background preloader

Articles Personnels

Facebook Twitter

Instant mobile : catalyseur de la transformation digitale (Forrester) Instant mobile : catalyseur de la transformation digitale (Forrester) Nous sommes tous addicts du Smartphone et nous avons, plusieurs fois par jour, un » instant mobile « , où nous sortons le portable de notre poche pour consulter nos mails, nos messages, ou envoyer un tweet… Selon Thomas Husson, vice-président et analyste principal chez Forrester, les entreprises doivent adopter cet instant mobile dans leur stratégie cross canal, pour mieux servir le consommateur : adaptation du contenu sur le mobile, réorganisation du système d’information, refonte du parcours client avec le prisme du mobile… Il y a encore du chemin à parcourir pour que chaque entreprise intègre le mobile first dans son ADN, chemin qui doit être parcouru pour s’adapter à un phénomène qui devrait continuer à s’amplifier… Instant mobile : qu’est-ce que c’est ?

Instant mobile : catalyseur de la transformation digitale (Forrester)

Le mobile a pris sa place dans la vie du consommateur quelles en sont les conséquences pour les entreprises ? Pas de contenu similaire. Digital et travail : les contours d’une révolution annoncée. NDLR : Ce texte, reproduit ici avec l’aimable autorisation de l’auteur, a déjà été publié par la revue Personnel : Le digital : source d’autonomie et de création de valeur par les collaborateurs ?

Digital et travail : les contours d’une révolution annoncée

Comme nous l’avons vu dans une contribution précédente[1], le digital est susceptible de bouleverser le contenu du travail en le rendant plus virtuel, plus connecté, plus nomade, plus instantané, et plus flexible. Tout en reconnaissant que ces transformations vont très probablement toucher, de près ou de loin, la grande majorité des emplois dans tous les secteurs d’activités, elles ne représentent cependant qu’une partie des changements profonds, que les DRH se doivent de prendre en compte, impactant le travail. L’enrichissement du travail L'enrichissement du travail par le digital fait référence à la possibilité qu'ont les collaborateurs d'accéder à des informations dont le nombre s'accroît tous les jours en quantité et en qualité pour assurer les missions qui leur sont confiées.

Quelle organisation pour les services com’ à l’heure de la transformation digitale. En voilà une intéressante question !

Quelle organisation pour les services com’ à l’heure de la transformation digitale

Et qui turlupine tant de directrices et de directeurs communication en ce moment… Il faut dire – et cela ne vous aura pas échappé – que la fonction com’ est en pleine mutation depuis la révolution numérique et le développement du web 2.0. Et il ne se passe pas une semaine sans qu’on lise ici ou là quelque brillant article résumant les nouveaux défis auxquels sont confrontés les communicants (voir ci-dessous¹ ma sélection 2015 des must read sur le sujet). Petit rafraîchissement de mémoire pour ceux à qui cela aurait échappé : d’une posture conventionnelle d’émetteurs et de « contrôleurs » des messages de l’entreprise, les pros de la com’ ont vu leur rôle évoluer pour devenir à la fois intégrateurs de compétences, chefs d’orchestre, conseillers image de leurs dirigeants et de leurs clients internes, vigies et généraux ès-réputation et stratégies d’influence, experts en accompagnement de la transformation digitale… entre autres.

A vous de jouer ! J'aime : Comment assurer une veille efficace à l'heure des réseaux sociaux ? Après l'accueil des participants, réunissant des acteurs de la finance, de l'énergie, de l'industrie et de la grande distribution, Michel Remize, le rédacteur en chef d'Archimag, a planté le décor, puis cédé la parole aux intervenants, en laissant une question en suspens : « Les réseaux sociaux sont-ils devenus plus puissants que la presse ?

Comment assurer une veille efficace à l'heure des réseaux sociaux ?

» . Faire un usage raisonné des réseaux sociaux Car ce sont bien les réseaux sociaux qui semblaient être au coeur des interrogations de la majeure partie des personnes présentes. Comment intégrer les réseaux sociaux au sein d'une stratégie de veille ? Qui suivre ? Pour ne pas se laisser griser par l'ivresse du numérique et éviter d'être submergé par le flot d'informations « sans filtre » des réseaux sociaux, Corinne Dupin a livré quelques clés.

De l'information pertinente et récente « La presse et les médias traditionnels restent nos principales sources de veille, a-t-il expliqué. Infographie : le big data en mots et en chiffres.