background preloader

Economie Collaborative

Facebook Twitter

Crowdfunding : et maintenant, des coachs pour faire le taf à votre place - Le nouvel Observateur. Au départ une promesse : donner sa chance à celui qui n’a pas un sou à investir, contourner l’inégalité de l’apport initial, supprimer les intermédiaires (et notamment les banques) qui tuent dans l’œuf des projets originaux.

Crowdfunding : et maintenant, des coachs pour faire le taf à votre place - Le nouvel Observateur

Le financement participatif – autrement appelé crowdfunding – repose sur cette idée : mettre en lien direct les porteurs de projets désargentés et les internautes du monde entier, pas forcément plus argentés, mais nombreux et prêts à investir de petites sommes pour aider ceux qui ont des idées et de l’audace. Le crowdfunding, c’est du taf. « Un travail à plein temps » Fort logiquement, des boîtes proposent de le faire. Selon un article du site américain Gizmodo, l’industrie du coaching pour campagnes Kickstarter serait même en plein boom aux Etats-Unis.

L’une d’elles, Vann Alexandra, promet à ses clients un taux de succès de 100%. A l'IRI, débat public "pour la Transition, une économie du partage de la connaissance et des biens communs" Crowdfunding : se financer... et après ? Kickstarter, Kiss Kiss Bank Bank, Indiegogo, Ulule ...

Crowdfunding : se financer... et après ?

Depuis plusieurs années, les plateformes de financement participatif - ou crowdfunding en anglais - mobilisent les foules sur le web. Rassemblant des milliers de projets, elles permettent à quiconque ayant une idée de poursuivre son rêve en la soumettant aux internautes, afin qu'ils puissent la soutenir financièrement. Bras de fer législatif entre Airbnb et San Francisco. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Fournier La tension monte d’un cran entre Airbnb, la plate-forme de location saisonnière entre particuliers, et sa ville natale, San Francisco (Californie), à quelques heures d’une audition au cours de laquelle devrait être présentée, mardi 7 octobre, une proposition d’encadrement de ce type d’activités.

Bras de fer législatif entre Airbnb et San Francisco

Le board of supervisors (organe législatif de la ville de San Francisco) se penchera sur un texte présenté par des acteurs locaux, qui listera plusieurs points permettant de réguler l’activité du site dans la Bay Area (région de Sant Francisco) et de mettre fin à un conflit larvé qui oppose la start-up aux autorités locales. Le texte propose : Airbnb réglementé à San Francisco, sa ville d'origine.

Airbnb, ou le mariage de l’éphémère et de l’intime. Le succès d’entreprises comme Airbnb traduit une évolution profonde de notre société, à la fois plus individualiste et plus connectée.

Airbnb, ou le mariage de l’éphémère et de l’intime

Je fais partie de ces gens qui croyaient qu’Airbnb ne marcherait jamais. Je ne pensais pas que les gens accepteraient de louer leur maison à de quasi-inconnus. J’avais tort. D’après les chiffres publiés par la société, 11 millions de visiteurs ont séjourné dans un logement Airbnb. Le service est encore plus populaire en Europe qu’aux Etats-Unis. Avec le recul, je m’aperçois que j’avais sous-estimé certaines tendances qui rendent possible l’économie du partage.

Le crowdfunding entre en banque. Luis von Ahn: Massive-scale online collaboration. Wikipedia crie à la censure après l'application du droit à l'oubli - 7 août 2014. La fondation qui gère l'encyclopédie collaborative Wikipedia a affirmé, mercredi 6 août, que la décision de la justice européenne relative au "droit à l'oubli" sur internet créait des "trous de mémoire" sur internet et constituait une censure.

Wikipedia crie à la censure après l'application du droit à l'oubli - 7 août 2014

D'Uber à Airbnb: les inquiétantes dérives de l'économie collaborative @Dan_Dhombres. Le peer-to-peer, clé de voûte pour les économies futures ? Compte-rendu du séminaire W2S par Michel Bauwens à la Cantine, 16 décembre 2011 « Ce ne sera pas une conférence sur comment devenir riche avec des startup, » souriait Michel Bauwens au début du séminaire W2S à la Cantine de vendredi 16 décembre.

Le peer-to-peer, clé de voûte pour les économies futures ?

Les deux heures et demi de présentation et de discussion qui ont suivi, ayant pour thème « From Collaborative Prosumer Capitalism to a Commons-based P2P Economy », ont pourtant mis en avant la possibilité d’un véritable modèle économique alternatif basé sur le peer-to-peer (P2P), qui, loin d’être une utopie pour un futur lointain, s’infiltre toujours plus dans nos pratiques quotidiennes et pourrait constituer la clé de la durabilité à moyen et long terme de nos économies et de nos sociétés. Les évolutions de la coopération. Huntbnb.com, le site qui fait la chasse aux sous-locations. Airbnb, Uber, Blablacar : faire confiance à n’importe qui. Airbnb, ou le mariage de l’éphémère et de l’intime. Le succès d’entreprises comme Airbnb traduit une évolution profonde de notre société, à la fois plus individualiste et plus connectée.

Airbnb, ou le mariage de l’éphémère et de l’intime

Je fais partie de ces gens qui croyaient qu’Airbnb ne marcherait jamais. Je ne pensais pas que les gens accepteraient de louer leur maison à de quasi-inconnus. J’avais tort. D’après les chiffres publiés par la société, 11 millions de visiteurs ont séjourné dans un logement Airbnb. Le service est encore plus populaire en Europe qu’aux Etats-Unis.

L’économie du partage : on a encore rien vu @Rodrick_ Airbnb, Uber, Lyft : de l'économie collaborative au business du partage - 16 août 2014 - L'Obs.

Uber