background preloader

Cinéma

Facebook Twitter

Film

Henri Verneuil. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Henri Verneuil

Pour les articles homonymes, voir Verneuil. Henri Verneuil, de son vrai nom Achod Malakian (en arménien Աշոտ Մալաքյան), né le à Rodosto (auj. Tekirdağ, en Turquie) et mort le à Bagnolet, est un réalisateur et scénariste de cinéma français d'origine arménienne. Il a raconté son enfance dans ses deux derniers films formant diptyque : Mayrig et 588, rue Paradis. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et formation[modifier | modifier le code] En décembre 1924, petit réfugié ne parlant pas français, Henri Verneuil débarque à 4 ans, sur le quai de la Joliette à Marseille, avec sa famille rescapée du génocide arménien perpétré par le gouvernement Jeunes-Turcs de l'Empire ottoman.

Après des études à Arts et Métiers ParisTech d'Aix-en-Provence où il sort diplômé en 1943[1], il devient journaliste au magazine Horizon en 1944. En 1947 a lieu sa première rencontre avec Fernandel, pour un court métrage sur Marseille Escale au soleil. Courts métrages. Lino Ventura. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lino Ventura

Pour les articles homonymes, voir Ventura. Lino Ventura (diminutif de Angiolino Giuseppe Pasquale Ventura), est un acteur italien qui a vécu en France et y a réalisé l'ensemble de sa carrière cinématographique, né le à Parme (Italie) et mort le à Saint-Cloud (France). Jeunesse[modifier | modifier le code] Lino Ventura est le fils de Giovanni Ventura et Luisa Borrini. En 1927, il est âgé de huit ans lorsqu'il quitte l'Italie avec sa mère pour rejoindre son père parti travailler comme représentant de commerce à Paris quelques années auparavant. Il sera enrôlé dans l'armée italienne pendant la deuxième guerre mondiale. Lutteur[modifier | modifier le code] Il devient lutteur professionnel (poids moyens) sous le nom de Lino Borrini (qui fut plus tard, de manière erronée, considéré par certains comme son véritable nom).

À la fin de la guerre, la lutte gréco-romaine étant passée de mode, il devient catcheur professionnel. Nos missions, nos valeurs. Perce-Neige est une association loi 1901 reconnue d'utilité publique. Elle est née en 1966 à l'initiative de Lino VENTURA. Père d’une enfant handicapée mentale, le célèbre acteur s’est engagé à défendre la cause de ces enfants « pas comme les autres ».

Depuis sa création, Perce-Neige poursuit son objectif principal : faire du droit au bonheur une réalité pour les personnes handicapées mentales. Au travers de son action, elle œuvre pour : Inciter les pouvoirs publics à reconnaître les besoins des personnes handicapées mentales et de leurs familles, particulièrement en terme de structures d'accueil,Faire évoluer le regard de la société sur les personnes handicapées mentales, favoriser leur intégration, combattre les idées reçues.

Aujourd’hui, Perce-Neige remplit trois missions essentielles : Dans chacune de ses actions, Perce-Neige défend cinq valeurs : Jean Gabin. Jean-Alexis-Gabin Moncorgé[1] dit Jean Gabin, est un acteur français, né le à Paris (9e arr.) et mort le à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Jean Gabin

Sa vie sentimentale est souvent liée à son métier : il a des liaisons connues avec les actrices Mireille Balin, Michèle Morgan et Marlène Dietrich, est l'époux de l'actrice Gaby Basset, de la meneuse de revue Jeanne Mauchain puis enfin d'un ancien mannequin, Dominique Fournier (1918-2002), sa compagne jusqu'à sa mort, avec qui il a trois enfants : Valérie Moncorgé, Florence Moncorgé et Mathias Moncorgé. Biographie[modifier | modifier le code] Timbre poste allemand représentant Jean Gabin. Enfance[modifier | modifier le code] Jean Gabin nait à Paris le , 23 boulevard Rochechouart (9e) , sous le nom de Jean-Alexis-Gabin Moncorgé. Il passe son enfance et son adolescence à la campagne pour laquelle il gardera toute sa vie un profond attachement. En 1914, à l'âge de 10 ans, un coup appuyé lors d'un combat de boxe lui écrase le nez.

Dialogues. Michel Audiard. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Audiard

Paul Michel Audiard, né à Paris le et mort à Dourdan le [1], est un dialoguiste, scénariste et réalisateur français de cinéma, également écrivain et chroniqueur de presse. S'inspirant de la gouaille du peuple parisien, les dialogues de Michel Audiard constituent l'un des meilleurs témoignages de l'irrévérence détachée propre aux années 1960. Parfois qualifié d'anarchiste de droite[2], un des seuls regrets qu'on lui connaisse[3] est de ne pas avoir eu le temps d'adapter à l'écran le Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline.

Il est le père du scénariste et réalisateur Jacques Audiard. Biographie[modifier | modifier le code] Paul Michel Audiard naît au 2 de la rue Brézin[réf. nécessaire], dans le 14e arrondissement de Paris, quartier populaire à cette époque, où il est élevé par son parrain. Tombe au cimetière de Montrouge.