background preloader

FADBEN

Facebook Twitter

[APDEN] Après une présentation rapide de la confédération syndicale, le SNFOLC nous indique qu’il souhaite des communications communes avec l’association professionnelle, afin d’agir ensemble sur les points qui nous rassemblent concernant la profession, et rompre ainsi l’isolement des professeurs documentalistes.

[APDEN]

Lors des stages syndicaux, les collègues expriment ainsi leur souhait d’actions communes syndicats/A.P.D.E.N.Le SNFOLC, comme l’A.P.D.E.N., souhaite la reprise des négociations sur la circulaire de mission, publiée dans la précipitation. Le syndicat a demandé, dans le groupe de travail, à ce que soit inscrit dans la circulaire qu’une heure d’enseignement correspond à deux heures de service. Il a également alerté sur la soumission de l’action des professeurs documentalistes à la nécessité d’un « bon fonctionnement du CDI » et ses sous-entendus.

De nombreux autres sujets sont également abordés lors de cette rencontre. Professeurs documentalistes : communiqué commun A.P.D.E.N./ SNFOLC. [APDEN] Après avoir recueilli les avis sur le projet de décret, en 2014 [1], l’A.P.D.E.N.

[APDEN]

(ex-FADBEN) et l’ANDEP ont souhaité consulter la profession sur l’application concrète du décret et de la circulaire relatifs aux obligations de service et aux missions des personnels enseignants [2]. L’observation des échanges sur les listes de diffusion professionnelles et sur les réseaux sociaux en ligne nous ont conduits à formaliser une enquête afin de pouvoir dégager une analyse fine sur les conditions de mise en œuvre du décret. [FADBEN] Obligation de service. Courrier adressé à :M.

[FADBEN] Obligation de service

Jean-Yves DANIEL, doyen de l’IGENM. Didier VIN-DATICHE, doyen de l’IGEN-EVSM. Claude BISSON-VAIVRE, IGEN-EVSM. Michel REVERCHON-BILLOT, IGEN-EVS Objet : Statut et missions des professeurs documentalistes. [FADBEN] évaluation documentalistes stagiaires. Des élèves, au même titre que l’ensemble des professeurs ?

[FADBEN] évaluation documentalistes stagiaires

Pour quelle raison n’est-il pas supposé pouvoir être concerné par sa mission professorale, qui le met en responsabilité d’élèves ? Une logique compromettante La suppression ou la tentative d’adaptation des compétences P3 à P5 semble avoir contraint les auteurs à opérer des choix finalement très discutables dans la répartition des compétences spécifiques aux professeurs documentalistes. C’est en particulier le cas pour les compétences « Mettre en œuvre la politique documentaire qu’il contribue à définir » (D2) et « Assurer la responsabilité du centre de ressources et de la diffusion de l’information au sein de l’établissement » (D3). Celles-ci ont été regroupées avec la compétence D1, relative aux connaissances et compétences propres à l’EMI, dans la rubrique sur les « Compétences liées à la maîtrise des contenus disciplinaires et à leur didactique ».

[FADBEN] A partir d’une visibilité sur la réalité du métier et du cadre de travail des professeurs documentalistes, nous pouvons alors réfléchir aux liens à concevoir, concrètement, entre les enjeux d’apprentissages en information-documentation pour les élèves et l’évolution de la profession.

[FADBEN]

La réalité en 2014 : la diversité des possibles En termes de postes, la règle en cours est d’un poste en collège (93,5 % selon l’enquête de 2014), sans distinction selon le nombre d’élèves. Il en va de même en lycée professionnel (91 %), alors que l’on trouve le plus souvent deux postes ou davantage en lycée GT (59,7 %). Les postes sont aussi bien confiés à des titulaires qu’à des contractuels, avec plus de 15 % de ces personnels précaires dans la fonction, quand cette proportion n’atteint que 5 % environ pour l’ensemble des enseignants [3].

De même, on compte un nombre conséquent de délégations fonctionnelles, mais avec des chiffres difficilement communiqués par les instances académiques responsables. [FADBEN] L’évaluation est un sujet complexe pour les professeurs documentalistes.

[FADBEN]

Beaucoup d’entre eux écartent l’idée de la notation, ce qui peut occasionner une difficulté pour suivre la progression de chaque élève en information-documentation. Le mode d’évaluation du Socle commun de 2006 a été reçu favorablement par de nombreux collègues, pour la lisibilité qu’il donnait aux élèves, aux équipes pédagogiques et aux parents, dans le suivi de l’acquisition des connaissances et compétences. Cet outil permettait une intégration évidente des professeurs documentalistes, selon les items proposés, malgré les difficultés locales à faire reconnaître des compétences professionnelles dans le domaine pédagogique, et donc en matière d’évaluation.

Parfois, il s’agit simplement de difficultés à faire apparaître le professeur documentaliste au sein du groupe de l’équipe pédagogique enregistrée dans l’outil informatique employé pour la formalisation de cette évaluation. 1. [FADBEN] Classe de seconde La classe de seconde est une classe de détermination.

[FADBEN]

Le cadre programmatique du curriculum en information-documentation a pour fonction : [FADBEN] Nous n’explorerons pas ici, dans le détail, les contenus programmatiques des filières spécialisées, mais nous considérerons que tout lien entre savoirs spécifiques et enjeux pédagogiques doit être développé pour favoriser l’information-documentation, en particulier quand les temps scolaires sont spécifiquement consacrés à des apprentissages professionnels.

[FADBEN]

[FADBEN] [FADBEN] Alors que l’on décline encore jusqu’en CM2 la double entrée par les risques liés à l’usage de l’Internet et par l’objet informatique, on constate que la pratique numérique, en termes culturels et éducatifs, est peu développée.

[FADBEN]

Dans ce contexte, il paraît difficile de favoriser le développement de pratiques raisonnées. Si la notion de droit de l’information est importante, en termes de protection de soi (dès le CE1) et de droit relatif à la propriété intellectuelle (à partir du CM1), une telle focalisation sur cette notion pose problème, en l’absence de liens avec d’autres notions clairement identifiées, et parfois complexes : médias sociaux, éthique de l’information ou discours.

On a alors l’impression que l’entrée morale par les risques répond davantage à une pression éducative prédéterminée qu’à un objectif pédagogique. 3- En CM2 : un bilan problématique avant le secondaire Conclusion. [FADBEN] Les bases théoriques de l’information-documentation, issues des travaux menés notamment en Sciences de l’information et de la communication (SIC), permettent d’accompagner la transposition didactique des notions essentielles.

[FADBEN]

Nous pouvons par ailleurs nous appuyer sur vingt-cinq années de pratiques, qui ont grandement évoluées, depuis l’initiation à la recherche documentaire, expression qui, si elle subsiste ici ou là, s’est élargi vers des apprentissages réfléchis en information-documentation. [FADBEN] Programmes disciplinaires associés et dans la définition d’un curriculum en information-documentation. En effet, il s’agit aussi d’interroger les objets d’enseignement qui, pour atteindre l’objectif d’un développement des savoirs, sont appelés dans les démarches pédagogiques des enseignants.

Il s’agit ainsi de considérer, par exemple, la question de l’utilisation pédagogique des réseaux sociaux, qui ne peut être écartée d’un revers de la main, tant ceux-ci peuvent légitimer, par le biais scolaire, une certaine hégémonie économique et idéologique du web. [FADBEN] Frisch, Cécile Gardiès, Sophie Jéhel, Jacques Kernéis, Vincent Liquète, Yolande Maury, Alexandre Serres, participent à la mise en avant des enjeux contemporains de l’information-documentation dans le cadre d’apprentissages pour les élèves, dans ces dix dernières années.

Notons les apports essentiels, dans le cadre d’une transposition didactique des savoirs par les professeurs documentalistes, des travaux d’Olivier Le Deuff, d’Olivier Ertzscheid, de Louise Merzeau, mais aussi de Julien Pierre, qu’il s’agisse de définir certaines notions ou concepts, de développer des réflexions pédagogiques, ou encore d’aller dans le détail scientifique du fonctionnement et de l’économie des nouveaux médias numériques [5]. A l’étranger, citons Thierry De Smedt, Pierre Fastrez, Julien Lecomte, avec des apports également riches pour nos réflexions et pratiques pédagogiques et/ou didactiques. La référence professionnelle. La référence pédagogique. [FADBEN] De recherche en concurrence, intérêts privés s’immisçant dans certaines recherches et dans certaines présentations –, d’autre part en termes de récupération institutionnelle – rejet drastique de certaines perspectives, choix d’une facilité de transversalité pratique, qui n’a pourtant pas le même sens qu’une transversalité théorique.

Le travail de construction d’un curriculum en information-documentation prend forme dans ce contexte institutionnel et scientifique, avec des évolutions qui confortent sa légitimité, malgré les obstacles inhérents à tout changement de taille dans le paysage éducatif français. [FADBEN] Avec la volonté de faire évoluer positivement la profession des enseignants documentalistes, dans sa mission pédagogique liée au domaine d’enseignement de l’information-documentation, la FADBEN propose de contribuer activement à la construction d’un curriculum en information-documentation. Lors des Assises nationales « Éducation à l’information et à la documentation », en 2003, Jean-Louis Charbonnier, alors formateur en IUFM, est revenu sur la définition historique du « curriculum », « programme d’étude ou de formation organisé dans le cadre d’une institution d’enseignement ou, plus précisément, ensemble cohérent de contenus et de situations d’apprentissage mis en œuvre dans une progression déterminée », d’après le Dictionnaire encyclopédique de l’éducation et de la formation (Nathan, 1998) [1].

Depuis 2003, les réflexions autour du curriculum en information-documentation ont été poursuivies. Cette construction s’appuie sur les douze propositions énoncées par le GRCDI. [FADBEN] Enquête sur le métier FADBEN 2014. FADBEN. Résultats de l’enquête réalisée par la FADBEN en 2013 La Fédé­ration des ensei­gnants docu­men­ta­listes de l’Éducation nationale (FADBEN) pro­longe sa réflexion sur la construction d’un cur­ri­culum relatif à l’enseignement de l’information et des médias.

Dans ce cadre, la FADBEN a sou­haité prendre en consi­dé­ration les pra­tiques pro­fes­sion­nelles des pro­fes­seurs documentalistes. Le ques­tion­naire de l’enquête auprès des pro­fes­seurs docu­men­ta­listes a été rédigé conjoin­tement par les membres du bureau de l’ADBEN Ver­sailles et par les membres du bureau national de la FADBEN. Y répondre, néces­sitait entre 10 et 15 minutes. Les_professeurs_documentalistes_et_les_apprentissages_info-documentaires_FADBEN_2013.pdf.