background preloader

Sylvain Tesson

Facebook Twitter

Sylvain Tesson. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sylvain Tesson

Pour les articles homonymes, voir Tesson. Sylvain Tesson est un écrivain et voyageur français né le à Paris. Biographie[modifier | modifier le code] Sylvain Tesson est le fils de Marie-Claude Tesson et du journaliste Philippe Tesson et le frère de la comédienne Stéphanie Tesson et de la journaliste d'art Daphné Tesson. Il a étudié au lycée Passy-Buzenval puis effectué une hypokhâgne et une khâgne[1].

Dans les forêts de Sibérie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dans les forêts de Sibérie

Dans les forêts de Sibérie est un récit autobiographique de Sylvain Tesson publié le et ayant reçu le prix Médicis essai la même année. Le livre est le carnet d'ermitage de l'auteur, qui a vécu six mois en Sibérie, de février à , dans une cabane sur la côte nord-ouest du lac Baïkal, près de la réserve naturelle de Baïkal-Léna, à 120 km du village le plus proche, sans route, vivant de pêche, de bûcheronnage, de marches, de lecture et de vodka. Résumé[modifier | modifier le code]

Dans les forêts de Sibérie - film 2016. Sibérie ma chérie de Sylvain Tesson, Thomas Goisque, Bertrand de Miollis et avec la participation d'Olivier Desvaux (Gallimard – 2012) Thomas Goisque et Bertrand de Miollis sillonnent la Russie depuis la chute de l’Union soviétique. Entre le Pacifique et l’Oural, ils ont parcouru des milliers de kilomètres à pied, à cheval, en engin blindé, en canot, à motocyclette et en raquettes à neige. Sylvain a vécu sur les bords du lac Baïkal dans une cabane d’ermite pendant six mois, recevant à l’occasion la visite de ses deux amis ; il en a tiré un récit : Dans les forêts de Sibérie (Gallimard – 2012).

"Sibérie ma chérie" de Sylvain TESSON - Voyager... Lire... Sibérie ma chérie de Sylvain Tesson Photos de Thomas Goisque et peintures de Bertrand de Miollis Editions Gallimard, 2012 Décidément, Sylvain Tesson m'intrigue beaucoup.

"Sibérie ma chérie" de Sylvain TESSON - Voyager... Lire...

Sibérie son amour. Vade-mecum Avant son séjour de six mois en cabane, qu'il a raconté dans Dans les forêts de Sibérie, sorte de conversation amoureuse, poétique, métaphysique avec la nature, l'un des plus beaux livres du monde - le genre que l'on pleure d'avoir terminé, que l'on relit souvent, jusqu'à ce que l'on en connaisse quelques passages par coeur, le genre qui fait battre le coeur et l'esprit à chaque page, le genre qui, sur la table de nuit, reste en haut de la pile, toujours, à côté de Dostoïevski, Saint-Augustin et Sebald, le genre qui n'a pas de genre, le genre unique en son genre -, Sylvain Tesson avait déjà pas mal roulé sa bosse dans l'immensité sibérienne.

Sibérie son amour

Cela fait vingt ans qu'il voyage en Russie. Vingt ans qu'il y retourne avec obstination, sans savoir vraiment pourquoi. "Vingt ans qu'on m'interroge sur cette fascination et vingt ans que j'échoue à toute explication", raconte-t-il. Pourquoi le lire ? Sur les rives du temps avec Sylvain Tesson. Sylvain Tesson - On n'est pas couché 7 février 2015 #ONPC. Sylvain Tesson et Napoléon sur un side-car, un incroyable voyage.

Conjuguer une expérience quasi-sportive (la conduite d'un side-car soviétique "Oural" sur les routes glacées est loin d'être sans risque) et un récit historique, la retraite de Russie… on pouvait être sceptique.

Sylvain Tesson et Napoléon sur un side-car, un incroyable voyage

Mais Sylvain Tesson nous convainc de la justesse du projet dès les premières pages. Entouré de personnages étonnants, le géographe Gras, le photographe Goisque et ses amis Vitaly et Vassili, il nous embarque dans un tourbillon où s'entremêlent carnets de voyages, ennuis mécaniques, récits historiques et cuites carabinées. Transi de froid sur son side-car qui plafonne à 80 kilomètres/heure, Tesson décrit comme personne un paysage qui a "la gueule de bois". La glace, les congères, "les arbres qui croissaient de guingois". A peu de chose près sans doute, le décor de la déconfiture tragique de la Grande Armée, lancée dans un repli suicidaire. Sylvain Tesson a parcouru 4000 km en side-car avec Napoléon : une vraie Bérézina ! Cet article vous a plu ?

Sylvain Tesson a parcouru 4000 km en side-car avec Napoléon : une vraie Bérézina !

Pensez à nous le dire et à le partager ! Sylvain Tesson outragé,Sylvain Tesson brisé,Sylvain Tesson martyrisé Mais Sylvain Tesson libéré ! Le 2 décembre 2012, soit 200 ans après la retraite de Russie de Napoléon, Sylvain Tesson se lance dans une aventure de 4000 km en roulant en side-car sur les traces de l’empereur. Extrait. Sylvain Tesson et Napoléon sur un side-car, un incroyable voyage. Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson et Raphaël Personnaz seuls au monde. On l'imagine vivant perché, lui, l'escaladeur dont la passion a récemment failli lui coûter la vie.

Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson et Raphaël Personnaz seuls au monde

Sylvain Tesson habite un sixième étage sans ascenseur et revient tout juste d'une "grimpette", comme il dit, dans l'Atlas. La pièce à vivre et avec vue est mangée par une grande table encombrée de livres, celle d'un écrivain dont le best-seller Dans les forêts de Sibérie (1) a inspiré le film du même nom, réalisé par Safy Nebbou et qui sort ce 15 juin sur les écrans. Raphaël Personnaz incarne Sylvain ou, du moins, ce personnage qui décide de vivre six mois seul, en ermite, dans une cabane perdue au fin fond de la taïga sibérienne. Rencontre : Sylvain Tesson retourne aux sources - Culture. Nous aurions dû réaliser l’interview de Sylvain Tesson dans l’hôtel genevois où il donnait sa conférence.

Rencontre : Sylvain Tesson retourne aux sources - Culture

Mais l’auteur des Forêts de Sibérie nous attire dehors. Il fait beau, il aimerait boire un verre au bord du lac. Sur le chemin, il nous demande si nous connaissons des adeptes de grimpe, susceptibles de l’emmener au Salève le lendemain matin. Il n’a qu’un passage à la télévision à 14 heures, il a donc «largement le temps». L’écrivain voyageur, qui conserve de sa chute d’un bâtiment qu’il escaladait des vis dans la colonne vertébrale, une semi-paralysie du visage et la surdité d’une oreille, nous montre qu’il n’a rien perdu de son caractère d’aventurier de l’extrême. La glorieuse 'Berezina' de Sylvain Tesson, coup de coeur de cette rentrée littéraire de janvier ! Un peu dérangé, Sylvain Tesson, qui entreprend de refaire à bord d’une moto side-car russe de marque Oural le trajet de la retraite de Russie après la Berezina… Ou simplement aventurier, chevalier du panache et de l’honneur… Hommage aux morts de la Grande Armée, dont le sacrifice serait – et est, quand il n’est pas purement oublié – incompris aujourd’hui.

La glorieuse 'Berezina' de Sylvain Tesson, coup de coeur de cette rentrée littéraire de janvier !

Probablement notre mentalité autant contemporaine que détestable offrirait à ces héros un procès en règle. Médiatique certainement. Petit traité sur l'immensité du monde - Sylvain Tesson. Sylvain Tesson voyage.

Petit traité sur l'immensité du monde - Sylvain Tesson

A pied principalement, à cheval, à bicyclette. Rarement autrement que by fair means.Qu'est ce qui le pousse? "C'est pour contempler le monde, boire à sa coupe et m'en gorger que je le sillonne. " Dans les forêts de Sibérie - Folio. Sylvain Tesson - L'édition 2016 - Lire En Poche. Sylvain Tesson. Biographie : Sylvain Tesson est un écrivain voyageur. Il est le fils de Marie-Claude et Philippe Tesson et le frère de la comédienne Stéphanie Tesson et de la journaliste d'art Daphné Tesson. Sylvain Tesson. « Dans les forêts de Sibérie » : Sylvain Tesson en cabane - Le blog de Olivier Quelier. Samedi 7 janvier 2012 6 07 /01 /Jan /2012 17:25 De février à juillet, le récit, par Sylvain Tesson, de ses six mois dans une cabane au bord du lac Baïkal. Une chronique de Frédérique Bréhaut. Photo : C. Hélie / Gallimard Inlassable pérégrin, Sylvain Tesson est tombé jadis en arrêt devant la beauté d'un coin sauvage de Sibérie au bord du lac Baïkal.

Bérézina - Sylvain Tesson. Sur Maylis de Kerangal Le salon du livre de Moscou était un succès. Pourquoi les organisateurs avaient-ils appelé débat-table ronde cette réunion de gens tous d’accord entre eux autour d’une table carrée ? J’étais assis près de Maylis de Kerangal et très intimidé par la beauté de l’auteur de Tangente vers l’est. Elle disait son amour pour la Russie avec nuance. Sylvain Tesson: "La mort n'a pas voulu de moi" "Je crois au dharma, à la roue du destin", écrivez-vous à propos de l'épopée napoléonienne. En est-il de même pour vous, dont la mort n'a pas voulu le 21 août dernier, jour de votre chute de 10 mètres, prélude à une semaine de coma et à des mois de convalescence? Je crois profondément aux enchaînements, à cette idée de dominos, mais pas à l'existence d'un dieu qui manipulerait nos destins.

La mort n'a pas voulu de moi, je n'y ai fait qu'un aller et retour rapide. Quand bien même elle aurait voulu de moi, ce n'était pas très désagréable. Cet accident m'a conforté dans l'idée qu'il faut absolument aller chercher la mort violente, le fantasme collectif de mourir dans son lit -au terme de longues souffrances éventuelles- est une horreur.