background preloader

Sarkozy

Facebook Twitter

Sarkozy réinvente le "travailler plus..." à l'école. Sarkozy propose aux professeurs de travailler plus pour gagner 25% en plus - Presidentielle 2012. Les députés adoptent la «TVA sociale» L'Assemblée nationale a adopté mercredi l'article premier du projet de loi de finances rectificative pour 2012 qui crée la «TVA sociale», un mécanisme censé réduire le coût du travail, stimuler l'emploi et doper la compétitivité de l'économie. Cet article porte de 19,6 à 21,2% le taux de la TVA en contrepartie d'un allègement des charges patronales. >>TVA Sociale: Vos questions, nos réponses par ici Faute d'un nombre suffisant de députés de la majorité, la commission des Finances de l'Assemblée avait rejeté lundi ce dispositif du «collectif» budgétaire. Après ce couac, le Premier ministre François Fillon avait appelé mardi sa majorité à voter «massivement et rapidement» ce texte, la mettant en garde sur le fait que toute division sur la TVA sociale «affaiblirait notre candidat» Nicolas Sarkozy et chacun des députés UMP.

Politique : L'affiche de campagne de Nicolas Sarkozy dévoilée. Pour cette seconde campagne électorale, le président sortant abandonne les paysages ruraux au profit de l'horizon marin.

Politique : L'affiche de campagne de Nicolas Sarkozy dévoilée

Adieu collines verdoyantes et petit village de campagne. Pour son affiche de campagne 2012, que Le Figaro s'est procurée, le président sortant renonce aux paysages ruraux pour mettre en avant un décor maritime. Seule constante, un ciel bleu azur dénué de tout nuage. Sarkozy peine à convaincre la presse - Politique. Revue de presse du 16 février 2012. La vraie-fausse campagne du tartuffe de l'Elysée.

(Dessin de Louison) Parce qu’il a bien géré sa campagne de 2007, beaucoup pensent encore que le président peut rebondir.

La vraie-fausse campagne du tartuffe de l'Elysée

Mais la pré campagne totalement abracadabrantesques du candidat non officiel de l’Elysée remet sérieusement en cause une telle hypothèse. Une déclaration de candidature déjà ratée ? Le président de la République sera bien candidat à sa réélection, comme on pouvait le pronostiquer. Toutes ses déclarations, dimanche dernier, lors des vœux à la presse, devant les députés UMP ou en déplacement ont levé le peu d’ambigüité qui pouvait subsister sur le sujet.

Une stratégie totalement absurde Tout d’abord, depuis deux semaines, l’UMP critique « l’arrogance » du candidat socialiste. Sarkozy et Hollande, guest-stars du dîner du Crif. "Oh !

Sarkozy et Hollande, guest-stars du dîner du Crif

Fillon is here ? " Même quelques journalistes étrangers ont fait le déplacement au dîner annuel du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), dans le très chic Pavillon d'Armenonville, en plein bois de Boulogne, mercredi soir. Il faut pourtant s'armer de patience pour pénétrer dans l'enceinte hypermondaine : les cartons d'invitation et accréditations spéciales ne permettent pas d'éviter les fouilles minutieuses des sacs et le passage par un portique de sécurité.

Et pour cause : outre la venue du Premier ministre, Nicolas Sarkozy, présent pour la deuxième année consécutive, est l'invité d'honneur de ce rendez-vous éminemment politique. Son arrivée aux côtés de la famille du soldat Gilad Shalit est très attendue. Le piège tendu par Guéant s'est-il refermé sur le PS? Claude Guéant a-t-il réussi son coup? Le ministre de l’Intérieur, auteur d’une sortie polémique ce week-end sur les «civilisations qui ne se valent pas» , récidiviste ce mardi matin sur le plateau de la matinale de Canal +, a entraîné une réaction non moins polémique d’un député radical de gauche martiniquais , tranchant avec les réactions fermes mais mesurées des pontes socialistes jusque là sur le sujet.

«Vous, monsieur Guéant, vous nous ramenez jour après jour à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration», a lancé l'élu Serge Letchimy, alors que le ministre semblait rigolard. Résultat: le gouvernement, fait rarissime, quitte l’hémicycle, la séance est suspendue et François Fillon demande à la gauche des excuses. Angela Merkel en campagne pour la réélection de Sarkozy. Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont affiché leur unité lundi soir, lors d'une interview diffusée pendant le journal de 20 heures de France 2, préenregistrée à la sortie du conseil des ministres franco-allemand.

Angela Merkel en campagne pour la réélection de Sarkozy

Réforme de la dépendance : Sarkozy abandonne une promesse de campagne. L'annonce n'est pas sans précédent.

Réforme de la dépendance : Sarkozy abandonne une promesse de campagne

La réforme de la dépendance ne se fera pas. Nicolas Sarkozy vient de déclarer son abandon alors qu'il en avait fait sa dernière priorité. En février 2011, il disait encore au moment de lancer le « grand débat national » sur la question : « Ce débat je l'ai souhaité, je l'ai voulu malgré (…) les mises en garde de ceux, si nombreux, qui le trouvaient trop risqué au regard des enjeux et des échéances électorales. Une fois de plus, il aurait donc fallu attendre... Mais attendre quoi ? Une réforme sans cesse repoussée depuis 2007.

Sarkozy à la télévision: l'Allemagne érigée en modèle. En 2007, ses détracteurs l'avaient surnommé "Sarko l'Américain" en raison de ses sympathies transatlantiques.

Sarkozy à la télévision: l'Allemagne érigée en modèle

En 2012, les Français rééliront-ils "Sarko le Berlinois" ? Le président, presque candidat, "ne se dérobera pas" Sarkozy: «Vous n'entendrez plus parler de moi si je suis battu» Nicolas Sarkozy a confié à des journalistes qui l'interrogeaient qu'il arrêterait la politique en cas d'échec à la présidentielle, tout en s'affirmant convaincu d'être en mesure de l'emporter.

Sarkozy: «Vous n'entendrez plus parler de moi si je suis battu»

Lors de son déplacement en Guyane ce week-end, le Président s'est livré à une longue discussion avec des journalistes, dont une de l'AFP, en précisant à plusieurs reprises que ses propos n'étaient pas destinés à être publiés. Mais ils ont été dévoilés par plusieurs médias. Au cours de cette discussion à bâtons rompus, on lui a demandé ce qu'il ferait, en cas d'échec, s'il arrêterait la politique.

Il a répondu : «Oui, j'en ai la certitude. J'ai 56 ans, je fais de la politique depuis trente-cinq ans, j'ai un métier [il est avocat, ndlr], je changerai complètement de vie, vous n'entendrez plus parler de moi si je suis battu.» «Je fais ça pendant cinq ans et je pars faire du fric» Des propos qui peuvent paraître étonnants, mais qui ne sont pas nouveaux dans la bouche de Nicolas Sarkozy. Peut-être. Taxe Tobin: Sarkozy change radicalement d'avis - VIDÉO. "C'est le bal des hypocrites mes chers compatriotes.

Taxe Tobin: Sarkozy change radicalement d'avis - VIDÉO

Ceux qui me disent 'il ne faut pas faire [la Taxe Tobin] avant les autres', c'est parce qu'ils pensent que les autres ne le feront pas et comme cela on ne le fera pas nous-mêmes", clamait Nicolas Sarkozy le jeudi 19 janvier au sujet d'une nouvelle taxe sur les transactions financières. "La France montrera donc l'exemple, elle fera la taxe sur les transactions financières, elle entraînera derrière l'ensemble de l'Europe et je l'espère l'ensemble du monde". Un discours volontariste, quitte à ne pas fédérer l'ensemble de l'Europe. Déjà, cette volonté farouche de ponctionner les traders et boursicoteurs a de quoi étonner de la part du président qui a supprimé le 1er janvier 2008 l'impôt de bourse, une taxe qui reposait exactement sur le même principe: 0,3% était prélevé sur le montant de chaque transaction, à l'achat comme à la vente, comprise entre 7630 et 153.000 euros (0,15% au-delà).

Nicolas Sarkozy parlera aux Français à la fin du mois - Presidentielle 2012. Annoncera-t-il sa candidature ?

Nicolas Sarkozy parlera aux Français à la fin du mois - Presidentielle 2012

En profitera-t-il pour répondre aux critiques de François Hollande ? Une chose est sûre, Nicolas Sarkozy s'exprimera dans quelques jours. Il a annoncé ce dimanche matin, alors que la droite et la gauche se disputent la responsabilité de la perte du triple A de la France, qu'il prendrait la parole «à la fin du mois». «Une crise sans précédent, peut-être depuis un siècle» Nicolas Sarkozy pourrait reproposer une "union civile" pour les couples homosexuels. Les comptes de la campagne de Sarkozy en 2007 vont être saisis par la justice - Présidentielle 2012. A Mulhouse, Nicolas Sarkozy dénonce une "folie" de François Hollande. Nicolas Sarkozy : son bilan, son boulet - Le bilan de Sarkozy. L’équation de la présidentielle, cru 2012, est sans doute plus simple qu’on ne veut bien le dire.

Nicolas Sarkozy : son bilan, son boulet - Le bilan de Sarkozy

Cela tient d’abord au contexte. La crise était encore l’année dernière essentiellement financière et internationale. Elle prend désormais un tour à la fois national et social. Montée du chomage, pression sur le pouvoir d’achat, avec, en toile de fond, la dette qui renforce la menace des agences de notation. Pour la première fois depuis plus de quinze ans – depuis 1995, en l’occurrence –, une compétition présidentielle va se jouer à l’écart des thématiques sécuritaires qui firent le miel de Jacques Chirac, en 2002, et de Nicolas Sarkozy, en 2007. Jugement sévère y compris à droite. Sarkozy, ou la stratégie de la victimisation. Sarkozy veut reconquérir le vote enseignant. Nicolas Sarkozy veut une Education meilleure pour le même prix. Par Yann Le Guernigou CHASSENEUIL-DU-POITOU, Vienne (Reuters) - Nicolas Sarkozy a plaidé jeudi pour un système scolaire plus efficace mais à moyens constants, jugeant "irresponsables" les créations de postes envisagées par François Hollande, le candidat socialiste à la présidentielle, dans l'environnement économique actuel.

Sondage : Sarkozy rattrape Hollande. Paru dans leJDD François Hollande et Nicolas Sarkozy sont au coude à coude. (Reuters) Plus que deux points de retard pour Nicolas Sarkozy. À 105 jours du premier tour de l’élection présidentielle, le président candidat (26 %) talonne François Hollande (28 %), qui démarre l’année en tête. Mais l’avance du candidat socialiste fond comme neige au soleil. Fillon accuse Hollande de «scorpionite» La cote de confiance de Sarkozy s'effrite encore. La cote de confiance de Nicolas Sarkozy s'effrite d'un point en janvier par rapport au mois précédent, tandis que le candidat du MoDem à l'Elysée François Bayrou gagne 5 points de popularité, selon le baromètre CSA-Les Echos publié jeudi. Selon cette enquête réalisée après les voeux radiotélévisés du chef de l'Etat, ce dernier suscite la confiance de 37% des personnes interrogées "pour affronter efficacement les problèmes" français.

Elles étaient 38% il y a un mois. 60% ne lui font pas confiance (+2 par rapport à décembre). 3% ne se prononcent pas (NSP) Le Premier ministre François Fillon gagne un point de confiance à 41% et perd un point de défiance à 54%. (5% NSP).