background preloader

Projets numériques

Facebook Twitter

Le ministère de la culture publie la charte des bonnes pratiques « Tous photographes ! » et lance une campagne. Le 22 septembre 2014, le ministère de la Culture et de la Communication a publié une charte des bonnes pratiques photographiques dans les musées et les monuments nationaux, qui décline en 5 articles les engagements réciproques entre les établissements et les visiteurs-photographes.

Le ministère de la culture publie la charte des bonnes pratiques « Tous photographes ! » et lance une campagne

Cette publication s’accompagne d’une campagne de communication sur les chaines publiques. En février 2012, une lettre ouverte était adressée au ministère de la Culture et de la Communication par plusieurs personnalités se réclamant d’associations d’usagers et d’Amis de musées : elles demandaient l’ouverture d’une concertation sur la possibilité, pour les visiteurs, de photographier les œuvres pendant la visite.

Cette lettre dénonçait notamment l’interdiction de la photographie au musée d’Orsay. Les visages du digital au musée. Dans les musées comme partout ailleurs, le virage technologique est imaginé, géré et produit par des professionnels créatifs, audacieux et souvent motivés par la curiosité et le désir d'apprendre.

Les visages du digital au musée

Réaliser un blogue afin de mieux faire connaître une collection, concevoir des dispositifs numériques in situ, échanger des savoirs sur les médias sociaux, aider des adolescents à créer avec les nouveaux outils 2.0 ou évaluer le succès des projets virtuels : voilà quelques exemples des réalisations menées par les professionnels de la muséologie, rencontrés dans la capitale américaine au printemps 2014, lors de cette série d’entretiens qui pose un regard sur la manière dont la profession est transformée par l’utilisation des nouvelles technologies. Comment les nouveaux exercices virtuels transforment-ils (bousculent-ils ?) Les organisations muséales ? Le transmédia dans un contexte muséal et patrimonial. La narration transmédia (en anglais, transmedia storytelling ) est une méthode de développement d’œuvres de fiction ou documentaires et de produits de divertissement nouvelle qui se caractérise par l’utilisation combinée de plusieurs médias pour développer des univers narratifs, des franchises, chaque média employé développant un contenu différent.

Le transmédia dans un contexte muséal et patrimonial

De plus chaque contenu peut être appréhendé de manière indépendante, en général, et sont tous des points d’entrée dans l’univers transmédiatique de l’œuvre.De par la diversité des contenus et la profondeur narrative de l’univers que cela engendre, la narration transmédia est singulière par rapport aux modes de narration classique. La narration transmédia se différencie du multimédia qui décline un contenu principal sur des médias complémentaires. Le transmédia articule un univers narratif original sur différents médias. Les différents contenus diffusés participent à la création d’un véritable univers. Extrait de l’article de Wikipédia. .

Monuments virtuels et patrimoines numérisés, quelle représentation du temps ? Publicité pour le lancement du projet trans-média de Dassault systèmes sur Paris 3D publiée en 2012.

Monuments virtuels et patrimoines numérisés, quelle représentation du temps ?

Poursuivant ma réflexion sur le concept d’uchronie, une investigation sur les représentations iconiques du temps apparaît comme une évidence. Loin de nous toutefois l’idée de vouloir interroger la représentation du temps sur la longue durée; il s’agit plus modestement de réfléchir à comment les dispositifs numériques qui re-documentent le patrimoine documentaire ou monumental mettent-ils en scène le temps, ce concept si complexe à définir et à cerner ? Le musée des Beaux Arts de Lyon lance un site web pour décrypter l’histoire de l’art au XXe siècle.

Le 18 octobre 2014, le musée des Beaux-Arts de Lyon a mis en ligne un nouveau site web Histoire des arts / collections du XXe siècle qui permet d’explorer de manière interactive, éducative et parfois ludique, une grande partie de la riche collection du musée.

Le musée des Beaux Arts de Lyon lance un site web pour décrypter l’histoire de l’art au XXe siècle

Le nouveau site internet Histoire des arts/collections du XXe siècle a été construit par les équipes du Musée des Beaux-Arts (MBA) de Lyon, en partenariat avec le Rectorat (Délégation académique aux arts et à la culture) de la région Rhône Alpes, et avec le soutien financier du Ministère de la Culture, via la Direction Régionales des Affaires Culturelles, au titre de l’éducation artistique et culturelle. Le site doit permettre « de comprendre les grands enjeux de l’art du XXe siècle et d’en repérer les principaux courants artistiques. Il s’adresse en priorité aux élèves de 3e des collèges, à leurs enseignants, ainsi qu’à tous les amateurs d’art et au public le plus large. » Un site à vocation éducative.

Le public peut maintenant imprimer chez lui en 3D et gratuitement des oeuvres de la collection du British Museum. Il suffira de disposer d’une imprimante 3D et d’un peu de patience. l’impression d’un objet de petite taille -moins de 20 centimètres- peut prendre de 30 min à 5 heures !. Cette « boutique » inédite, qui résulte d’un partenariat entre le musée et Sketchfab, permet d’explorer en ligne et de télécharger des reproductions numériques libres d’objets comme le buste en marbre colossal de Zeus ou la tête du pharaon Amenemhat III. Il est également possible de jouer avec des modèles 3D des 14 objets présents sur la plateforme, et même de les intégrer sur des sites Web. Chris Michaels, responsable des médias et l’édition numérique au Musée, a expliqué au site inside3DP.com: « Le British Museum est fasciné par le potentiel de la 3D pour explorer de nouvelles façons pour les gens d’interagir avec notre collection.

Nous aimons ce que Sketchfab fait pour créer ce marché. Colossal marble bust of Zeus by britishmuseum on Sketchfab Granite head of Amenemhat III by britishmuseum on Sketchfab. « Sauvons le Louvre », un serious game proposé par France Télévisions et le musée du Louvre. Les parcours numériques du Fort d’Issy - Patrimoine-en-blogPatrimoine-en-blog.

Partagez l'information Lu sur Issy.com :

Les parcours numériques du Fort d’Issy - Patrimoine-en-blogPatrimoine-en-blog

Innovations numériques au sein de l’écosystème du spectacle vivant. DevArt. Le code au service de l'art. Tag! You're it! Google lance un institut culturel à Paris. L'appétit de Google pour la France semble sans limites : après l'annonce du lancement d'un service de streaming musical, la firme américaine veut investir le milieu de l'art, comme le montre l'inauguration, prévue en septembre, d'un institut culturel dans ses locaux parisiens.

Google lance un institut culturel à Paris

Pour mener à bien ce projet, l'architecte des nouvelles technologies au château de Versailles, Laurent Gaveau, a été spécialement recruté, entouré d'une équipe de 30 personnes. Le musée en musique. SI LE FRAC M'ÉTAIT CONTÉ... Faites-vous... - FRAC Nord-Pas de Calais. Google Glass for Museums. 4 projets culturels numériques innovants présentés par Futur En Seine 2014. Avec StreetArtProject, l’Institut culturel de Google créé le « Street View » du street art. Le mardi 10 juin 2014, l’Institut culturel de Google a lancé « StreetArtProject », une plateforme gratuite sur Internet pour découvrir cet art urbain en pleine expansion dans le monde.

Avec StreetArtProject, l’Institut culturel de Google créé le « Street View » du street art

Quand le virtuel pérennise un art voué à disparaître ! Associé à une trentaine de partenaires de 15 pays (galeristes spécialisés, collectifs ou organisations reconnues dans le domaine des arts urbains, Palais de Tokyo), StreetArtProject propose déjà plus de 5.000 œuvres en haute définition (photos), des vidéos et une centaine d’expositions en ligne. Cette plateforme unique permettra de partir à la découverte du street art, mouvement né dans les années 1990 à New York, de visiter virtuellement des lieux éphémères du graffiti mais également de découvrir l’histoire du street art, de ses lieux mythiques et de ses artistes emblématiques. « Le street art est un art éphémère par nature, qui risque à tout moment d’être effacé et perdu à jamais.

Œuvres éphémères immortalisées en 360° Que penser de Google Street Art Project.