background preloader

Partages, trocs, échanges du nouveau Siècle

Facebook Twitter

Marre du gaspillage ? Sur Too good to go, les invendus sont à moitié prix ! Bien exploité, le progrès technologique peut être un formidable allié du combat environnemental.

Marre du gaspillage ? Sur Too good to go, les invendus sont à moitié prix !

Dernier exemple en date, cette application pour smartphone qui lutte… contre le gaspillage alimentaire ! Une initiative étonnante, mais extra. Le principe de l’invention est relativement simple. En fin de journée, les restaurateurs et les commerçants déclarent sur l’application les stocks périssables qu’ils n’ont pas réussi à vendre. Une start-up invente l'auto-stop illimité pour 2 euros par mois. Capture d'écran Youtube de la vidéo promotionnelle de l'application (Crédit : OuiHop') Vous avez raté votre bus, vous voulez éviter les transports en commun aux heures de pointe ou vous trouvez absurde de laisser des places vides dans votre voiture ?

Une start-up invente l'auto-stop illimité pour 2 euros par mois

Le covoiturage urbain risque de vous intéresser. Après Sharette, qui propose d'embarquer à bord d'un véhicule particulier pour 2,36 euros, une nouvelle start-up lance son service de covoiturage urbain, OuiHop’. Son principe ? Mettre en relation un conducteur qui accepte de partager son véhicule à titre gracieux avec un piéton qui va dans la même direction. Fonctionnement de l'application pour le piéton (Crédit : OuiHop') Un chauffeur en 10 minutes Après avoir renseigné quelques informations (nom, photo, type de véhicule...), l’automobiliste publie son itinéraire au moment de son départ, comme il le ferait sur un GPS. Fonctionnement de l'application pour le conducteur (Crédit : OuiHop') 2 euros par mois. « J’ai téléchargé mon fauteuil » Camille Bosqué © Ania Freindorf pour We Demain Neuf heures.

« J’ai téléchargé mon fauteuil »

Nous arrivons au Centquatre, vaste espace de création et de production artistique situé dans le 19e arrondissement de paris. Là se niche depuis un an la Nouvelle Fabrique, une « micro-usine urbaine inspirée des fab labs » – comme elle se présente sur son site Internet – tenue par des designers et artistes associés. Tout s'échange : nos 10 sites coups de coeur. Echangez votre maison avec d'autres pour les vacances sur guesttoguest !

Tout s'échange : nos 10 sites coups de coeur

Certains fonctionnent selon le principe du troc, d’autres avec des monnaies virtuelles. Certains proposent des livres, des vacances ou des dîners, d'autres tout à la fois. À l’heure où la consommation collaborative est sur toutes les lèvres, les sites proposant d'échanger de particulier à particulier se multiplient. Mais tous ne se valent pas ! À travers cette liste (non exhaustive) de 10 sites, We Demain vous propose sa sélection des plateformes du moment. My recycle stuff - Réseau social de troc circulaire. Vincent de Montalivet veut "adapter le troc au XXIe siècle" Troc-party Myrecylestuff au Comptoir Général, à Paris.

Vincent de Montalivet veut "adapter le troc au XXIe siècle"

Vincent de Montalivet. Crédits : Anaïd de Dieuleveult Un « réseau social de troc circulaire », en quoi cela consiste ? Myrecyclestuff.com est un réseau social qui fonctionne en connectant des profils individuels. Chacun peut y créer sa page et choisir les univers de troc dont il se sent proche : High-tech, déco, voyage, etc. Hugues de Jouvenel : « L’économie collaborative peut et doit créer des emplois » Tout s'échange : nos 10 sites coups de cœur. Borne de presse, le kiosque du partage. A l’origine, l’idée de partager la presse voit le jour sous la forme d’un site internet – Troc de presse – porté par Julien Fuentes.

Borne de presse, le kiosque du partage

Aujourd’hui, le projet s’incarne par un objet, la Borne de Presse, et il est piloté par Phénix, entreprise spécialisée dans la seconde vie des produits. Cet objet éveille immédiatement la curiosité et invite à la lecture. Il a vocation à encourager le partage de la presse dans les espaces publics (hôpitaux, bibliothèques), partagés (espaces de coworking) ou privés (hall ou cantine d’entreprise). Grâce à lui, vous pourrez découvrir tout un tas de journaux ou magazines que vous ne lisiez pas auparavant et faire profiter aux autres de vos abonnements à Néon et So Foot.

Voilà à quoi ressemble une borne de presse (Crédits photos: Phénix). Un objet simple d’utilisation qui crée du lien. Le jobbing : « une activité qui explose et doit être normée » YoupiJob.fr est la première plateforme française de jobbing.

Utile à double sens: pour trouver près de chez soi, et favoriser le travail en local. Mais aussi pour se proposer soi-même à travailler ainsi. Une belle idée. – magickara

A l’occasion de la sortie de l’application iPhone du service, nous avons échangé avec Bertrand Tournier, un des co-fondateurs de YoupiJob.fr, qui nous en dit un peu plus sur ce qu’est le jobbing et sur les questions économiques et fiscales liées au développement du secteur.

Le jobbing : « une activité qui explose et doit être normée »

En quoi consiste le service précisément ? De quoi se charge Youpijob dans la mise en relation ? YoupiJob.fr développe la première plateforme française de jobbing sur le marché des services aux particuliers, dédiés aux services de la vie quotidienne. Le phénomène Jobbing, né aux Etats-Unis, développe un système d’entraide au quotidien entre particuliers : une personne qui a un job à accomplir le confie à une personne compétente qui habite près de chez elle. Le principe est simple : mettre en relation 2 catégories de particuliers. Les champignons agaric, cèpe, bolet, amanite, morille, girolle. Home. Mycoses. La carte des meilleurs coins à champignons enfin révélée sur internet.