background preloader

Moyens de paiement

Facebook Twitter

Paymium: Money over IP. Qui sont les principaux acteurs du paiement en ligne dans le monde ? FESTIVAL - Festi'Fric : Bar Camp FING. Apple mobile payments analysis: Apple’s $1 billion magic trick. Quand BNP Paribas planche sur le rôle des banques. Jamais les banques n'ont été aussi désemparées.

Quand BNP Paribas planche sur le rôle des banques

Le désamour persistant de l'opinion publique, la révolution Internet qui bouleverse le comportement des clients et les exigences croissantes des régulateurs provoquent une profonde remise en question de leur organisation, voire de leur fonction dans leur cœur même, leur réseau d'agences. Dans un premier temps, les banques ont adapté leur message. Bitcoin is trading at a record high. Bitcoin is back.

Bitcoin is trading at a record high

The digital currency—which, unlike the cash in your wallet, is not issued by a central bank—has surged this year on bitcoin exchanges, hitting a new high today above $31. Bitcoin hasn’t traded at this level since June 2011, which is an ominous observation since that peak was followed by the currency’s collapse, precipitated by an enormous sell order from a hacked account. But it recovered throughout 2012 and has begun to seem more more like a legitimate alternative to currencies issued by sovereign nations. Traders at large investment banks, including Morgan Stanley and Goldman Sachs, are said to be active on bitcoin exchanges. Mega accepte la monnaie virtuelle Bitcoins. Apple Patents Crowdsourced, Peer-To-Peer Mobile Banking That Could Use iTunes To Provide Cash On Demand. Today the USPTO published an Apple patent application (spotted by UnwiredView) that ventures a little farther afield than most, and describes a mobile banking concept that is truly innovative, which could essentially turn iTunes into a micro-lending bank.

Apple Patents Crowdsourced, Peer-To-Peer Mobile Banking That Could Use iTunes To Provide Cash On Demand

The patent outlines a system whereby a user would post requests for small amounts of cash using their iPhone, which other nearby users could respond to to provide some quick funds when there’s no ATM nearby. The lending party would be paid the full amount from an account (which, while not named specifically, could easily be an iTunes account), which would first deduct that total, plus a small service fee, from the iTunes account of the person making the cash request. So, in a real world example, I could open this “Cash Transfer Application,” type that I need $20 and that I’m at the Starbucks at 4th and Main, enter a search range and send it out.

The patent was originally filed in July, 2011 and published by the USPTO today. Bitcoin exchange wins right to operate as a bank. A website that swaps real-world currencies for decentralised virtual bitcoins has been granted the status of a bank.

Bitcoin exchange wins right to operate as a bank

Bitcoin-Central made a deal with French financial companies Aqoba and Credit Mutuel to grant it the status of a "payment services provider". This makes it easier for its customers to use bitcoins, and gives the exchange a series of protections. The website will now be able to issue debit cards and carry out real-time transfers to and from other banks. Bitcoin is a peer-to-peer currency that first emerged around 2009 and began to gain popularity in 2011. Its distributed, decentralised structure is designed to be both resilient and reliable, and its supply completely predictable. Avec Bitcoin, payer et vendre sans les banques. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par David Larousserie Internet continue de faire vaciller les bases des secteurs les plus établis : la musique, le cinéma, le commerce, la presse.

Avec Bitcoin, payer et vendre sans les banques

Et maintenant les banques ! Une technologie, Bitcoin, fêtera son quatrième anniversaire en janvier 2013 avec la promesse de créer un réseau de transactions financières décentralisé, anonyme et sans frais. Tout le contraire des échanges monétaires actuels, basés sur des banques centrales, des transactions identifiées et des frais de traitement entre les parties prenantes. MINUTO - make your own money. V.me sur le chemin du cimetière ? Annoncé, longtemps après ses concurrents, au printemps 2011, puis lancé en version beta un an plus tard, avec plusieurs mois de retard sur son planning initial, le porte-monnaie virtuel de Visasurgit une fois de plus dans l'actualité, pour signaler son adoption par une banque (PNC Bank).

V.me sur le chemin du cimetière ?

Cependant, malgré ce sursaut, il reste difficile de voir un avenir radieux pour V.me... Certes, la solution est immédiatement proposée à 1,2 millions de clients de l'offre Virtual Wallet de PNC (en dépit de ce que nom pourrait laisser penser il ne s'agit que d'un compte en ligne), pour être ensuite étendue, courant 2013, aux détenteurs des 6,3 millions de comptes gérés par l'établissement. Paytop développe de nouveaux services de paiement électronique. Paytouch, Pioneers in fingerprint payments. MasterCard ouvre le paiement NFC sur mobile aux développeurs. Déclarer aujourd'hui que le paiement sans contact (NFC) sur mobile est en panne tient de l'euphémisme.

MasterCard ouvre le paiement NFC sur mobile aux développeurs

Entre les expérimentations qui n'en finissent plus (en France et dans le reste du monde), assorties de promesses éculées d'une "explosion" imminente du marché (20xx, l'année du NFC !) , et les retards répétés dignes d'une comédie de bas étage (le dernier en date étant celui d'Isis, aux États-Unis), sans aucun progrès notable des usages, il devient difficile de croire à un succès futur, même lointain. Dans ce contexte morose pour une technologie qui semblait pourtant prometteuse (au début du siècle !) , l'initiative que vient d'annoncer MasterCard est remarquable. Disponible pour quelques dizaines de smartphones (BlackBerry et Android) équipés de puces NFC et "certifiés" compatibles avec la technologie PayPass de MasterCard, l'outillage fourni offre aux développeurs deux modes d'utilisation distincts. ISWIGO, l'outil de gestion bancaire développé par VIGICORP.

Le logiciel phare de l’agence ISWIGO n’est pas seulement un logiciel de gestion bancaire en ligne.C’est surtout le logiciel qui a lancé VIGICORP en tant qu’agence de développement.

ISWIGO, l'outil de gestion bancaire développé par VIGICORP

C’est en 2008 que VIGICORP propose la première version de ISWIGO sur le web et en applications mobiles pour les particuliers et les entrepreneurs. Le but d’ISWIGO est bien entendu de proposer une solution utile et accessible peu importe où et quand grâce à cette plateforme en ligne pour gérer son budget. En 2009, apparaissent de nouveaux outils pour gérer au mieux son budget : Le guide TREFLE Anti-Arnaque. Connaissez-vous la différence entre un vol et une arnaque ?

Le guide TREFLE Anti-Arnaque

Dans un vol, on vous prend votre argent. Paiements par carte bleue et e-commerce : on marche sur la tête. Dans ces temps de crises financières, où l’on parle de responsabilité des banques dans la spéculation sur les dettes publiques, j’aimerai aussi évoquer leur responsabilité dans les risques encourus par les e-commerçants.

Paiements par carte bleue et e-commerce : on marche sur la tête

Car franchement, nous subissons des pratiques scandaleuses sur les paiements faits par CB. Lesquelles ? Ici, pas de paiement par carte bleue Mise en place de la CB et première surprise : le dépôt de garantie Le premier étonnement lors de la mise en place d’un terminal bancaire dématérialisé provient de la demande de la banque : "merci de laisser un dépôt de garantie égal à 5% de vos futures transactions". Je voudrais rencontrer l’ergonome d’Atos (pour être certaine qu’il existe) Quand on a la chance d’être e-commerçant, on a le privilège de payer une fortune pour bénéficier d’outils technologiques de pointe et révolutionnaires, tels que par exemple le terminal CB virtuel.

C’est un exemple pas totalement pris au hasard, mais en même temps, si je ne l’introduit pas là, c’est tout l’article qui tombe à l’eau. Bref. Donc chez Ethiquettes.fr, ce merveilleux site qui propose de fabuleux vins en direct des producteurs (c’est grossier je sais), nous avons le bonheur quotidien d’utiliser une interface de gestion des transactions en ligne AU-THEN-TIQUE, datée au carbonne14, qui par certains aspects me rappelle que je ne suis plus vraiment une adolescente. Plutôt qu’un long discours, admirez plutôt. L'e-commerce génère 21,8 milliards d'euros au premier semestre 2012. Que les cybermarchands se rassurent, les internautes français achètent de plus en plus sur Internet.

Le traditionnel bilan semestriel de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a en effet révélé une progression des ventes en ligne de l'ordre de 22%, sur les six premiers mois de l'année 2012. Conséquence ? Le secteur a généré un chiffre d'affaires de 21,8 milliards d'euros sur cette période, contre 17,8 milliards, un an plus tôt. Une performance qui dénote de bien des secteurs d'activité, souffrant du contexte de crise économique. Deux causes principales sont à l'origine de cette courbe de croissance. Paiements électroniques : le nouveau filon du blanchiment d'argent. Les cartes de paiement prépayées, qui s'utilisent comme des cartes bancaires classiques sans l'obligation d'avoir un compte associé, et qui peuvent se recharger à souhait : voilà l'objet de la surveillance de Tracfin, la cellule française de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Mais Tracfin est également sur le qui-vive en ce qui concerne les paiements électroniques et les monnaies virtuelles. "La combinaison des différents nouveaux moyens de paiement peut permettre la mise en place d'un circuit parallèle de flux financiers fonctionnant en dehors du secteur financier traditionnel", lit-on dans le rapport d'activité 2011 de Tracfin. Anonymat de la monnaie électronique Et si ces moyens de paiement attirent autant l'attention de la lutte anti-blanchiment, c'est d'abord par leur mode de distribution.

RENTABILIWEB (D) BE0946620946 BIL : Forte baisse du résultat net au premier semestre. Grandeur et Décadence de Bitcoin. Au delà de la fabuleuse histoire de Bitcoin que vous propose Fhimt.com aujourd’hui, le concept et les bases technologiques posées par son invention et la première expérimentation « grandeur nature » d’une monnaie P2P chiffrée de ce type dessine un avenir pour l’industrie bancaire – qu’il s’agisse des banques privées ou des banques centrales – aussi radieux que celui que le P2P annonçait à l’industrie du disque lors de son apparition, à la fin des années 90. Rares sont les politiques à réaliser l’importance de cette profonde disruption à venir sur l’économie et la finance, mais l’adoption massive – d’ici une dizaine d’années – de telles monnaies, impose des réformes, notamment en matière de politiques fiscales, qui font apparaitre des concepts comme le ‘revenu de vie‘ comme la seule voie possible pour un Etat qui souhaiterait à l’avenir continuer à lever des impôts.

Les "banques du temps" : une échappatoire à l'impôt ? Phénomène en pleine expansion en Espagne, les « banques du temps » permettent à ses utilisateurs d’échapper complètement à l’impôt et aux diverses règlementations. Par Georges Kaplan. Alipio, un espagnol un peu baba cool et au demeurant fort sympathique, pense que la crise qui frappe si durement l’Espagne est l’occasion d’un retour à la terre et veut donc créer une coopérative agricole autonome [].

Pour ce faire, il a réuni une petite équipe – composée notamment de María, une architecte au chômage et d’Alberto, un comptable qui a du temps libre – qui accepte de l’aider gratuitement à donner vie à son ambitieux projet. Quoique « gratuitement » n’est peut être pas tout à fait le bon terme : Alipio paye les membres de sa petite équipe mais il ne les paye pas en euros ; il les rémunère en temps. Le scandale des nouvelles cartes bancaires. 01net le 04/09/12 à 18h10 Payer avec une carte bancaire sans contact, c’est aussi simple que de prendre le métro avec son pass navigo. Une carte de crédit BitCoin bientôt sur le marché. Conçue comme une monnaie entièrement dématérialisée et décentralisée, hors du contrôle des Etats, BitCoin attire un nombre croissant d'utilisateurs, ce qui génère de nouveaux besoins. S'il est désormais fréquent de pouvoir payer avec des BitCoin sur les services en ligne, y compris pour des biens matériels à commander sur des sites e-commerce, il en va autrement pour faire ses courses au supermarché.

Mais le service BitInstant, qui permet de transférer des fonds entre BitCoin et des monnaies étatiques, annonce qu'il sortira dans moins de deux mois une carte de paiement BitCoin (débit et crédit), qui permettra de payer en dollars avec un compte associé en BitCoin. Le responsable de BitInstant, Charlie Shrem, a précisé que la carte serait émise par "une banque internationale majeure", et qu'elle serait fonctionnelle dans le monde entier. Elle reposera sur le réseau MasterCard. Connaisez-vous Valentin Lautier from Paris ? Skimm : faire d'un moyen de paiement un bel outil marketing.

Pour contacter Valentin Lautier : valentin@skimm.fr. V.me by Visa. GSMA. GSMA. Etablissement de paiement agréé ACP-Banque de France - LEMON WAY. La société par actions simplifiée (SAS) Lemon Way a été créée en 2007 à Montreuil en France, dans le but d’offrir des solutions de paiement innovantes, par une équipe d’experts du paiement, de la banque, de la carte bancaire et d’Internet. Comment les banquiers programment la disparition du chéquier. When Freemium Fails. The future of payments has arrived. Switch to decaf. This isn't the end of NFC. Today I should be happy because we launched a new product. You’d think I would be, but I’ve gotten two dozen emails with concern that NFC might be dead because of the deal between Starbucks and Square.

How about we lay out some facts first: Starbucks will start using Square for processing. One of the components of this is a version of mobile payments that’s, for the most part, exclusive to just Starbucks. Digital Retail: Skimm, le petit français qui. Payment Innovation Day. Organisation des flux pour un e-commerce moyen. Toulouse. Lyra Network axe sur le e-commerce. Starbucks Just Invested $25 Million In Square, With Howard Schultz Joining The Board. GoPago repositions itself as a free Square rival. Payzen, plateforme de paiement innovante. L’e-tourisme en Inde représente 83% des ventes e-commerce. NFC : quel avenir concrètement ? NordNet choisit Payzen comme solution de paiement en ligne. Here's How Apple Could Upend Mobile Payments With The iPhone 5... S-Money : la BPCE se met au portefeuille mobile.

Quand les banques se font opérateurs de téléphonie mobile. Atos Worldline - Banque et Finance. Paiement P2P et dépôt de chèque mobile deviennent la norme... aux US. Le M-commerce va-t-il dépasser le E-commerce ?