background preloader

EPE BTS Tourisme

Facebook Twitter

Peut-on concilier sport d'hiver et tourisme éco-responsable ?

Les différentes démarches qualité du tourisme responsable. Home » Écotourisme » Les différentes démarches qualité du tourisme responsable En 2010, nous avions déjà recensé 30 démarches qualité pour un tourisme durable et responsable. Il s’avère que le secteur du tourisme alternatif est en pleine croissance et entraîne avec lui la profusion de démarches qualité (label, certification, charte, norme) plus ou moins impliquées dans le développement durable (Environnement, Social, Économie) . Voici une liste plus ou moins exhaustive des démarches qualité dans le secteur du tourisme responsable, que nous avons pu recenser à ce jour. Pour vous aider à différentier les signes de la qualité (labels, certifications, normes et chartes), nous avons redéfini chacun de ces termes et précisé leurs diffé Au niveau international Certification Label La Clef Verte Norme Europe Charte Charte européenne du tourisme durable dans les espaces naturels protégés Au niveau national Charte qualité de l’ATES Association pour le Tourisme Équitable et Solidaire Démarche Marque Rando accueil.

Ces stations de ski qui prennent la pente verte. De la neige à ne plus savoir qu’en faire et des sommets bariolés de combinaisons colorées.

Ces stations de ski qui prennent la pente verte

En ce début des vacances d’hiver, la ruée vers l’or blanc bat sont plein. Remplies à plus de 70%, les stations françaises se frottent les mains. Au milieu du tumulte, certaines prennent tout de même le temps de réfléchir à leur impact sur l’environnement. Car, entre les remontées mécaniques, les canons à neige et les va-et-vient hebdomadaires, les sports d’hivers polluent. « Les stations en ont conscience , assure Camille Rey-Gorrez, membre de l’association Mountain Riders, elles sont aux premières loges pour observer les effets du réchauffement. » Alors, en altitude, les initiatives écolos se multiplient. Depuis six ans, l’ONG édite un écoguide qui les répertorie. « Au début, on était dans un effet de mode, l’écologie aux sports d’hiver, c’était surtout de la com, se souvient la jeune femme, mais aujourd’hui, les stations embauchent des responsables développement durable qui ont des idées. »

Ecoguide stations 2014. Ride & Respect #4 : sensibilisation déchets. Ride & Respect #4 : sensibilisation déchets Comme tous les vendredis, nouvel épisode de la saga Ride & respect !

Ride & Respect #4 : sensibilisation déchets

Le thème, aujourd’hui, c’est les déchets, avec les actions de sensibilisation de l’Alpe d’Huez ! Enjoy ! Non, la neige ne fait pas disparaître les déchets ! Les bronzés font du ski, tu te rappelles ? Sensibilisation et prévention, pour une montagne plus propre A l’Alpe d’Huez, comme le présente Bruno Tournoud, responsable qualité sécurité environnement, on agit tous ensemble pour être efficace. On retrouve par exemple sur le plan des pistes un encart sur la mise à disposition de poubelles au départ des remontées mécaniques. 100 endroits sont ainsi équipés sur le domaine skiable et tu peux facilement identifier leur position.

L’effort commun est nécessaire La sensibilisation est essentielle, mais elle doit ensuite donner lieu à l’action ! OpĂŠration nettoyage de printemps en montagne. Comme chaque année, l’association Mountain Riders organise une grande opération de ramassage des déchets en montagne.

OpĂŠration nettoyage de printemps en montagne

L’objectif est de nettoyer les espaces naturels avant l’arrivée des touristes au printemps et cet été. Et oui, tout le monde ne se comporte pas encore de manière responsable et après la fonte des neiges, bien des déchets apparaissent un peu partout ! L’idée n’est pas seulement de rendre la montagne propre, c’est aussi et surtout l’occasion de sensibiliser les acteurs de la montagne à une gestion durable des activités touristiques, une réduction des déchets à la source et une information des touristes sur les éco-gestes. En 2009, 30 tonnes de déchets avaient été récoltées dans 55 stations par 3500 bénévoles participant à l’opération. Cette année, plus de 100 ramassages sont déjà prévus des Alpes aux Pyrénées en passant par le Jura, les Vosges, le Massif Central et l’étranger. Le développement durable est-il compatible avec le tourisme? Intégrer le développement durable au tourisme est devenu une nécessité.

Le développement durable est-il compatible avec le tourisme?

Ce dernier a pris une place beaucoup trop importante pour être ignorée : un impact économique non négligable (6,7% du PIB), un impact environnemental (transport, aménagement du territoire…), un impact social (900 000 emplois en France) un impact sociétal (accessibilité des lieux, amélioration des conditions d’emploi et de travail, parité, diversité…) et un impact culturel (la France est la première destination touristique mondiale). Un secteur fortement sensible aux conditions météorologiques et aux futurs changements climatiques. Des changements qui risquent fortement de modifier l’activité de certains lieux à l’activité saisonnière comme les côtes méditerranéènes ou les sports d’hiver en montagne. Le comportement de fond des clients a lui aussi connu un récent changement.

L’intégration du développement durable au tourisme montre une normalisation des comportements même sur les lieux de vacances. Mountain Days : ramassage des déchets.