background preloader

La ville dans la BD

Facebook Twitter

L'utopie de représenter la ville du futur - Graphéine. Blade Runner, 1982. Source : screenmusings.org Inventer l'avenir a toujours été un art fascinant, pour le lecteur comme le créateur, propulsant à la fois les meilleures inventions du siècle et ses vices à leur paroxysme. Car si l'avenir apporte son lot de désolations et d'incertitudes, liées à des ressources tarissables et un progrès parfois mal exploité, la capacité d'invention de l'être humain, elle, demeure sans limite et permet de créer des échappatoires utopiques. Dans les films, les albums de bande dessinée ou les romans futuristes, la ville et la société en général sont imaginées sous leur meilleur angle (utopie) pour faire rêver les hommes, ou en soulignant leurs défauts pour prévenir d'une menace qui aliénerait ses habitants (dystopie). Voici un aperçu des visions de certains hommes, écrivains, dessinateurs, scénaristes et architectes, ayant contribué à l'utopie de rêver la ville.

Utopie, eutopie, euh tant pis ? Va te faire voir chez les Grecs L'île Utopia, par Thomas More. La ville du futur dans les bandes dessinées | Demain La Ville. François Schuiten : la face cachée de l’utopie urbaine Le dessinateur et scénographe belge publie en 1983 le premier tome des Cités obscures, cycle de BD réalisé en collaboration avec le scénariste Benoît Peeters. Une oeuvre magistrale dans laquelle les deux auteurs s’amusent à piocher librement dans l’histoire de l’architecture urbaine pour interroger la notion d’utopie. Chacune des cités qu’ils imaginent apparaît ainsi comme un système cohérent mais aussi un espace complexe et trompeur, un labyrinthe dans lequel les héros finissent toujours par se perdre. Samaris la baroque, avec son style Art Nouveau, se révèle être une sorte de mirage. Ville futuriste vue par François Schuiten. Moëbius : en attendant la cité idéale Bien sûr, feu Jean Giraud – alias Moëbius – a travaillé à la conception des décors des plus grands films de science-fiction (Dune, Blade Runner…).

Ville futuriste en BD Enki Bilal : une ville futuriste rétro et patinée Ville futuriste-rétro illustrée. Tokyo dans la mégalopole japonaise. Géographie 4ème. Objectifs Le programme de 4e, applicable à partir de la rentrée 2011, s'intitule : "approches de la mondialisation". La séquence proposée se situe dans la partie I : "des échanges à la dimension du monde", thème 4 : "les lieux de commandement" ou "les entreprises transnationales".

Rappel du programme "Connaissances : les grandes métropoles. Objectifs de contenus Notions : métropole mondiale, mégalopole, métropolisation, pouvoir de commandement Vocabulaire : mégapole, verticalité, terre-plein articifiel, conteneurisation, indice Nikkei... Intégration du thème transversal Histoire des arts Période historique : le XXème siècle et notre époque Grands domaines artistiques : "arts de l'espace" pour l'architecture et urbanisme « arts du visuel » : étude de bandes dessinées Thématique : « arts, créations, cultures» L'étude de cas au collège Elle ne débouche pas comme au lycée sur une mise en perspective longue. L'étude de cas s'accompagne de la réalisation d'un croquis ou d'un schéma. Durée 3 heures. Mégapoles asiatiques, le cauchemar urbain en BD.

Culture Publié il y a 2 ans - le 12/07/2017 Deux albums témoignent de la vie ordinaire à Bangalore en Inde et à Chengdu en Chine. Des visions sans concession de cette prolifération urbaine incontrôlée qui constitue un des problèmes cruciaux des deux géants asiatiques. *World Urbanization Prospects, The 2014 Revision L’avenir de la planète se jouera dans les villes – et singulièrement dans les cités asiatiques. En 2014, 3,9 milliards d’êtres humains vivaient dans des villes : ils seront 2,5 milliards de plus en 2050, selon les prévisions réalisées par les Nations Unies*. L’Inde arrivera largement en tête dans cette course vers les villes, avec une prévision de 404 millions de citadins supplémentaires à elle seule, la Chine venant en deuxième position avec 292 millions. Les problèmes posés par cette explosion de la population urbaine sont à proprement parler vertigineux : comment assurer l’approvisionnement en eau et en énergie de ces villes en croissance effrénée ? A propos de l'auteur.

Géographie, ville et bande dessinée : quelques pistes bibliographiques. Suite au Café géographique sur “Représenter l’espace urbain dans la bande dessinée”, voici quelques références et pistes bibliographiques qui ont appuyé la préparation de ce Café géo. A l’exception de la thèse de doctorat en géographie de Julien Champigny, L’espace dans la bande dessinée (2010, Université Paris 7), la question de l’espace dans la BD est assez dispersée dans la littérature géographique.

Pourtant, en “creusant” la bibliographie, s’il n’y a pas encore d’ouvrage ou de numéro de revue spécifique à l’approche spatiale pour appréhender la bande dessinée (y compris dans des revues spécialisées, telles que l’incontournable Comicalités), les géographes sont tout de même nombreux à s’être intéressés à l’espace dans/de la bande dessinée. Voici donc quelques références autour des liens Géographie/Bande dessinée/Ville (cette biblio/sitographie ne prétendant nullement à l’exhaustivité). L’espace urbain dans la bande dessinée : ressources bibliographiques. Quand la BD croque la ville. L'auteur de bandes dessinées a la réputation d'être un ermite, reclus dans son atelier. Et ce n'est pas Nicolas de Crécy qui contredira le cliché.

Pendant vingt ans, le Français a imaginé New York sans y avoir jamais mis les pieds. Son "New York sur Loire" est une cité néogothique inventée, influencée par les photos de Berenice Abbott et les toiles d'Edward Hopper. "Dessiner une ville me procure un immense plaisir car elle offre un vocabulaire graphique très riche", explique-t-il. Thierry Smolderen, scénariste et historien de la BD "Winsor McCay (1867-1934) se distingue de ses contemporains, fascinés par les gadgets de l'époque - avion, automobile, cinéma...

"Les auteurs et les dessinateurs sont des sismographes, explique Jean-Marc Thévenet, commissaire de La Ville dessinée. Années 1930. Tardi et Paris, c'est une longue histoire d'amour. Enki Bilal, auteur de BD "J'ai démarré la tétralogie du Monstre pendant la guerre en ex-Yougoslavie. François Schuiten, auteur de BD.