Politique et économie

Facebook Twitter

Partager plutôt que posséder

Politique. Consommation. Droits et Libertés. La crise. "Nous sommes des bovins" : l'humour vache d'une styliste espagnole contre la mondialisation. Par Francetv info Mis à jour le , publié le "Nous sommes des bovins".

"Nous sommes des bovins" : l'humour vache d'une styliste espagnole contre la mondialisation

La dernière collection audacieuse, et peut-être humoristique, de la styliste espagnole Alejandra Jaime Mendoza, pour la maison María Magdalena, n'est pas passée inaperçue, mercredi 11 février lors du Mercedes-Benz Fashion Week de Madrid. Le logo de la marque espagnole María Magdalena sur fond jaune, rappelant le signe symbobilisant un danger nucléaires ; des mannequins qui ont la bouche scotchée ; des boyaux qui sortent d'une chemise blanche... Alejandra Jaime propose sa vision actuelle du monde, inspirée par la mondialisation et la société de consommation.

La stupidité serait-elle le propre de l’homme ? On fait grand cas de l’intelligence humaine tout en justifiant par des arguments spécieux notre « domination sur la nature », aussi illusoire qu’éphémère, et notre instrumentalisation massive des autres espèces vivantes.

La stupidité serait-elle le propre de l’homme ?

L’économiste et environnementaliste chilien Manfred Max-Neef affirme que le remarquable développement de l’intelligence humaine s’est accompagné de la faculté de s’aveugler volontairement devant la réalité. Une colonie de fourmis, une bande d’oiseaux migrateurs ou une meute de loups ne se comporte jamais de façon « stupide » et ne prend pas de décision qui nuit de toute évidence à leur survie ou à celle de leur espèce.

Max-Neef en conclut de manière provocatrice que la « stupidité est le propre de l’homme ». Son intention n’est pas d’offenser les humains mais de les inciter à davantage de bon sens. MARC DE LA MENARDIERE : Changer de croyances pour changer de monde. « Sacrée croissance », un nouvel ouvrage de Marie-Monique Robin. Citoyenne du monde, Marie-Monique Robin est une infatigable voyageuse en quête de connaissances, d’observations et de témoignages qui apportent un éclairage saisissant sur l’évolution de nos sociétés et la situation de notre planète.

« Sacrée croissance », un nouvel ouvrage de Marie-Monique Robin

Elle en tire des leçons et expose des solutions constructives issues de ses recherches et de ses rencontres avec des hommes et femmes visionnaires. Ces solutions s’accompagnent d’une double dénonciation, celle des orientations aberrantes qui sont sur le point d’amener la biosphère à franchir des seuils de basculement sans retour, et celle de l’égoïsme institutionnalisé qui anime les systèmes financiers et pousse nombre d’investisseurs et de multinationales à faire passer leur cupidité avant le bien-être des populations présentes et à venir.

Sacrée croissance sera-t-il un cri d’espoir à l’aube d’un renouveau ou un triste sanglot au soir d’une catastrophe ? Marie-Monique Robin, (2014). Sacrée croissance ! À lire également: Dominique Méda, (2013). Consigny : nous sommes en train de vivre la chute de Rome ! Ce qui m'a le plus frappé, dans les petites bribes d'écoutes Buisson qui ont été dévoilées par la presse, c'est la suffisance du bonhomme.

Consigny : nous sommes en train de vivre la chute de Rome !

Il faut les entendre, Jean-Michel Goudard et lui, à l'arrière de leur carrosse moderne, prendre de grands airs pour juger de la qualité de tel ou tel ministre ou déplorer que le président de la République veuille donner une tonalité rassembleuse à ses discours. Tout ce qu'on perçoit, c'est qu'ils sont contents d'être là, et persuadés de détenir un génie supérieur à la moyenne, celui qu'il leur a fallu pour se hisser jusqu'aux ors d'un pouvoir qui s'écroule. Les faits ont eu raison de ces suffisances, puisque le candidat objet de leurs conseils a perdu les élections de 2012.

Les ministres ne gouvernent pas, ils jouent au ministre Ce que nous traversons, c'est l'effondrement d'un régime, la fin d'une période de l'histoire. Ensuite les "affaires", qui se chassent les unes les autres à un rythme délirant depuis quelques semaines. Comme c'est dommage ! Consigny : "Jeunes de France, libérez-vous" ! "La jeunesse française se sent méprisée", et on la comprend.

Consigny : "Jeunes de France, libérez-vous" !

"Tentée par la révolte", aussi ; qu'elle lise Oscar Wilde et cède à cette tentation pour s'en délivrer, le même Wilde qui écrivait que la jeunesse est le seul bien qui vaille. Comme disait Bernanos avec un peu de grandiloquence, "c'est la fièvre de la jeunesse qui maintient le reste du monde à la température normale. Quand la jeunesse refroidit, le reste du monde claque des dents. " Une enquête de France Télévisions publiée par Le Monde du 26 février 2014 affirme que "la jeunesse française se sent méprisée et tentée par la révolte". Quand ils sont "amenés à définir leur génération", ce sont les mots "sacrifiée" ou "perdue" qui viennent le plus souvent à "l'esprit" de ces jeunes. Je prends les paris de ce qui va se passer : rien. Les jeunes ne fabriquent pas un monde barbare Je ne connais pas les jeunes de France. Les jeunes produisent une société apeurée et sans audace Si l'on ne veut pas être béat, que pointer ?

Les banques et les agences de notation sont les dictateurs de l'Occident. Ecrivant depuis cette région [le Moyen-Orient] qui produit plus de clichés au centimètre carré que n'importe quelle autre, je devrais peut-être y réfléchir à deux fois avant de déclarer que je n'ai jamais lu autant de foutaises, autant de débilités absolues que ce que j'ai pu voir au sujet de la crise financière mondiale.

Les banques et les agences de notation sont les dictateurs de l'Occident

Et puis non, je ne m'abstiendrai pas. J'ai le sentiment que le journalisme censé traiter de l'effondrement du capitalisme a atteint de nouveaux tréfonds que même le Moyen-Orient ne peut surpasser en termes de soumission sans frein à ces institutions et à ces "spécialistes" de Harvard qui ont justement contribué à déclencher tout ce désastre criminel. Commençons par le "printemps arabe" – en soi une distorsion verbale grotesque du formidable éveil arabo-musulman qui ébranle le Moyen-Orient – et les parallèles minables avec les mouvements de contestation sociale dans les capitales occidentales.

Et c'est là que réside le vrai parallèle avec l'Occident. L'Encerclement. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Encerclement

L'Encerclement - La démocratie dans les rets du néolibéralisme est un film documentaire québécois réalisé par Richard Brouillette, sorti en 2008. La première mondiale a eu lieu aux 11e Rencontres internationales du documentaire de Montréal, le 20 novembre 2008. La première internationale a eu lieu à la 59e Berlinale, dans la section Forum international du nouveau cinéma, le 7 février 2009. Connaissant un franc succès critique, le film a remporté un certain nombre de prix et de récompenses dans le monde entier (voir infra), malgré une distribution limitée voire exclusive. Synopsis[modifier | modifier le code] À travers les réflexions et les analyses de plusieurs intellectuels de renom, ce documentaire trace un portrait de l’idéologie néolibérale et examine les différents mécanismes mis à l’œuvre pour en imposer mondialement les diktats. Structure du film[modifier | modifier le code] Chapitre 1 : Introduction Chapitre 2 : Origines.

Encerclement. XXI21__manifeste. — Manifeste XXiManifeste XXi — S’adapter comment ?

XXI21__manifeste

Là surgissent les premiersécueils. La valse des stratégies de survie appliquéespar les dirigeants de journaux épuiserait le plus excitédes derviches tourneurs. À chaque saison, les solu-tions miracles surgissent mais ce ne sont jamais lesmêmes, et les désillusions succèdent aux désillusions.Car invariablement surgit une seconde question :s’adapter à quoi ? Internet est un outil technique et un média, c’estaussi un monde en expansion et en mutation per-pétuelle. . « Cinq ans sur le Web,c’est presque un millénaire » résume Bill Nichols ,un des chefs de le du journalisme numérique auxÉtats-Unis.Pressés par des acteurs de l’Internet qui, forts deleurs certitudes, ont repris le slogan de Mai 68 « Cours,camarade, le vieux monde est derrière toi ! , les éditeursavancent en ce terrain mouvant, où la vérité d’un journ’est jamais celle du lendemain.

Le couple payant/gratuit . New York Times une rédaction pourle Net. . « révolution de l’information » Monde et. Fermeture #megaupload. Dessine-moi l’éco. Dans un monde où les affaires économiques sont étalées au grand jour, la culture économique n'en est pas autant à la portée de tout un chacun.

Dessine-moi l’éco

On aimerait bien s'y retrouver dans le jargon des spécialistes et surtout comprendre les enjeux réels dans notre vie quotidienne. Encore plus que les autres, les enseignants et apprenants ont grand besoin de ressources accessibles. Encore faut-il trouver l'information adéquate qui vise l'initiation simple et progressive aux concepts de l'économie et à leurs manifestations actuelles. Le site Dessine-moi l’éco, conçu et réalisé par Sydo, Agence de conseil en pédagogie spécialisée dans la création de solutions pour faciliter l’apprentissage, met en ligne des vidéos conçues selon le concept 3’ pour comprendre, autrement dit des capsules de microlearning qui permettent d'aborder des aspects précis de l'économie et de faire le point sur l'état actuel des connaissances à leur propos. Niveau : Populaire.