background preloader

Maaxlry

Facebook Twitter

Impôts 2015 : barème de l'impôt sur le revenu. Comment calculer votre impôt 2015 avec le barème de l'impôt 2015 sur les revenus 2014, qui prend en compte à la fois les tranches d'imposition, la décote et les plafonds du quotient familial.

Impôts 2015 : barème de l'impôt sur le revenu

L'application du barème qui suit vous permet notamment de vérifier que les impôts n'ont pas fait d'erreur sur votre avis d'imposition 2015 reçu au mois d'août. Barème 2015 Le barème d'impôt 2015 sur les revenus 2014 est censé tenir compte de l'inflation. Impôt sur le revenu (France) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Impôt sur le revenu (France)

Pour les articles homonymes, voir IR. L'impôt sur le revenu (IR) est un impôt direct français. Il est mis en place de 1914 à 1916, pour moderniser le système fiscal de l'État, soit plus de 70 ans après son équivalent britannique (1842). Taxe sur la valeur ajoutée en France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Taxe sur la valeur ajoutée en France

La taxe sur la valeur ajoutée ou TVA est un impôt indirect sur la consommation inventé par le haut fonctionnaire français Maurice Lauré et institué par la loi du . Elle a ensuite été mise en place dans de nombreux pays notamment au sein des États membres de l'Union européenne, ce qui conduit alors à parler de TVA dans l'Union européenne. Une grande partie revient dans les caisses de l'État, l'autre revient dans les caisses de l'Union européenne depuis la Sixième Directive entrée en vigueur en 1978. En France, le champ d'application de la TVA se définit de deux manières : d'une part, par les opérations imposables à la TVA et d'autre part, par les règles de territorialité.

Dessine-moi l'éco : Comment calcule-t-on l'impôt sur le revenu ? Les hausses d’impôts frappent plus les particuliers que les entreprises. Les ménages subissent davantage que les entreprises la hausse de la fiscalité intervenue depuis 2010, montre une note publiée jeudi 22 octobre par l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), un centre de recherche rattaché à Sciences Po.

Les hausses d’impôts frappent plus les particuliers que les entreprises

Les auteurs, Mathieu Plane et Raul Sampognaro, ont analysé l’évolution des prélèvements obligatoires (PO), en s’appuyant notamment sur le projet de loi de finances pour l’année prochaine, actuellement débattu au Parlement. Les PO incluent non seulement les impôts au sens strict comme l’impôt sur le revenu, mais aussi les taxes et les cotisations sociales. Entre 2010 et 2013, « l’austérité fiscale a porté de façon relativement équilibrée sur les ménages et les entreprises », écrivent les deux économistes. Avant un décrochage « entre l’évolution des PO des ménages et celle des PO des entreprises ». Une hausse de 66 milliards € pour les ménages. 2017, année « blanche » pour l’impôt sur le revenu ? Le basculement vers le prélèvement de l’impôt à la source en 2018 permettrait aux salariés de ne pas être imposés sur leurs revenus de 2017, mais ils paieront des impôts tous les ans malgré tout.

2017, année « blanche » pour l’impôt sur le revenu ?

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Patrick Roger Le prélèvement à la source, c’est pour bientôt. François Hollande avait confirmé, dimanche 14 juin, dans un entretien au quotidien régional Sud-Ouest, que le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu serait « engagé dès 2016 pour être pleinement appliqué en 2018 ». Mercredi, en conseil des ministres, Michel Sapin, ministre des finances, devrait préciser les modalités de mise en œuvre de cette réforme, véritable serpent de mer de la perception de l’impôt depuis… plus de quarante ans. Quelle est la différence entre impôts directs et impôts indirects ?  - Les grandes questions fiscales Découverte des institutions.

<p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.

Quelle est la différence entre impôts directs et impôts indirects ?  - Les grandes questions fiscales Découverte des institutions

</p> La distinction entre les impôts directs et indirects est sans doute la plus importante parmi les différentes classifications envisageables, ne serait-ce que parce qu’elle a des incidences opérationnelles. Pourtant, c’est une des distinctions les plus complexes à caractériser. On perçoit aisément que l’impôt sur le revenu est le modèle type de l’impôt direct, car il est établi et collecté sur la base d’un avis d’imposition adressé à chaque contribuable ; la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est le modèle de l’impôt indirect, qui n’est pas acquitté auprès du Trésor public directement par le contribuable qui en supporte le coût : le critère serait donc celui de l’existence d’un rôle d’imposition, qui serait le marqueur des impositions directes.

Quelles sont les dates d'exigibilité en matière de TVA ? - professionnels. Pour certaines opérations, le fait générateur de la taxe (ce qui établit les conditions légales nécessaires pour que la taxe soit exigible) et son exigibilité ne coïncident pas forcément. Le fait générateur peut même parfois être postérieur à la date d'exigibilité ; c'est le cas par exemple pour des travaux immobiliers, dont l'achèvement (fait générateur) peut intervenir après la date d'exigibilité (encaissement d'un acompte).

La date d'exigibilité entraîne la date de déductibilité de la TVA : la TVA ne peut être déduite par le professionnel qui l'a collectée qu'à partir du moment où elle est devenue exigible auprès du fournisseur. Si des prestations de service ont lieu de façon continue sur une période supérieure à 1 an, sans paiements échelonnés, la taxe est exigible à la fin de chaque année civile tant qu'il n'est pas mis fin à la prestation. Attention : PAP2017 prelevement source.