression sur les réseaux sociaux. Suite et fin du chapitre sur les libertés.

la liberté d’expression sur les réseaux sociaux

Les images mentent ? L'exposition "Les images mentent ?

Les images mentent ?

Manipuler les images ou manipuler le public" vous est proposée gratuitement par le site decryptimages. Inscrivez-vous et dites-nous où vous voulez la présenter. Elle est téléchargeable en ligne. Elle peut être présentée en format A3 ou en plus grand (tirée sur papier, calicot ou kakemono). Elle est prévue en 40 panneaux et peut être présentée en 20 panneaux (ou moins) si vous manquez de place : nous demander. En complément de l'exposition, un livre est publié et achetable en ligne sur www.gervereau.com.

> Cliquez ici pour demander l'exposition complète Cette exposition est en prêt gratuit. Merci de faire et d'envoyer à www.decryptimages.net un bilan de la présentation de l'exposition (et des animations attenantes). Supports pédagogiques. Application à télécharger. Caricatures et caricature. Réponse des documentalistes par rapport aux événements de janvier 2015. Au sein de la communauté éducative, beaucoup de professeurs documentalistes se sont identifiés à Charlie en exprimant leur solidarité.

Réponse des documentalistes par rapport aux événements de janvier 2015

Ils l’ont manifesté dans le cadre de leur travail avec des kiosques médias en deuil, en exposant des dessins de presse créés après l’événement, ou en construisant, parfois dans l’instant, des séquences pédagogiques, avec des collègues d’autres domaines d’enseignement. Un travail pédagogique mené dans l’urgence donc, mais à partir de réflexions et de publications existantes sur ce sujet du dessin de presse et de la caricature, objet d’enseignement qui n’est pas nouveau pour les professeurs documentalistes, de même que ceux plus larges de la liberté d’expression et de la liberté de la presse. La FADBEN observe avec intérêt l’ouverture de réflexions et de discussions internes aux services centraux du Ministère de l’Éducation nationale, avec le CLEMI, la DGESCO ou la Direction du numérique par exemple. 1. 2. Journal D'un Projet 1mot1phrase1image. C'est quoi la liberté d'expression ? Classe média : les caricatures.

Dans le cadre de la classe média, on ne pouvait pas passer à côté des événements tragiques de mercredi dernier.

Classe média : les caricatures

D’autant plus que dans le collège, nous avons eu certaines réactions très particulières, de type « bien fait pour eux » (pour rester soft). Toutes les classes ont bien entendu eu un moment d’explication et de recueillement jeudi, mais des incompréhensions demeures. Les élèves font des confusions, s’en tiennent à des brides d’informations. Bref, il reste du boulot. J’ai voulu par cette séance remettre la caricature au centre. Pour cette séance d’une heure, en petit groupe, j’ai commencé par leur demander ce qu’était une caricature. Je leur dis que les caricatures ne sont pas que dessinées, et leur demande quel autre type de caricatures connaissent-ils. Je leur demande alors quel est leur humoriste préféré. Vient la question : « oui, mais si je n’aime pas cet humoriste, qu’est-ce que je fais ? Enfin, on finit par une caricature collective (même si on ne sait pas dessiner !). L'actualité en débat - Albums documentaires.

Liberté de la presse. Fini de rire. "Si vous voulez un baromètre de la liberté d’expression et comprendre les tabous dans un pays, il faut aller voir les dessinateurs de presse.

Fini de rire

" Ce conseil de Plantu, Olivier Malvoisin l'a suivi à la lettre : Fini de rire revient sur les événements qui ont jalonné le début de ce XXIe siècle à travers les dessins et les témoignages de dessinateurs de presse des quatre coins du monde : de Plantu à Avi Katz (Israël), en passant par Danziger (États-Unis), Kroll (Belgique), Rainer Hachfeld (Allemagne), Khalil (Palestine)...

/ Charlie Hebdo