Tom Waits

Facebook Twitter

Tom Waits. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tom Waits

Tom Waits Tom Waits en 2007 Son travail se distingue par sa voix rocailleuse, sa forte personnalité, sa présence sur scène théâtrale et l'humour de mises en scène portées par des textes cyniques. Waits possède une voix reconnaissable, décrite un jour par un critique comme « trempée dans un fût de bourbon, séchée et fumée pendant quelques mois, puis sortie et renversée par une voiture »[1]. Avec des bruits de bouche comme signes distinctifs, il incorpore des styles antérieurs au rock comme le blues, le jazz, le bluegrass, le vaudeville ou la musique country.

Tom Waits est une influence majeure de plusieurs auteurs-compositeurs. Biographie[modifier | modifier le code] Débuts[modifier | modifier le code] Fin 1973 et 1974, Tom Waits accompagne la tournée de Frank Zappa et fait la première partie de tous les concerts. En 1976, Small Change sort avec la participation du batteur Shelly Manne.

L'après 1980[modifier | modifier le code] Tom Waits Site officiel. The Eyeball Kid. Tom Waits - Spotify. Tom Waits - Last. Thomas Alan Waits est un compositeur, chanteur, musicien, acteur et réalisateur américain né à Pomona, en Californie, le 7 décembre 1949. La carrière de Tom Waits débute à Los Angeles en 1971 quand il signe avec Herb Cohen, manager de Frank Zappa entre autres. Il fait plusieurs séances d’enregistrement avortées avant de parvenir à l’album « Closing Time », mélancolique et teinté de country en 1973. L’album reçoit un bon accueil critique mais ne connait le succès qu’en 1974 quand les Eagles reprennent un de ses titres, « Ol’ 55 ».

L’album « The Heart of Saturday Night » montre ses origines de chanteur de night-club avec ses ballades de crooner, mi-parlées, mi-chantées sur un fond de jazz léger. Il enregistre en 1975 « Nighthawks at the Diner » en présence d’un public restreint, pour rendre l’ambiance de ses concerts de l’époque avec notamment les longs monologues entre ses chansons. Musique : Tom Waits confesse Tom Waits. En exclusivité pour «Le Figaro» et avant ses concerts à Paris, le chanteur américain s'est interviewé lui-même.

Musique : Tom Waits confesse Tom Waits

Mythe vivant du rock américain, Tom Waits n'aime guère répondre aux journalistes. L'exercice de l'interview lui semble étriqué, trop codé. Mais le chanteur aime se raconter. Alors il s'est interviewé lui-même, dans un dialogue fictif entre un Tom Waits qui pose les questions et un Tom Waits qui y répond. Quelques jours avant que sa tournée Glitter and Doom fasse une étape très attendue au Grand Rex, à Paris, les 24 et 25 juillet, Le Figaro publie en exclusivité cette « conversation » à la première personne. Tom WAITS. Tom WAITS. Quels artistes ont le plus influencé votre vie de créateur ? LE GOLB: Tom Waits - Omerta chez les blogueurs. La nature n'aime pas le vide et la blogosphère, le consensus.

LE GOLB: Tom Waits - Omerta chez les blogueurs

Mettez cinq blogueurs dans une pièce. Faites un effort pour les mettre tous d'accord sur un disque. Puis, invitez-en un sixième. En moins de cinq minutes de discussion non seulement il aura énoncé l'exact inverse des cinq autres mais en plus, il sera parvenu à retourner au moins l'un d'eux. C'est à la fois la grande qualité et le pire défaut des blogs, surtout dans une activité comme le CDB ou les Battles des albums de la décennie : la blogosphère conserve tout pour l'éternité, soit... mais le blogueur, pour sa part, n'a pas de mémoire. "Le jour où Lanegan saura faire ça, là, on pourra nous comparer.

" Tom Waits... c'est un peu une anomalie dans le paysage musical contemporain. Pourtant la pochette était voyante... En même temps il a pas l'air baisant... tout ça sent l'intimidation à plein nez... Horreur absolue ? Tom Waits (1) - Le fil musique. Tom Waits - Heart Attack and Vine. Tom Waits - Christmas Card From a Hooker in Minneapolis. Tom Waits - Rain Dogs. Tom Waits - Way Down in the Hole.