background preloader

L'industrie

Facebook Twitter

» Les agences de voyages traditionnelles ont encore la cote pour les croisières! Dans l’industrie des croisières, le réseau de distribution joue un rôle primordial et le taux de pénétration des réservations en ligne est plutôt faible comparativement aux autres secteurs du voyage. L’arrivée d’Internet a changé la donne, mais sans révolutionner les façons de faire. Si bien qu’en 2010, seulement 9% des revenus totaux liés au produit croisière étaient attribuables aux ventes en ligne. Les agences traditionnelles conservent une position de force, ayant généré 72% de l’ensemble des ventes de croisières aux États-Unis. Qui sont les joueurs concernés? De nombreux acteurs prennent part à la vente de ce produit auprès des clientèles. Source : Cruiseone.com Source : Voyagesbergeron.com.

» Tendances croisières: à chacun son expérience. Si le ralentissement économique inquiète certains acteurs touristiques, l’industrie des croisières internationales continue de voguer allègrement vers de nouveaux sommets.

» Tendances croisières: à chacun son expérience

La demande de la part des Nord-Américains continue de croître à un rythme annuel supérieur à 4%. Chez les Européens, les taux de progression annuels atteignent 15%. Quant aux Québécois, ils n’échappent pas à cette tendance. Ils sont plus de un quart de million à être partis en croisière au cours des trois dernières années. Un segment profitable pour le Québec. Www.lemonde.fr/economie/article/2012/12/28/la-croisiere-s-amuse-pour-pas-cher_1811123_3234.html.

Malgré une image un peu kitsch, et les clichés popularisés dans les années 70 par un certain feuilleton télévisé grand public, le marché des croisières touristiques a le vent en poupe, et résiste bien à la crise.

www.lemonde.fr/economie/article/2012/12/28/la-croisiere-s-amuse-pour-pas-cher_1811123_3234.html

Près d'un an après le spectaculaire naufrage dans les eaux italiennes du Concordia, qui a fait 32 morts, et ce en dépit d'une conjoncture légèrement dégradée dans le tourisme, les compagnies font état d'une belle croissance en terme de nombre de passagers, même si elles doivent pour cela multiplier les promotions et les gestes commerciaux. "Nous avons dépassé il y a un mois les performances réalisées sur toute l'année 2011 avec 115 000 passagers transportés contre 100 000 au 31 décembre", se félicitait Erminio Eschena, patron de MSC France, auprès de l'AFP à la fin de l'été. Il table à présent sur "135 000 passagers annuels contre 120 000 initialement estimés pour 2012". Le pouvoir d'attraction des croisières réside essentiellement dans leur prix. Les principaux acteurs du marché : Croisière : Dossier pratique de voyage. Le marché de la croisière est à l’image des autres secteurs du tourisme : il y les mastodontes (Costa Croisières, MSC Croisières…) et les autres (Intermèdes, Compagnie des Iles du Ponant, Hurtigruten…).

Les principaux acteurs du marché : Croisière : Dossier pratique de voyage

Tout a commencé dans les Caraïbes il y a une trentaine d’années. La destination a été lancée par quelques armateurs, notamment norvégiens. Aujourd’hui, trois géants de la croisière ont émergé, pesant sur plus de 85 % de l’offre ! Carnival Corporation & PLC (dix marques dont le leader européen Costa Croisières acquis en 1997), Royal Caribbean Cruise Line (RCCL) (avec les marques Pullmantur, Celebrity, Azamara Cruises et Croisières de France en Europe) et Star Cruises (leader sur l’Asie-Pacifique).

L’américain Carnival Corporation & PLC est le numéro un mondial de la croisière. À la tête d'une flotte d'environ quarante paquebots, Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL) est le numéro deux mondial de la croisière. Le "Quantum of the seas", un bateau de croisière entièrement connecté. Le tourisme de croisière. 1Chaque année, environ 16 millions de personnes participent à l’une des 30 000 croisières (fluviales ou océaniques) offertes dans quelques 2000 destinations dans le monde.

Le tourisme de croisière

De ce nombre, 9,6 millions de passagers participent à une croisière océanique (OMT, 2003 : 27). Une flotte de plus de 339 navires, pouvant accommoder de 50 à 4000 passagers à la fois, répond ainsi à la demande (Ward, 2007 : 14, 18 ; Ebersold, 2004). La croissance annuelle moyenne de 7,6 % du nombre de croisiéristes sur le marché nord-américain (OMT, 2003 : 28) se traduit par une augmentation du nombre de navires, mais aussi des ports de mer et des destinations visitées. À la fin de la première décennie du XXIe siècle, la demande en Amérique du Nord et en Europe dépassera les 13 millions de passagers (OMT, 2003 : 27). 2Le navire de croisière fascine. Illustration 1 : Le Carnival Splendor. Photo : Andy Newman, Carnival Cruise Lines. Infographie : l’industrie mondiale de la croisière. Le site britannique spécialiste de la croisière, Cruise Industry News, reprend dans une infographie les principaux éléments de son rapport annuel 2013 sur l’état du secteur.

Infographie : l’industrie mondiale de la croisière

Le groupe Carnival Corporation domine de la tête et des épaules le marché mondial de la croisière. C’est ce que montre de manière éclatante une infographie que vient de publier Cruise Industry News, média de référence du secteur. Grâce aux 10 compagnies qu’il rassemble (dont Carnival Cruise Lines, Costa Croisières et Princess Cruises), Carnival Corporation affiche ainsi 45,5% des capacités disponibles sur le marché, loin devant le groupe Royal Caribbean Cruises (6 compagnies, dont Royal Caribbean International et Croisières de France), qui déploie 23,5% des capacités mondiales.