background preloader

Organisation

Facebook Twitter

Le Visage chez Levinas. Autrui et son visage - L'approche d'Emmanuel Lévinas. Autrui nous attire.

Autrui et son visage - L'approche d'Emmanuel Lévinas

Nous recherchons la proximité avec lui. Ce désir nous révèle à nous-même, donnant une assise à la notion d’altérité, ouvrant finalement à une dimension éthique, malgré tous les mécanismes psychologiques, les refoulements, les angoisses qui l’altèrent. Selon Emmanuel Lévinas, le visage de l’autre fait appel à ma sollicitude, à mes sentiments pénétrés d’une moralité immanente. Cette moralité n’est pas constituée seulement comme un système instable et relatif aux valeurs autour desquelles se regroupent ma famille et mon environnement social. “Le fait éthique ne doit rien aux valeurs” (1). La notion d’autrui diffère selon les auteurs.

Levinas. Expérience de l'ascenseur Exemple de conformisme. L'attachement comme système motivationnel par J. Bowlby. Morgane Vrai, Psychisme, 2012 Bowlby a théorisé les conduites du jeune enfant comme résultant de quatre systèmes motivationnels (système exploratoire, système affiliatif, système peur-angoisse).

L'attachement comme système motivationnel par J. Bowlby

La postérité a surtout retenu celui de l'attachement car il apporte une vision originale du lien mère-enfant. L'attachement est défini par Bowlby comme « un équilibre entre les comportements d’attachement envers les figures parentales et les comportements d’exploration du milieu.» Théorie de l'attachement et approche systémique. Introduite vers la fin de la guerre par le psychanalyste britannique Bowlby (1944 ; 1958 ; 1980), la théorie de l’attachement ne suscita pas beaucoup d’enthousiasme auprès de ses contemporains.

Théorie de l'attachement et approche systémique

En effet, ce disciple de Mélanie Klein (cf. Guedeney & Le Meur, 2005) minimisait l’importance des pulsions dans le développement de l’enfant au profit de celle des relations ; il considérait le bébé comme un « être de relation » (cf. Pierrehumbert, 2003, p. 60) et insistait sur l’importance pour l’enfant tout petit d’être attaché à quelqu’un, sa « base de sécurité », ce qui constituerait un socle sur lequel il pourrait croître et s’autonomiser. Soulignons que les travaux de Bowlby se développeront à une époque où d’autres chercheurs vont s’intéresser, indépendamment les uns des autres, aux relations précoces des touts petits. John Bowlby fut par ailleurs influencé par la théorie évolutionniste de Darwin. Enfin, Main & Solomon (1988) ont ajouté une quatrième catégorie : Théorie de l'attachement. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théorie de l'attachement

Pour les nourrissons et les jeunes enfants, le comportement d'attachement permet de maintenir la proximité avec les figures d'attachement, habituellement les parents. Photo d'une famille inuit prise en 1917. La théorie de l'attachement est un champ de la psychologie qui traite des relations entre êtres humains. Son principe de base est qu'un jeune enfant a besoin, pour connaître un développement social et émotionnel normal, de développer une relation d'attachement avec au moins une personne qui prend soin de lui de façon cohérente et continue (« caregiver »[1]). Cette théorie a été formalisée par le psychiatre et psychanalyste John Bowlby[2],[3] après les travaux de Winnicott, Lorenz et Harlow.

Attachement[modifier | modifier le code] Le groupe en psychologie sociale. Jean-Christian Fauvet. Son nom est familier à un grand nombre de personnes : dirigeants et salariés, consultants, responsables syndicaux, responsables politiques, universitaires… qui ont assisté à l’une de ses conférences, ou ont lu ses ouvrages, l’ont côtoyé chez Bossard Consultants ou ont été formés à ses approches.

Jean-Christian Fauvet

Durant plus de quarante ans, Jean-Christian Fauvet a mené et animé des travaux de recherche en management rassemblés sous le terme de sociodynamique. Grâce à la pertinence et à l’extraordinaire pédagogie de ses approches, il a formé plus de vingt mille managers et consultants qui ont largement essaimé. Les outils de la sociodynamique font aujourd’hui partie des classiques du management. French-version-gs-for-children-by-martin-h-levinson-translated-by-marie-pierre-subtil.pdf.pdf. Alfred Korzybski. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alfred Korzybski

Alfred Korzybski Armoiries du clan Abdank Korzybski était à l'origine ingénieur et expert des services de renseignements. Il oriente ensuite ses travaux vers le domaine des sciences humaines. Il a fondé la sémantique générale, une logique de pensée basée sur les mathématiques et la physique du tournant du siècle][1], une discipline pratique pour que chacun puisse prendre un recul critique sur les réactions (non verbales et verbales) à un « événement » au sens large (comprendre ses propres réactions, ainsi que les réactions des autres et leur interaction éventuelle).

La sémantique générale pour tous: Alfred KORZYBSKI. Alfred KORZYBSKI Le Comte Alfred Habdank KORZYBSKI est né à Varsovie, d'une vieille famille polonaise, en 1879.

La sémantique générale pour tous: Alfred KORZYBSKI

Il fit ses études d'ingénieur à l'Institut Polytechnique de cette ville. Durant la Première Guerre Mondiale, ses connaissances linguistiques et son sens psychologique lui valurent d'être attaché au Service de Renseignements du Quartier général de la Seconde Armée russe. Il devint ensuite Conseiller militaire au Canada et aux Etats-Unis, et fut le secrétaire de la Commission militaire Franco-Polonaise. A la SDN, il fut secrétaire de la Commission Polonaise. Il s'établit aux Etats-Unis et publia en 1921 son premier ouvrage : Manhood Of Humanity.

Sept ans, dont deux consacrés à des stages de psychiatrie, lui furent nécessaires pour mettre au point son ouvrage le plus important : en 1933 parut Science and Sanity, An Introduction To Non-Aristotelian Systems and General Semantics. Il fonda en 1938 l'Institut de Sémantique Générale aux Etats-Unis. Sémantique générale.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sémantique générale

La sémantique générale est une logique de pensée non-aristotélicienne, élaborée par Alfred Korzybski après qu'il eut pris conscience, au cours de la Première Guerre mondiale, que les mécanismes de pensée qui avaient provoqué cette guerre reposaient sur les postulats de la logique d'Aristote[1] (principe d'identité, de contradiction et du tiers-exclu), maintenant l'Occident mentalement emprisonné dans une logique du conflit. Il formula alors une nouvelle logique, non-aristotélicienne, basée sur de nouveaux postulats correspondant à l'évolution scientifique du XXe siècle, la physique quantique et la théorie de la relativité d'Einstein[2]. Korzybski en expose les principes, principalement dans son ouvrage majeur Science and Sanity, an Introduction to Non-Aristotelian Systems and General Semantics, dont la première édition paraît en 1934.

Historique[modifier | modifier le code] — Korzybski, Science and Sanity, Introduction. Sociogramme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sociogramme

Effet Dr. Fox. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Effet Dr. Fox

Dynamique de groupe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Paradoxe d'Abilene. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le paradoxe exposé par le sociologue Jerry Harvey concerne la relation à la prise de décision au sein d'un groupe. Sociologie des organisations. Belbin France. Notions. Gareth M. "Les images de l'organisation"