background preloader

Thémes actualités

Facebook Twitter

Les Etats-Unis commandent tellement d'équipements anti-Ebola qu'il en manque en Afrique. Le stock d’équipements de protection individuels contre Ebola s’épuise. Au Sierra Leone notamment, les combinaisons Hazmat, les masques et les sur-chaussures deviennent de plus en plus difficiles à trouver. Les fabricants ont du mal à produire assez vite pour couvrir les besoins, et l’augmentation de la demande en provenance des Etats-Unis n’arrange rien au problème, rapporte The Wall Street Journal.

En juillet, le coordinateur d’urgence de Médecins sans frontières en Afrique de l’Ouest estimait avoir stocké suffisamment d’équipements pour tenir jusqu’en juin 2015. Depuis, une partie du stock a été revendue à d’autres organisations humanitaires qui ne trouvaient pas le matériel dont elles avaient besoin. Une association caritative qui souhaitait faire des achats pour le Sierra Leone raconte avoir vu les prix des masques augmenter, avant une rupture de stock et un réapprovisionnement juste à temps. Partagez cet article.

Les Etats-Unis ont un brevet sur l'EBOLA, ils ont aussi des vaccins. N’oubliez pas d’activer les sous-titres en bas à droite de la vidéo ! Un peu de recherches : D’après Wikipedia, l’épidémie a commencé en Guinée en décembre 2013. Les media en parlent beaucoup depuis début juillet 2014 pour un évènement en Sierra Leone. Plusieurs patients suspectés d’avoir la « fièvre de Lassa » (une fièvre hémorragique virale aigüe qui frappe surtout en Sierra Leone et qui tue environ 5000 personnes par an en Afrique du nord ouest) ont été examinés dans un hopital en Sierra Léone, le Kenema Government Hospital. Les deux tiers des patients avaient été exposés à d’autres virus. D’après le journal Emerging Infectious Diseases, l’EBOLA est présent dans la région du Sierra Leone/ Libéria depuis au moins 2006.

Le virus EBOLA a été « identifié » pour la première fois en 1976. Une équipe du « U.S. Une de leur publication récente: Sources : Ebola : le virus atteint le sol américain, les Etats-Unis en alerte. Les images ont été retransmises notamment par la chaîne CNN, c'est dire si l'affaire est prise au sérieux aux Etats-Unis. Après une probable fausse alerte à New York ce lundi, la missionnaire Nancy Writebol, infectée en Afrique par le virus Ebola, est arrivée mardi sur le sol américain pour être traitée dans un hôpital spécialement équipé à Atlanta, où elle sera mise en quarantaine. L'autre Américain malade d'Ebola, le Dr. Kent Brantly, 33 ans, avec qui elle travaillait au Libéria où ils ont été contaminés, a été rapatrié par avion sanitaire samedi et est soigné dans le même centre hospitalier, où son état s'est amélioré. L'avion sanitaire privé spécialement équipé transportant Nancy Writebol, 60 ans, le même qui avait acheminé le Dr.

Traités avec un anticorps expérimental L'hôpital Emory, où la missionnaire a été conduite, est équipé d'une unité spéciale de mise en quarantaine de ces malades infectés par des agents pathogènes dangereux et peut prodiguer des soins spécialisés. Ebola/Guinée: 7 personnes tuées par des villageois lors d'une mission de sensibilisation. Sept responsables locaux et journalistes guinéens portés manquants après des heurts mardi lors d'une opération de sensibilisation à l'épidémie d'Ebola dans le sud du pays, région la plus touchée, ont été retrouvés morts, tués par des villageois, a annoncé aujourd'hui le gouvernement. Sept corps ont été retrouvés dans le village de Womé, dont la plupart des habitants ont pris la fuite, près de N'Zérékoré, deuxième plus grande ville de Guinée, dans la région forestière, a déclaré à la radio le ministre de la Communication Alhoussein Kaké Makanéra, qui se trouvait sur place.

Les corps, exhumés d'une fosse septique de l'école primaire, sont ceux de "membres de la délégation du gouvernorat qui était allée mardi sensibiliser les populations sur comment se tenir en cette période à risques dus à l'épidémie à virus Ebola", a précisé le porte-parole du gouvernement Albert Damantang Camara. Les États-Unis instrumentalisent l'Ebola afin d'étendre leur intervention en Afrique.

Selon un journaliste et militant des droits de l’homme de Detroit aux USA, les États-Unis utilisent le prétexte de l’épidémie du virus Ebola pour étendre leur intervention en Afrique. Abayomi Azikiwe, éditeur de Pan-African News Wire, a fait ces remarques lors d’une interview téléphonique avec Press TV, mardi, en commentant la décision du Pentagone d’isoler et de mettre en quarantaine les soldats étatsuniens revenant d’Afrique de l’Ouest. Deux États étatsuniens – le New Jersey et New York – ont déjà ordonné une quarantaine obligatoire de 21 jours pour des médecins qui ont traité des patients Ebola en Afrique de l’Ouest, où l’épidémie a déjà tué environ 5.000 personnes. « Je crois fermement que les Etats-Unis devraient fournir davantage d’assistance aux trois pays qui ont été frappés par l’épidémie de la maladie à virus Ebola », a déclaré Azikiwe. « Ils utilisent l’AFRICOM afin de conquérir l’Afrique sous prétexte de traiter ou de répondre à l’épidémie du virus Ebola, » a-t-il souligné.

EBOLA : UN COMPLOT ILLUMINATI DE L´INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE. Note utilisateur: Créé le jeudi 28 août 2014 11:39 Date de publication Affichages : 692 Le sida n´ayant pas réussi à déclencher une pandémie particulièrement destructive pour l´Afrique noire, il se trouve qu ´un plan illuminati en collaboration avec l´industrie pharmaceutique a déclenché la propagation d´une souche très dévastatrice du virus ébola en Afrique de l´ouest. C´est donc un crime commercial et humanitaire basé sur une fraude scientitifique visant à réduire la population noire qui est dénoncé dans le document ci-dessous dans lequel revient constamment un nom bien connu dans le milieu spéculatif de la finance internationale: Georges Soros. Ivoirois.com Traduction sommaire de la vidéo du Dr.

Dans un rapport spécial de 24 minutes préparé pour une diffusion publique sur la chaîne Viméo Revolution Television, le Dr. L’entrevue vidéo: Diffusez leur vidéo sur la souche d’Ebola utilisée comme arme, à 97 % identique à la souche Zaïre selon le CDC. Source. Le virus Ebola alimente les théories du complot. Ebola : ce qu'implique la découverte d'un cas hors d'Afrique. C'est une nouvelle étape dans la progression de l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola, mais les autorités sanitaires occidentales se veulent rassurantes. Mardi soir, les États-Unis ont annoncé le premier cas de contamination déclarée sur le sol américain.

En d'autres termes, un individu en provenance d'un pays touché par l'épidémie - en l'occurrence le Liberia - a pris un vol transatlantique pendant sa période d'incubation: après avoir été infecté, mais avant de développer les symptômes qui auraient permis de l'identifier. Ceux-ci sont apparus le 24 septembre, soit quatre jours après son arrivée au Texas.

C'est aussi le moment où l'homme est devenu dangereux pour son entourage, rappellent les spécialistes, puisque les malades ne sont contagieux qu'à l'apparition des symptômes (fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires). Pour cette raison, les autres passagers du vol transatlantique n'ont pas pu être contaminés. La France n'est pas à l'abri La Française «va mieux» Le nombre de cas d'Ebola en hausse pour la première fois en 2015. Ebola: résultats "encourageants" de l'antiviral japonais testé en Guinée. Article Santé Ebola: résultats "encourageants" de l'antiviral japonais testé en Guinée L'essai pour tester l'efficacité d'un médicament antiviral japonais, le favipiravir (Avigan) produit par une filiale de Fujifilm, sur des malades d'Ebola en Guinée a obtenu des résultats "encourageants", a annoncé jeudi l'Inserm.Ces... L'Ebola et l'égoïsme.

Il y a des nouvelles qui vous gâchent une journée. Ça vient de m’arriver. Lisez, vous aussi : Le secrétaire général de l’ONU a révélé qu’il ne reste actuellement que 100 000 $ dans le fonds destiné à combattre la présente épidémie d’Ebola. 100 000 $ ! ? C’est ce que l’on donne à Sidney Crosby pour jouer un seul match de hockey. Tous les pays de la Terre ne sont pas capables d’en trouver plus pour combattre un fléau qui a tué des milliers de personnes. Je sais que le fonds de l’ONU au départ était de 20 millions de dollars. Qu’attendent les leaders de la planète pour adopter les mesures qui s’imposent ? Ça fait des mois que le virus se propage, ça fait des mois que les travailleurs de la santé dans les pays les plus touchés demandent de l’aide, ça fait des mois que l’Organisation mondiale de la santé surveille la situation.

Que fait-on ? La pire épidémie mondiale, qui fait des millions de victimes, c’est le virus de l’égoïsme. Heureusement, il n’y a pas que des égoïstes sur la Terre. Transmission, symptômes, traitements: comprendre le virus Ebola. L'Organisation mondiale de la santé tire la sonnette d'alarme. Devant l'ampleur prise par l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola qui frappe l'Afrique de l'Ouest, elle a décrété «une urgence de santé publique de portée mondiale».

Près de 1000 malades en sont morts depuis le début de l'année et plus de 1700 cas présumés ont été détectés. Quand le virus est-il apparu? La découverte du virus remonte à 1976, date de la première épidémie enregistrée au Zaïre, l'actuelle République démocratique du Congo, dans une zone proche de la rivière Ebola, dont la maladie a tiré son nom.

Il avait alors touché 318 personnes et en avait tué 280. Son origine reste à ce jour débattue. Selon une hypothèse communément admise, certaines espèces de chauves-souris, vivant dans les forêts tropicales d'Afrique centrale et d'Afrique de l'Ouest, seraient l'hôte naturel d'Ebola. Quels sont les pays concernés? Ebola revient de manière épisodique et à intervalles irréguliers. Quels sont les symptômes de la maladie? Ebola (maladie à virus Ebola) L'actualité du virus Ebola en temps réel. Crédits : Charting the Path of the Deadly Ebola Virus in Central Africa. PLoS Biol 3/11/2005 Sur cette page, suivez l'actualité de la nouvelle épidémie du virus Ebola, apparue en Guinée en février 2014.

Cette page est mise à jour dès que l'actualité l'exige. Pour suivre le développement en temps réel de l'épidémie du virus Ebola, vous pouvez aussi suivre le compte Twitter que nous avons créé à cet effet. Suivre l'actualité du virus Ebola sur Twitter : Au cours du mois de février 2014, une nouvelle épidémie du virus Ebola (image ci-dessus) a vu le jour dans le sud de la Guinée. Cette épidémie s'est rapidement étendue aux pays voisins. 19 janvier 2015 : • L'épidémie du virus Ebola, apparue en Guinée en février 2014, serait entrée dans une phase de reflux. 15 janvier 2015 : • Des dizaines de milliers de personnes vont être vaccinées en Afrique de l'Ouest avec deux vaccins développés l'un par Merck, l'autre par GSK. >> En lire plus sur Le Figaro : "Ebola : deux vaccins testés à grande échelle". Août 2014 Essai clinique vaccin contre EBOLA. Maladie à virus Ebola Ce qu'en dit l'OMS.