background preloader

Concepts

Facebook Twitter

Séparation des Églises et de l'État. TITRE PREMIER Principes.

Séparation des Églises et de l'État

ARTICLE PREMIER. - La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public. ART. 2.- La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l'État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l'exercice des cultes. Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des services d'aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons.

TITRE II Attribution des biens. - Pensions. ART. 3. ART. 8.- Faute par un établissement ecclésiastique d'avoir, dans le délai fixé par l'article 4, procédé aux attributions ci-dessus prescrites, il y sera pourvu par décret. ART. 10.-. Théorie politique. E - Glossaire - Glossaire. Effet Barnum Tendance des gens à accepter une vague description de personnalité comme s'appliquant de manière précise à eux-mêmes sans se rendre compte que cette même description pourrait s'appliquer aussi bien à n'importe qui.

E - Glossaire - Glossaire

Forer, 1949 Effet de centralité Certaines informations sont plus "importantes" que d’autres (= traits centraux) et orientent le jugement. Effet de halo Certains caractères du sujet observé peuvent induire chez l'observateur une impression globale (favorable ou non) qui va colorer les évaluations de cet observateur quand à diverses caractéristiques du sujet observé. Effet de primauté. La question de la souveraineté dans le contexte de la mondialisation - Relations internationales - Geopolitique. La question de la souveraineté dans le contexte de la mondialisation 1- L'Etat, détenteur de la souveraineté A/ Définition de la souveraineté B/ Souveraineté et droit international.

La question de la souveraineté dans le contexte de la mondialisation - Relations internationales - Geopolitique

Gouvernance. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gouvernance

La gouvernance est une notion parfois controversée, car définie et entendue de manière diverse et parfois contradictoire. Cependant, malgré la multiplicité des usages du mot, il semble recouvrir des thèmes proches du « bien gouverner ». Chez la plupart de ceux qui, dans le secteur public ou privé, emploient ce mot, il désigne avant tout un mouvement de « décentrement » de la réflexion, de la prise de décision, et de l'évaluation, avec une multiplication des lieux et acteurs impliqués dans la décision ou la construction d'un projet.

Il renvoie à la mise en place de nouveaux modes de pilotage ou de régulation plus souples et éthiques, fondés sur un partenariat ouvert et éclairé entre différents acteurs et parties prenantes, tant aux échelles locales[1] que globales et Nord-Sud [2],[3]. Les grands types de gouvernance[modifier | modifier le code] La gouvernance concerne en particulier : Technocratie. Autogestion. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Autogestion

Cet article est incomplet dans son développement ou dans l’expression des concepts et des idées. (mars 2016). Son contenu est donc à considérer avec précaution. Améliorez l’article ou discutez-en. Dans sa définition classique, l’autogestion (du grec autos, « soi-même », et « gestion ») est le fait, pour un groupe d’individus ou une structure considérée, de prendre les décisions concernant ce groupe ou cette structure par l’ensemble des personnes membres du groupe ou de la structure considérée. Il existe cependant une autre définition, plus politique ; y sont intégrés d'autres paramètres avec une certaine variabilité. Dictature. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dictature

La dictature désigne un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu'aucune loi ou institution ne les limite[1]. Étymologie et historique[modifier | modifier le code] Le mot dictateur désigne actuellement ce que l'on appelait plutôt tyran[2] dans l'Antiquité ou despote dans l'Ancien Régime. Démocratie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Démocratie

Le terme démocratie (du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, « souveraineté du peuple », combinaison de δῆμος / dêmos, « peuple » et κράτος / krátos, « pouvoir », « souveraineté » ou encore kratein, « commander »), est le régime politique dans lequel le peuple est souverain. (Avec la distinction à faire entre la notion de «peuple» et celle plus restrictive de « citoyens » : en effet la citoyenneté n'est pas forcément accordée à l'ensemble de la population). République. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

République

La République nourrit ses enfants et les instruit. Tableau d'Honoré Daumier, 1848. Une république est un régime politique où les fonctions de Chef de l'État ne sont pas héréditaires mais procèdent d'une élection. Cependant une république n'est pas nécessairement une démocratie (cas des régimes à parti unique ou ayant élu un dictateur), tout comme une monarchie n'est pas nécessairement absolue, cas de la monarchie constitutionnelle et parlementaire. La république est aujourd'hui la forme d'État la plus répandue : sur 193 pays, 136 sont des républiques, 34 des royaumes ou sultanats, 3 des principautés et 9 des unions ou fédérations qui peuvent mélanger plusieurs formes d’États. Étymologie et évolution du sens[modifier | modifier le code] En 1576 Jean Bodin la définit dans Les six livres de la République comme le « droit gouvernement de plusieurs ménages et de ce qui leur est commun, avec puissance souveraine ».

Sur les autres projets Wikimedia : LAÏCITÉ : Définition de LAÏCITÉ. Laïcité en France. Définition.

Laïcité en France

Fraternité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fraternité

Étymologie[modifier | modifier le code] Fraternité vient du latin fraternitas qui fait référence à la relation entre frères et sœurs : la fraternité correspond au sentiment qui peut accompagner ce lien et comporte lorsqu'elle est culturellement valorisée, une dimension affective. Son contraire renvoie aux notions de désunion, de discorde, d'isolement, d'individualisme, associées à des comportements allant de la simple ignorance à l'inimitié.

En droit[modifier | modifier le code] Égalité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. L’égalité constate : la qualité de ce qui est égal, uni , régulier : Égalité d'humeur , Égalité d'un terrain. le rapport de mesure(s) semblable(s) constaté entre deux éléments distincts, en fonction d'une ou plusieurs propriétés. Cette signification semble se préciser au XVe siècle, : L'égalité est la « relation entre deux choses ne présentant aucune différence de grandeur, ni de qualité »[1]. En mathématiques[modifier | modifier le code] Équité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : équité, sur le Wiktionnaire L'équité, du latin aequitas, désigne une forme d'égalité ou de juste traitement.

Elle appelle des notions de justice naturelle et d'éthique, dans l'appréciation par tous et chacun de ce qui est dû à chacun ; au-delà des seules règles du droit en vigueur[1]. L'équité permet une discrimination positive adaptant les conséquences de la Loi (souvent générale) aux circonstances et à la singularité des situations et des personnes (spécificités historiques, socioculturelles liées aux passés et cultures individuelles). Liberté. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour le sens commun, la liberté s'oppose à la notion d'enfermement ou de séquestration.

Une personne qui vient de sortir de prison est dite libre. Le sens originel du mot liberté est d'ailleurs assez proche : l'homme libre est celui qui n'appartient pas à autrui, qui n'a pas le statut d'esclave. Cette notion renvoie à une double réflexion : Socialisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le marxisme supplante l'approche dite du « socialisme utopique », ainsi que le « socialisme libertaire » des anarchistes : le courant de pensée marxiste se veut porteur d'une forme « scientifique » de socialisme, fondé sur une analyse du capitalisme, du dépassement de celui-ci par le biais de la lutte des classes et du passage à la propriété sociale des moyens de production[4].

Dans les dernières années du siècle, une partie du socialisme européen s'oriente cependant dans les faits vers le réformisme. À la fin de la Première Guerre mondiale, la famille politique socialiste connaît un schisme avec la naissance du courant communiste, qui continue de se réclamer du socialisme dont il affirme revenir à la tradition révolutionnaire. Définitions[modifier | modifier le code] Collectivisme. Communisme. Anarchie. Libertaire. Le site du Monde libertaire. YouTube. Utopie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’utopie (mot forgé par l'écrivain anglais Thomas More, du grec οὐ-τοπος « en aucun lieu ») est une représentation d'une réalité idéale et sans défaut.

C'est un genre d'apologue qui se traduit, dans les écrits, par un régime politique idéal (qui gouvernerait parfaitement les hommes), une société parfaite (sans injustice par exemple, comme la Callipolis de Platon ou la découverte de l'Eldorado dans Candide) ou encore une communauté d'individus vivant heureux et en harmonie (l'abbaye de Thélème dans Gargantua de Rabelais en 1534), souvent écrites pour dénoncer les injustices et dérives de leurs temps. Une utopie peut désigner également une réalité difficilement admissible : en ce sens, qualifier quelque chose d'utopique consiste à le disqualifier et à le considérer comme irrationnel. Genre opposé, la dystopie — ou contre-utopie — présente non pas le meilleur des mondes mais le pire.

Libéralisme. Le libéralisme pour les nuls. Capitalisme. Politique : définition et synonymes du mot politique dans le dictionnaire.