Société en général

Facebook Twitter
Les créatifs culturels Ils sont 50 millions aux États-Unis, 200 millions dans le monde, et constituent 30 % de la société française. Leur émergence a fait l’objet d’une étude de l'université de Toronto. Ces acteurs du changement de civilisation en cours ont une vision globale du monde et se fédèrent autour de valeurs : l’écologie – qui passe par une consommation éthique et locale –, l’engagement sociétal, le féminisme, l’altruisme, la solidarité, et le développement personnel, voire une spiritualité laïque. Ces « éveillés » ne le sont pas grâce à la télévision : ils se détournent des médias traditionnels et privilégient la lecture. Le réseau social Newmanity en a fait son cœur de cible. Dans le travail, ils sont prêts à gagner moins ou à changer de métier pourvu qu’ils soient en cohérence avec leurs valeurs et aient le temps de développer leur créativité, leur culture de la vie. De quelle tribu êtes vous ?

De quelle tribu êtes vous ?

TEDxParis 2011 - Jean-Louis Servan-Schreiber - Les quatre paradoxes de la vitesse
Santé par la nature

Nos villes et ce qu'elles peuvent être

Bonté, solidarité, Partage, altruisme, compassion

Musicothérapie

Emotions positives et négatives, leur impact

Economie collaborative / P2P economy

Seul au bout du monde avec Sylvain Tesson Seul au bout du monde avec Sylvain Tesson Dans un monde en crise, en mutation profonde, le mieux n’est-il pas de partir s’installer en solitaire dans une cabane au bord du lac Baïkal, loin des hommes et de leur tumulte ? Exploration de la fuite avec un écrivain voyageur en mouvement constant, dont le dernier livre a été récompensé par un Prix Médicis. © Thomas Goisque Ce désir de tout plaquer pour aller se retrouver seul dans la nature, que vous réveillez chez moi et probablement chez beaucoup de lecteurs, pose la question de la difficulté à vivre en société.
"Je passe un tiers de ma vie à courir. Deux fois cinq jours par mois où je suis à Paris et où je regroupe tous mes rendez-vous : mes conférences, mon émission sur France Culture (“Les Racines du ciel”), le “Monde des religions” que je dirige, mes éditeurs, les interviews. J’ai une vie sociale intense, je vais au théâtre, au cinéma, à des dîners, j’ai des échanges très variés, je suis dans une sorte de tourbillon, et celui-ci me permet de rencontrer l’autre, sa pensée. J’ai toujours eu des intérêts extrêmement divers, mais depuis ma thèse de doctorat autour de la rencontre entre le bouddhisme et l’Occident, l’étiquette “expert en religions” me colle à la peau, occultant un peu mon œuvre de fiction (romans, BD, théâtre) et mes préoccupations sociétales et écologiques. Cette étiquette ne correspond plus vraiment à ce que je suis, à ce que je défends et que je viens d’exprimer dans “La Guérison du monde”, un livre où je donne ma vision philosophique de la crise systémique. Mon Slow Life Frédéric Lenoir Djénane Kareh Tager Mon Slow Life Frédéric Lenoir Djénane Kareh Tager
Delphine Horvilleur & Ilana Moryoussef L'information est-elle toxique ? Djénane Kareh Tager, Jean-Louis Servan-Schreiber L'information est-elle en accélération? Delphine Horvilleur : N’étant plus journaliste d’actualité mais rabbin, j’ai l’impression d’avoir vécu une décélération dans mon rapport à l’information. Je pense que ce qui m’a motivée pour changer de voie, c’est le sentiment que dans cette course effrénée après l’information, je n’avais plus le temps de me poser la question du sujet écoutant, du récepteur. Comme l’info est disponible et que nous avons les moyens de l’obtenir, nous avons tendance à ne plus nous poser la question de son éventuelle toxicité parce que nous ne prenons pas le temps de le faire. Ilana Moryoussef : Quand le matin, en conférence de rédaction, nous recevons une information, par exemple une libération d’otages annoncée par un responsable, un officiel, nous nous emballons, nous la diffusons aussitôt quitte à ce qu’elle soit ensuite démentie. Allons-nous trop vite ? Delphine Horvilleur & Ilana Moryoussef L'information est-elle toxique ? Djénane Kareh Tager, Jean-Louis Servan-Schreiber
La pauvreté a le visage d’un enfant Le Canada fait piètre figure parmi les pays riches en matière de lutte contre la pauvreté des enfants, déplorent les Nations unies. Il arrive au 24e rang sur les 35 pays étudiés par l’UNICEF dans un rapport qui rappelle aux gouvernements que ce problème grave n’est pas une fatalité. En 2009, 13,3 % des Canadiens âgés de moins de 18 ans vivaient dans une famille dont les revenus étaient inférieurs à la moitié du revenu médian national, dit le rapport dévoilé hier et intitulé « Mesurer la pauvreté des enfants ». Cette proportion est pratiquement identique à ce qu’elle était en 1989 (13,7 %) lorsque le Canada s’était engagé à éradiquer ce mal avant l’an 2000, et se révèle supérieure au taux de pauvreté dans l’ensemble de la population (11,4 %). Ce résultat permet au pays de se classer devant des nations comme le Japon (27e avec 14,9 %), l’Italie (29e avec 15,9 %) et les États-Unis (avant-dernier avec 23,1 %). La pauvreté a le visage d’un enfant
International : Vatican: Benoît XVI vit une « lourde épreuve » Après l'arrestation du majordome du Pape, les enquêtes ratissent large. La voix terne, le porte-parole du Pape, le père Federico Lombardi, tente d'expliquer à la presse une situation que le Vatican lui-même, toujours sous le choc, ne parvient pas encore à saisir: l'arrestation, il y a une semaine, de celui qui le matin même était encore le «majordome» de Benoît XVI. Mercredi matin, au vu de tous, il était assis près du Pape dans la même Jeep qui les conduisait à l'audience générale hebdomadaire, place Saint-Pierre. Le soir, l'homme de confiance dormait sous les verrous. Le fait que Paolo Gabriele soit probablement celui qui a reproduit les documents les plus confidentiels posés sur le bureau du Pape pour les livrer à la publication d'un livre à sensation (Sua Santita, le carte segrete di Benedetto XVI, de Gianluigi Nuzzi, éditions Chiarelettere) sème encore «la consternation». International : Vatican: Benoît XVI vit une « lourde épreuve »
La France, du pays de Cocagne au despotisme démocratique ? La France, du pays de Cocagne au despotisme démocratique ? Despotisme ? « A peine lâché, le mot fera naturellement frémir d’indignation », concède d'entrée l’auteur, pour mieux cadrer son propos : le despotisme dont il est question ici est d’un genre nouveau. Rien qui ne corresponde aux figures antiques, et désormais obsolètes du « tyran », du « dictateur » ou du « despote ». Pas de schlague ni de férule ici, non.
Actualité Science et environnement - article - laposte
Le mème, ou l'art du détournement humoristique sur Internet#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20120502-[titres]#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20120502-[titres]#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20120502-[titres]#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujou Le mème, ou l'art du détournement humoristique sur Internet#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20120502-[titres]#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20120502-[titres]#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20120502-[titres]#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujou Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Damien Leloup Cela peut commencer avec à peu près n'importe quoi. Une photographie, une citation dans une série télévisée, un dessin, une vidéo… Quelque part sur Internet, quelqu'un y ajoute une dose d'humour, parfois absurde, et le tout est largement diffusé, modifié à nouveau, amplifié : un mème est né.
L'art du déplacement - Tous les chemins mènent au parkour Il existe plusieurs façons de se rendre du point A au point B et les adeptes du parkour en exploitent toutes les possibilités. Ils affrontent les obstacles en sautant, en grimpant, en courant, et ils élèvent la locomotion à un niveau artistique. Puissante méthode d’entraînement, l’art du déplacement va même plus loin : il transforme la façon de voir la vie. L'art du déplacement - Tous les chemins mènent au parkour
Où sont les coopérations fortes Liens faibles, liens forts. Cette semaine le dossier d'InternetActu vous propose de revenir sur ce que sont les liens faibles, ce concept forgé par le sociologue américain Mark Granovetter permettant de distinguer nos relations selon selon leur proximité, mais aussi selon leur diversité et la richesse de ce qu'elles nous apportent. A l'heure des réseaux sociaux numériques, la compréhension de la structuration et du rôle de nos relations est devenu d'autant plus importante qu'elles forgent de plus en plus toutes nos actions en ligne. Quelle est la force des liens faibles, quelles sont leurs limites ? Où sont les coopérations fortes
Appel de Stéphane Hessel
Roosevelt 2012 - comment agir ?
Chaque mois, Lemonde.fr et GymGlish.com reviennent sur un mot de l'actualité en anglais, et pour votre anglais : Cartoon by GymGlish Brought to you by Archives: Cours Anglais par internet avec Lemonde.fr | Word of the Month: PIRATE
La parité hommes-femmes dans la haute fonction publique française va être renforcée avec l'instauration d'un quota qui devra atteindre 40% de personnes du même sexe en 2018. Les députés français, qui poursuivait aujourd'hui l'examen d'un projet de loi visant à réduire la précarité dans l'administration, ont adopté une série d'amendements du gouvernement allant dans ce sens. L'un d'eux prévoit de porter à un minimum de 20% les nominations de chaque sexe sur la période 2013-2015, 30% sur la période 2015-2017 et 40% à partir de 2018. Les femmes, qui représentent près de 60% des agents de la Fonction publique, ne sont que 14% à occuper des emplois de cadres dirigeants et 24% des emplois de cadres supérieurs. Des décrets fixeront les sanctions prévues en cas de non respect de la loi et la liste des emplois concernés. Une loi de 2011, relative au secteur privé, fixe un quota de 40% de membres du même sexe à atteindre en 2017 dans les conseils d'administration des sociétés cotées en Bourse. Flash Eco : Haute administration: quota de femmes