background preloader

Tolkien

Facebook Twitter

Pour accompagner l'expo Tolkien, un beau livre par les éditions Hoëbeke. Les héritiers de Tolkien s'opposent au biopic de Dome Karukoski. (Re)découvrir des extraits du Seigneur des Anneaux, lus par J.R.R. Tolkien. Une carte pour la série Le Seigneur des Anneaux d'Amazon, avec des indices... La série tirée du Seigneur des Anneaux de J.R.R.

Une carte pour la série Le Seigneur des Anneaux d'Amazon, avec des indices...

Tolkien, financée par Amazon Prime, fait partie des projets les plus attendus et les plus enthousiasmants des prochains mois. Si la diffusion du projet est encore loin — certains évoquent 2021 —, Amazon commence à faire monter l'impatience. Et a mis en ligne une carte interactive : dénuée d'annotations, certes, mais avec quelques indices malgré tout... En s'offrant les droits d'adaptation de l'univers créé par J.R.R. Tolkien — ce qui ne comprend ni Le Seigneur des Anneaux à proprement parler, ni Le Hobbit — Amazon Prime a pris un pari qu'il ne peut pas perdre. Autrement dit, la série Amazon Prime pourrait évoquer la création de ces anneaux de pouvoir, ainsi que la manière dont Sauron les aurait distribués aux différents seigneurs des autres races de la Terre du Milieu, causant par là même leur perte... Un texte inédit de J.R.R. Tolkien bientôt publié.

Le professeur John M.

Un texte inédit de J.R.R. Tolkien bientôt publié

Bowers publiera en septembre 2019 un ouvrage concernant une étude de J. Émerveillez-vous ! (3/4) : Tolkien : le merveilleux pour lire le monde. L'émerveillement est une façon de regarder ce qui nous entoure, la fiction merveilleuse un moyen de nous révéler que nous ne sommes jamais vraiment ce que nous pensons être. Nouveaux regards, nouveaux repères : la magie du merveilleux est de nous conduire n'importe où hors du monde, mais pour mieux nous y installer. Si l'univers de Tolkien forme un monde en soi, compréhensible et cohérent, c'est donc aussi parce qu'il est intimement lié à la réalité qui nous entoure. Il peut même être considéré comme une clé de lecture de cette réalité.

Le merveilleux comme lecture du monde Le génie de Tolkien réside - entre autres - en sa capacité à mêler avec une grande habileté les éléments merveilleux et les éléments plus familiers aux lecteurs, de manière à ce que l'ensemble se fonde et forme un tout nous paraissant finalement cohérent. J.R.R. Tolkien (1892-1973) Par Lydia ben Ytzhak. Réalisation : Marie-Laure Ciboulet. Prise de son : Stéphane Beaufils. Attachée d'émission : Claire Poinsignon. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Pour ce philologue médiéviste enseignant à Oxford la linguistique et les langues nordiques, créer un univers monumental ne suffisait pas : il lui fallait aussi inventer une géographie toute entière avec ses cartes, ses noms de lieux rattachés à une histoire millénaire, à une cosmogonie détaillée, chacun des peuples de la Terre du Milieu possédant ses traditions, ses langues, ses chants et ses légendes, seule alchimie selon lui capable de conférer une vraisemblance à son atmosphère merveilleuse.

Tolkien (2/4) : L'inspiration de Tolkien. Dans l'étude qu'elle consacre à l'univers de Tolkien, Isabelle Pantin, professeure de littérature française à l'Ecole normale supérieure à Paris analyse aussi le contexte dans lequel l'auteur de fantasy a écrit.

Tolkien (2/4) : L'inspiration de Tolkien

En effet, Tolkien a commencé l'écriture du Hobbit en 1930 mais le livre n'a été publié qu'en 1937. L'année suivante, il entreprend des recherches mythologiques qui lui serviront de sources pour l'écriture du Seigneur des anneaux, qu'il n'achève que cinq ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale soit en 1950, mais le livre ne paraît qu'en 1954. En revanche, bien avant d'écrire des romans, il s'attelle à la composition de poèmes, inspirés par la nature ou bien par l'amour qu'il porte à son épouse, Edith Bratt (1889-1971). Tolkien (4/4) : Tolkien et la fantasy.

Anne Besson, professeure de littérature générale et comparée de l'Université d'Artois à Arras est une spécialiste des récits de science-fiction et du genre de la fantasy, dans lequel s'inscrit Tolkien.

Tolkien (4/4) : Tolkien et la fantasy

De la fantasy, avant les intrigues et les paysages féeriques, l'on retient surtout les monstres. Ces personnages difformes, amusants ou effrayants, aussi célèbres que les héros des récits : Les montres et les races monstrueuses, au premier rang desquelles les gobelins, le orques et les trolls, occupent d'emblée une place importante dans l'histoire de la fantasy. Dans le titre même d'un des tout premiers classiques du genre, La Princesse et le Goblin (1872) de George MacDonald, ils apparaissent comme des êtres maléfiques que les héros auront à affronter pour accomplir leur quête.

Tolkien (1/4) : Une vie ordinaire. Vincent Ferré, professeur de littérature générale et comparée de l'Université Paris - Est Créteil (UPEC) débute cette semaine consacrée à Tolkien et nous commençons par évoquer la biographie de l'auteur de récits fantastiques, mais pas seulement.

Tolkien (1/4) : Une vie ordinaire

Seuls deux des récits de J.R.R. Tolkien ont paru de son vivant. Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit ont tous deux été adaptés au cinéma par le réalisateur américain Peter Jackson, entre 2001 et 2003 pour le premier puis entre 2012 et 2014 pour le second. Chacun de ces films à gros budget a connu et connaît encore un franc succès populaire. Tolkien (3/4) : Un Catholique "extraordinaire" Né en Irlande, le professeur émérite de l'université Paris-Sorbonne en langue, littérature et civilisation anglaise, Leo Carruthers a étudié les œuvres de Tolkien en anglais et a publié plusieurs ouvrages en français dans lesquels il analyse notamment le rapport de l'auteur à la religion.

Tolkien (3/4) : Un Catholique "extraordinaire"

Mabel Suffield (1870-1904), la mère de J.R.R. Tolkien est décédée prématurément. Après le décès de son époux, Arthur Tolkien survenu en 1896 à l'âge de trente-neuf ans et quatre ans avant sa propre mort, elle se convertit au catholicisme, étant auparavant protestante.