background preloader

HAPPY

Facebook Twitter

Comment se sentir heureux : 13 astuces prouvées scientifiquement. BIEN ÊTRE - Les coups de blues ne sont pas une fatalité.

Comment se sentir heureux : 13 astuces prouvées scientifiquement

Pour être heureux, les choses les plus simples peuvent être les plus efficaces. Grâce au site Business Insider, voici 13 astuces qui ont fait leur preuve pour voir les choses du bon côté. Ces différentes méthodes ont toutes fait l'objet d'une étude scientifique au préalable. Le bonheur dans le monde : en savoir plus. Ruut Veehoven, à la recherche du bonheur perdu Né en 1942, Ruut Veenhoven possède une formation en sociologie et psychologie sociale.

Le bonheur dans le monde : en savoir plus

Grand spécialiste de l'étude du bonheur, il enseigne à l'Université Erasmus de Rotterdam où il anime un cours sur "les conditions sociales du bonheur humain". Egalement directeur de recherche, il tente de déterminer les critères subjectifs qui permettent à tout un chacun de définir son bien-être et sa qualité de vie. La génération Z. Le bonheur, c’est bon pour la santé ! - tests et psycho sur aujourdhui.com. Dans les années 2000, de nombreuses études scientifiques se sont penchées sur le lien entre le bien-être, la longévité et la santé.

Le bonheur, c’est bon pour la santé ! - tests et psycho sur aujourdhui.com

Toutes mettent en évidence une relation vertueuse : les personnes les plus optimistes, celles qui sont le plus heureuses ont tendance à vivre plus longtemps que les personnes malheureuses. Et elles sont également en meilleure santé. En 2011, deux chercheurs américains ont d’ailleurs publié une synthèse de 160 de ces études dans la revue AppliedPsychology. Et ont démontré que les gens heureux vivent plus longtemps et en meilleure santé que les autres. Une autre étude britannique, publiée dans la version internet de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, montre que les seniors qui se disent « heureux » ont un risque de mourir dans les cinq prochaines années 35 % plus bas que ceux qui se disent malheureux.

Bonheur, amour et santé. ..

Bonheur, amour et santé

Je soulève cette question concernant le bonheur car il est bien connu que les gens heureux vivent plus longtemps et en meilleure santé que les gens malheureux. Cela nous amène à une autre question cruciale : qu’est-ce que le bonheur? J’ai déjà répondu à cette question, mais je crois qu’il est opportun d’y revenir. Le bonheur est le sous-produit de vos sentiments positifs quels qu’ils soient. La joie, le rire, le plaisir, l’enthousiasme, l’excitation, la passion, sont quelques-uns des sentiments qui produisent du bonheur.

Le bonheur et l’amour sont comme les deux faces d’une même pièce de monnaie. Les émotions négatives divisent une personne entre ses besoins, désirs et ses peurs. La maladie est donc le sous-produit de ce qui divise… Beaucoup de gens, lorsqu’ils viennent au monde apprennent à se diviser (ou à s’éloigner) d’eux-mêmes. . © Par Richard Thibodeau, auteur Voir ma page Psycho-Ressources. Le Bonheur, politique de prévention en Santé Publique ? - Fabrique Spinoza. Synthèse de l’article “ Le bonheur sain: effets du bonheur sur la santé et conséquences sur la médicine préventive” (Healthy Hapiness, Effects of happiness on health and the consequences for preventive health care) de Ruut Veenhoven Enseignements majeurs Il y a un alignement fort entre politique de santé et politique du bien-être car : pour les populations saines, le bonheur est un bouclier contre les maladies et améliore la longévitéla santé participe au bonheur, même si son poids est modéré.

Le Bonheur, politique de prévention en Santé Publique ? - Fabrique Spinoza

Le lien est plus fort avec la perception que l’on a de son état de santé (qu’avec sa santé réelle) Ouvertures et orientations de la Fabrique Spinoza Il existe une posture de soins optimale qui est favorable au bonheur du patient. Lire l’article complet de Ruut Veenhoven Résumé de l’article de Ruut Veenhoven. Soyez heureux, c'est bon pour vos gènes. Mais attention, pas n'importe quel bonheur...

Soyez heureux, c'est bon pour vos gènes

Mieux vaut être le trouver dans la générosité que dans la célébrité. Le sentiment de bien-être agit non seulement sur notre santé, ce que l’on savait, mais aussi directement sur le fonctionnement de nos gènes. Les chercheurs de l’équipe de Steven Cole, professeur de médecine à l’université de Californie Los Angeles (UCLA) et ceux de l’université de Caroline du nord, ont même découvert qu’il existe en fait deux types de bonheur. Pire encore: leurs effets sur l’organisme sont différents et mêmes opposés. Les personnes qui ressentent de hauts niveaux de bien-être eudémonique montrent un profil très favorable d’expression de leurs gènes dans les cellules du système immunitaire.

En revanche, les personnes qui ressentent un niveau relativement élevé de bien-être hédonique affichent un profil génétique opposé: forte expression des gènes de la réaction inflammatoire, bas niveau d’expression des gènes antiviraux et des anticorps. Steven Cole conclut: Bhoutan : au pays du Bonheur National Brut (Doc) [VF] 30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 12:17 Niché au cœur de l'Himalaya, le petit royaume du Bhoutan a décidé d'en finir avec « la dictature du Produit Intérieur Brut (PIB) » et de la croissance économique à tout prix, en proposant un nouvel indicateur de richesse : le Bonheur National Brut (BNB).

Bhoutan : au pays du Bonheur National Brut (Doc) [VF]

Lancé par le 4ème Roi, le « nouveau paradigme » s'appuie sur quatre piliers : la protection de l'environnement, la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise, la bonne gouvernance et le développement économique responsable et durable. Aujourd'hui, le BNB irrigue toute la vie du pays, entraînant de profonds bouleversements dans l'agriculture (100% biologique en 2020), l'éducation nationale (où l'on prépare les élèves à devenir des « ambassadeurs du changement »), la gestion des ressources naturelles (réglementation stricte de l'abattage des arbres et de l'exploitation minière), la santé (gratuite pour tous), le tourisme (haut de gamme), ou le commerce (non adhésion à l'OMC).