background preloader

Maluvin

Facebook Twitter

buisson

Bonjour, je m'appelle Vincent Buisson je suis actuellement étudiant en première année de BTS SIO (Service Informatique aux organisations) option SISR (Solutions d’infrastructure, systèmes et réseaux) en formation par alternance à l'école Aristée a la farlede. Je suis en alternance dans l'organisation "UDAF" en tant que technicien informatique.

Les entreprises françaises rattrapent leur retard dans le cloud. Plus de 12 % des sociétés en France utilisent désormais des services d'hébergement de données en ligne.

Les entreprises françaises rattrapent leur retard dans le cloud

Comme les vêtements, l'informatique en entreprise évolue au gré des modes. Il y a eu les réseaux sociaux, le «big data», la «blockchain», l'«ubérisation». Un nouveau mot s'est imposé dernièrement dans la bouche de tous les patrons français: le cloud. Chez Soitec, fabricant français de matériaux semi-conducteurs, c'est à l'occasion de l'élaboration d'un plan de développement il y a cinq ans que le sujet a été abordé. «C'était un pari sur l'avenir», explique Xavier Michallet, directeur technique chez Soitec. Kaspersky lance un système d’exploitation ultrasécurisé. La fusion Chrome OS - Android a un nom : Andromeda. Un PC hybride, mi tablette, mi portable, embarquant un Android augmenté de Chrome OS, devrait être lancé par Google dans un an.

La fusion Chrome OS - Android a un nom : Andromeda

L'OS pourrait être en fait Android 8. La fusion de Chrome OS et Android fait de plus en plus parler d'elle. Dès 2015, le Wall Street Journal évoquait ce plan chez Google. ASUS et Roccat dégainent leurs claviers mécaniques multicolores pour Noël. QNAP : le NAS TES-3085U avec QES ou QTS arrive en France, dès 7 079 euros. Le NAS TES-3085U, avec 30 emplacements et un processeur Xeon aux commandes, arrive en précommande en France, à partir de 7 079 euros.

QNAP : le NAS TES-3085U avec QES ou QTS arrive en France, dès 7 079 euros

Signe distinctif : il peut fonctionner avec le QTS traditionnel ou le nouvel OS de la marque, QES. Mi-octobre, QNAP organisait la deuxième édition de son « Expo » afin de dévoiler ses nouveautés (voir notre compte rendu). Dans le lot, il était question d'une nouvelle série de NAS TES-x85U qui avait la particularité de pouvoir fonctionner avec deux systèmes d'exploitation : le QTS historique de la marque, ou bien QES (QNAP Enterprise System). Ils arrivent en France, à partir de 7 079 euros. Au choix : QES pour le stockage pur, QTS pour profiter des applications. Raspberry Pi : des disques durs PiDrive de 250 et 375 Go chez WD, dès 31,90 € Le PiDrive de Western Digital est désormais disponible en version de 250 et 375 Go, à partir de 31,90 euros.

Raspberry Pi : des disques durs PiDrive de 250 et 375 Go chez WD, dès 31,90 €

Le disque dur est livré avec une carte microSD de 4 Go avec Raspbian PIXEL préinstallé. Au début de l'année, Western Digital lançait un disque dur USB spécialement pensé pour le Raspberry Pi : le PiDrive. Cour de cassation, Assemblée Plénière, du 7 mars 1986, 83-10.477, Publié au bulletin. Références Cour de cassation Assemblée plénière Audience publique du vendredi 7 mars 1986 N° de pourvoi: 83-10477 Publié au bulletin CASSATION PARTIELLE.

Cour de cassation, Assemblée Plénière, du 7 mars 1986, 83-10.477, Publié au bulletin

Veille juridique BTS Protection, exploitation des logiciels. Cour de cassation, Assemblée plénière, du 7 mars 1986, 84-93.509, Publié au bulletin. Références Cour de cassation Assemblée plénière Audience publique du vendredi 7 mars 1986 N° de pourvoi: 84-93509 Publié au bulletin Cassation P.Pdt.

Cour de cassation, Assemblée plénière, du 7 mars 1986, 84-93.509, Publié au bulletin

Mme Rozès, président Rapp. M. Jonquères, conseiller rapporteur P.Av.Gén. Texte intégral. CJUE, 3 juillet 2012, USEDSOFT GmbH c. ORACLE International Corp. Par Johanna SAKHOUN et Sarah ABDELMALEK L’arrêt USEDSOFT c.

CJUE, 3 juillet 2012, USEDSOFT GmbH c. ORACLE International Corp

Oracle rendu le 3 juillet 2012 par la CJUE a permis à la Cour de préciser le régime juridique relatif à la protection des programmes d’ordinateurs. Données personnelles : pourquoi la Cnil sévit contre Facebook... par Célia Coudret. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) met en demeure la multinationale américaine Facebook de respecter la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 dans les trois mois.

Données personnelles : pourquoi la Cnil sévit contre Facebook... par Célia Coudret

Manque de transparence quant à l’usage des informations collectées, parfois sensibles ; transfert de données à caractère personnel vers les États-Unis ; absence de mécanisme permettant aux utilisateurs de s’opposer à l’utilisation de leurs données à des fins publicitaires... La firme qui gère le réseau social est poursuivie en France pour de nombreux manquements à la loi sur la protection des données personnelles.

D’autant que le traçage mené par Facebook ne concerne pas seulement les 30 millions de détenteurs d'un compte, mais aussi ceux qui n’en ont pas. Pour ce faire, le réseau social place des cookies, fichiers stockés sur l’ordinateur ou le mobile durant la navigation sur le Web. Bruxelles fixe de nouvelles obligations à Facebook et à Google. L’administrateur réseau a le pouvoir de lire les messages personnels. La Cour de Cassation, dans un arrêt du 17 juin 2009 rappelle qu’un administrateur de réseau, qui est tenu par une clause de confidentialité, a la possibilité d’accéder aux messages personnels des salariés dans le cadre de sa mission de sécurité du réseau informatique.

L’administrateur réseau a le pouvoir de lire les messages personnels

La jurisprudence a eu l’occasion de rappeler à plusieurs reprises que la protection de la vie privée des salariés interdit aux employeurs d’ouvrir les messages qualifiés de personnel sauf risque ou événement particulier (Cf. Cass. Soc. 2 oct. 2001, Bull. civ. V, n° 291). Il appartient en effet au salarié d’identifier les messages personnels par une mention explicite car à défaut d’une telle mention, ceux-ci seront présumés professionnels et pourront être librement consultés par l’employeur. La Haute Cour vient préciser ici une distinction à opérer entre les pouvoirs de l’employeur dans ce domaine et ceux de l’administrateur réseau.

La Cnil sanctionne Numericable, qui a livré 1531 fois à tort un abonné à Hadopi. Pendant deux ans il a été victime de fausses accusations et harcelé par la justice... à cause d'un bug informatique chez Numericable.

La Cnil sanctionne Numericable, qui a livré 1531 fois à tort un abonné à Hadopi

L'opérateur télécom vient d'être sanctionné par la Cnil pour avoir désigné à tort un abonné, à Hadopi et à la justice, qui l'ont ensuite mis en cause pour contrefaçon et dans plusieurs enquêtes pénales, notamment pour pédopornographie. Mis en cause indûment plus de 1500 fois A l'origine de ce dysfonctionnement figure une application informatique mise en place par Numericable pour traiter de manière automatisée les demandes d'identification d'un abonné formulées par la Hadopi ou des services de police ou de gendarmerie. Problème, lorsque l'application ne parvenait pas à identifier l'utilisateur du matériel, elle ne générait pas un message d'erreur mais renvoyait sur une autre adresse, composée d'une suite de zéros, qui correspondait aux équipements d'autres abonnés. L'ADMINISTRATEUR RESEAU : ROLE, POUVOIR ET RESPONSABILITE.

Jurisprudence. Samsung gagne en appel contre Apple. Dans les différentes procédures judiciaires qu’Apple et Samsung ont en cours, le constructeur coréen vient de renverser la vapeur dans une des affaires. L’affaire en question entre Samsung et Apple portait, selon Apple, sur l’utilisation frauduleuse de trois brevets appartenant à la firme de Cupertino par Samsung. Et pour cela, Apple demandait 119,6 millions de dollars à Samsung. Cisco remporte une 1e bataille juridique contre Arista.

Andy Bechtolsheim, président d'Arista Networks au coté du CEO de la start-up Jayshree Ullal. (Crédit D.R.) Cisco Systems vient de gagner la dernière bataille contre Arista Networks devant la Commission du commerce international des États-Unis. Un juge administratif a déclaré qu'Arista avait enfreint trois brevets technologiques de Cisco. Cette décision pourrait bloquer l'importation des produits Arista. Hier, David Shaw, juge administratif de la Commission du commerce international (International Trade Commission - ITC) des États-Unis a estimé qu’Arista Networks avait bien violé trois brevets relatifs aux technologies réseau de Cisco.

Apple vs. FBI : si vous avez raté le début... Google, WhatsApp et Snowden soutiennent la position d'Apple contre le FBI.