background preloader

Smartphones

Facebook Twitter

Ensemble, c'est tout le monde sur son smartphone. Chacun dans sa bulle, les yeux rivés sur son smartphone.

Ensemble, c'est tout le monde sur son smartphone

La série de photos postée par l’internaute Babycakes Romero sur le site de partage Bored Panda est assez fascinante. Au début, il trouvait ça amusant. Chasser la photographie de gens ensemble, mais chacun la tête dans les Internets ou les SMS. Mais à force, ça l’embête. «Avant que le téléphone mobile ne soit inventé, les gens n’auraient pas eu d’autre choix qu’interagir, maintenant ce n’est plus nécessaire parce que nous pouvons "faire semblant de faire quelque chose de très important" sur nos téléphones plutôt que chercher quelque chose à dire.

Ces villes qui réservent des trottoirs aux addicts des smartphones. On dirait une plaisanterie, mais il s'agit d'un vrai problème au Japon et dans bien d'autres pays : l'émergence des "téléphones intelligents" semble rendre idiots les piétons... au point de générer des problèmes de circulation.

Ces villes qui réservent des trottoirs aux addicts des smartphones

Pour faire une place aux "dumbwalkers", les addicts aux écrans que nous sommes, est-ce à la rue de s'adapter ? Pour les villes de Washington aux Etats-Unis et Chongqin en Chine, la réponse est oui. Jugez plutôt. Ces 18-24 ans qui refusent les smartphones. Vrai/Faux : 5 idées reçues sur le chargement des téléphones. "Ne pas utiliser votre téléphone pendant qu'il recharge", ne pas le laisser branché toute la nuit, toujours le laisser se décharger complètement... autant d'injonctions que l'on s'attache à suivre à la lettre pour allonger la durée de vie de nos batteries de téléphones.

Vrai/Faux : 5 idées reçues sur le chargement des téléphones

Et si en fin de compte, elles appartenaient à la légende urbaine ? ‎culturesexpressives.fr/ExpressYourself3.pdf. Le smartphone va-t-il tuer l'appareil photo ? - 12 octobre 2013. On n'a jamais pris (et partagé) autant de photos.

Le smartphone va-t-il tuer l'appareil photo ? - 12 octobre 2013

Facebook, Instagram, Flickr... Les clichés pullulent sur les réseaux. Pourtant, les ventes d'appareils photos ne cessent de chuter. Elles sont passées de 145 millions d'appareils en 2010 à 76 millions prévus pour cette année. Et l'essentiel de cet effondrement touche les compacts. Résultat : les industriels, principalement japonais, affichent des résultats catastrophiques.

Paradoxalement, les réseaux sociaux explosent. "Une tendance propulsée par Instagram" Samsung a inauguré la tendance avec son Galaxy Camera, mi-smartphone mi-appareil photo. Si les trois constructeurs s'affrontent en vantant leurs mégapixels, ces nouveaux smartphones révèlent une tendance de fond : le téléphone remplace peu à peu l'appareil photo compact.

"Il s'agit d'une véritable tendance propulsée par des applis comme Instagram", confirme Marc Jalabert, directeur de la division grand public chez Microsoft France, qui vient de racheter Nokia. L'avenir de la photo ? Au Japon, les smartphones provoquent des collisions entre piétons. Les smartphones aggravent le phénomène de dépendance à internet. Cyber L'addiction à internet constitue désormais une réalité clinique, témoigne vendredi Jean-Marc Triffaux, psychiatre et chef de service de l'hôpital universitaire La Clé à Liège.

Les smartphones aggravent le phénomène de dépendance à internet

Pourquoi achetons-nous des téléphones si performants pour ne finalement jouer qu'à Candy Crush saga ? Atlantico : Le 19 juin dernier, Jeff Bezos, patron d'Amazon, annonçait la naissance de son premier portable, le Fire-Phone.

Pourquoi achetons-nous des téléphones si performants pour ne finalement jouer qu'à Candy Crush saga ?

Celui-ci comprend toute une panoplie de fonctionnalités, telles qu'une application permettant d'obtenir des informations sur plus de 100 millions d'objets ou encore la 3D. Pour autant, il semblerait que nos smartphones nous servent aujourd'hui principalement à envoyer des messages et à jouer. Les utilisateurs de smartphones utilisent-ils réellement l'intégralité des fonctionnalités - et non d'applications - proposées par leur téléphone ? Combien de fonctionnalités utilisons-nous en moyenne par jour ? Laurence Allard : Les utilisateurs de smartphone ne sont pas uniquement utilisateurs de smartphones.

Il y a également de nombreuses fonctionnalités que l'on va trouver sur son téléphone sans les utiliser parce que l'on aura voulu les essayer à un moment donné sans avoir accroché par la suite, ou encore par paresse de nettoyer. Atlantico sur facebook notre compte twitter. Algorithmes devins : les smartphones, bientôt nos « deuxièmes cerveaux » ? Le parcours de Rand Hindi correspond bien à l’image qu’on colle généralement aux « techno-geeks ».

Algorithmes devins : les smartphones, bientôt nos « deuxièmes cerveaux » ?

A 10 ans, il dévore un bouquin d’apprentissage du code informatique que lui a offert sa mère. A 14 ans, il lance avec un ami Planète Ultra, réseau social avant l’heure, et monte un an plus tard une entreprise de développement web. Rand Hindi, « data scientist » et fondateur de Snips (Rand Hindi) Puis c’est le départ pour Londres, et un doctorat en bio-informatique commencé à 21 ans.

Après un bref passage dans la finance algorithmique qui ne le satisfait pas, ce sont les trois mois passés à la Singularity University, haut lieu de la Silicon Valley et du transhumanisme, qui lui « ouvrent les yeux ». De retour en France, il monte Snips, une start-up qui ambitionne d’allier « big data » et algorithmes pour repenser le quotidien et la façon de vivre des citadins en anticipant leurs comportements.