background preloader

La musique et les hormones

Facebook Twitter

Dopamine* - Dopamine. Sympathomimétique à effets b 1 prédominant, dopaminergique (effet spécifique) et a à forte posologie.

Dopamine* - Dopamine

Pharmacocinétique : - Demi-vie : 2 mn d'où une administration à la seringue électrique. - Ne passe pas la barrière hémato-encéphalique. Pharmacodynamie: Action cardio-vasculaires sur les récepteurs en fonction de la dose: Les mille effets de la musique. Mendelssohn : la mélodie de l'altruisme Certaines musiques rendent-elles généreux ?

Les mille effets de la musique

D'autres égoïstes ? Les psychologues Rona Fried et Leonard Berkowitz, de l'Université de New York, ont fait écouter à des étudiants trois types de musiques : une musique calme, une musique stimulante et une musique jugée « désagréable ». La musique calme était Songs without Words, Opus 19 n°1 en Mi mineur et Opus 38 n°4 en La majeur de Felix Mendelssohn ; la musique stimulante était un air de Duke Ellington (One o'clock jump) et la musique perçue comme désagréable était Meditations de John Coltrane. Dopamine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dopamine

La dopamine (DA) est un neurotransmetteur appartenant aux catécholamines, issu de l'acide aminé tyrosine. Dans le système nerveux central, elle active les récepteurs dopaminergiques postsynaptiques. Elle est principalement produite dans la substance noire et dans l'aire tegmentale ventrale[2], situées dans le mésencéphale (partie supérieure du tronc cérébral). Les effets de la musique sur le corps et l’esprit. Certains affirment que la musique aurait l'importante fonction de nous rendre plus intelligents.

Les effets de la musique sur le corps et l’esprit

Eh bien, sachez que qui a essayé de démontrer le prétendu « effet Mozart » a été submergé de critiques et de contre-exemples, parfois au ton moqueur. Cependant, si on étudie les effets de la musique sur le corps, on découvre qu'en effet la musique fait du bien, comme le prouvent plusieurs études scientifiques. S'allonger sur un divan et écouter de la musique agréable améliore la circulation, en réduisant la pression artérielle.

On pourrait objecter ici que se détendre sur un divan en lisant un livre intéressant, ou faire n'importe quoi d'autre d'agréable sur un divan pourrait avoir le même effet. Toutefois, l'effet musique a fait l'objet de recherches « pures », effectuées à l'aide de souris de laboratoire et conçues spécialement pour tenter de découvrir si ces effets ont des fondements physiologiques indépendamment de l'agrément du stimulus, ou du confort du divan. Notre Oreille. 1) Un organe complexe et sensible Notre oreille est un organe complexe que l’on peut diviser en trois parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne.

Notre Oreille

Pour pouvoir mieux vous expliquer son fonctionnement, nous allons retracer le parcours d’un son, depuis son émission jusqu’à son interprétation par le cerveau. L’oreille externe Imaginons qu’une onde sonore d’une fréquence de 440 Hz soit produite par la vibration d’une corde de guitare : Ce son se propage d’abord en milieu aérien à une vitesse d’environ 344 m/s, autant dire qu’il arrive rapidement jusqu’au pavillon, la partie visible de notre organe auditif. Untitled.