background preloader

Les polluants de l'eau

Facebook Twitter

Decouvrir l'eau. Principaux polluants. On distingue usuellement les types suivants de pollution des eaux : la pollution par les matières organiques, les matières en suspension, la pollution par les matières azotées et le phosphore, la pollution minérale par des sels (chlorures et sulfates), la pollution par les métaux, les (micro-) polluants organiques (plus ou moins) toxiques, au regard de l’alimentation en eau potable ou de la vie aquatique : produits organo-chlorés, benzène-toluène-xylène et leurs dérivés, hydrocarbures aromatiques polycycliques, pesticides…, les radio-éléments, la pollution physico-chimique : pollution thermique (rejets d’eau chaude), modification du pH des eaux, de leur couleur.

Principaux polluants

La diminution des rejets industriels a été plus importante que celle des rejets domestiques en matière de pollution organique, azotée ou phosphorée. Les pollutions des milieux aquatiques peuvent avoir des effets directs ou indirects sur la santé humaine mais également sur l’environnement. Les différentes sources de pollution de l'eau. Pollution de l'eau : les différents types de pollution. Il existe 4 type différents de pollution de l'eau, la plupart étant liés aux activités humaines.

Pollution de l'eau : les différents types de pollution

La pollution naturel Les eaux souterraines peuvent contenir certains polluants naturels (appelé géo-géniques) comme par exemple du sélénium, du bore et de l'arsenic. Si l'on consomme régulièrement de l'eau contenant une concentration élevée en arsenic, on peut attraper l'arsenicisme. Il s'agit d'une maladie qui provoque des lésions cutanées (sous forme taches noires) et la gangrène, après plusieurs années les organes internes sont généralement touché par un cancer. Certains habitants du Bengladesh qui puisent leur eau dans des puits profond sont confrontés à ce problème de pollution naturel.

La pollution industriel Les industries rejettes différents types d'eaux usées en fonction de leur secteur d'activité. Cet article vous a plu ? Principaux types de pollution des eaux continentalesn. La pollution par les nitrates. Les pollutions de l’eau : maison, agriculture, industrie - Onglet Pédagogique 7e ContinentOnglet Pédagogique 7e Continent. Pour les besoins de l’homme et l’équilibre des écosystèmes aquatiques, il faut que la qualité de l’eau soit bonne.

Les pollutions de l’eau : maison, agriculture, industrie - Onglet Pédagogique 7e ContinentOnglet Pédagogique 7e Continent

Eau potable : toxicite de polluants chimiques. Certaines substances, comme les métaux lourds, ne sont pas éliminées par l’organisme.

Eau potable : toxicite de polluants chimiques

Elles s’y accumulent, et leur ingestion prolongée peut être la cause de maladies graves, même si leur teneur dans l’eau est très faible. Ingérées en grande quantité, lors d’une pollution accidentelle, ces mêmes substances sont rapidement toxiques. Le plomb par exemple passe dans le sang et va perturber de nombreux mécanismes biochimiques, touchant principalement le système nerveux mais aussi d’autres fonctions, comme la reproduction. Les enfants exposés de manière prolongée à de faibles doses de plomb peuvent ainsi développer un saturnisme, une maladie caractérisée par divers troubles pouvant être irréversible ceux-ci concernent notamment la croissance, le développement du système nerveux central, le développement intellectuel et le comportement. Eau potable - Quelles sont les sources de pollution de l’eau et. Nous sommes constitués d’eau à 60% et nous avons besoin tous les jours d’une quantité moyenne d’1,5 litres d’eau.

Eau potable - Quelles sont les sources de pollution de l’eau et

La qualité de l’eau revêt donc pour les hommes une importance vitale. Pol-sout. 1.

pol-sout

Pollution des sols et des nappes Les pollutions dites diffuses proviennent d'épandages de produits solides ou liquides à la surface du sol sur des superficies importantes : par exemple engrais, herbicides, pesticides... Les pollutions ponctuelles, par contre, proviennent d'une surface délimitée, faible vis-à-vis du bassin versant des eaux souterraines ou de surface, et définie dans un espace géographique. Elles sont qualifiées quelques fois d' accidentelles, mais elles ont le plus souvent pour origine des fuites sur des conduites ou des cuves, ou l'infiltration de lixiviats d' un dépôt solide, quelquefois la retombée de polluants, émis dans l'atmosphère, sur le sol à proximité des points d'émission.

Dans certains cas, le nombre de pollutions ponctuelles peut être tel que la pollution devient généralisée. En revanche, certaines substances dissoutes dans l'eau peuvent être peu sensibles et comporter un risque pour la santé. 2. La qualité des cours d'eau et des nappes phréatiques très mauvaise en Loire-Atlantique et en Vendée. C'est un résultat vraiment pas glorieux : en Vendée, seulement 1% des cours d'eau et des nappes phréatiques sont en "bon état" et 2% en Loire-Atlantique d'après l'agence régionale de l'eau.

La qualité des cours d'eau et des nappes phréatiques très mauvaise en Loire-Atlantique et en Vendée

Il y a encore beaucoup à faire pour améliorer la qualité des cours d'eau et des nappes phréatiques de Loire-Atlantique et de Vendée. D'après le dernier rapport de l'agence régionale de l'eau Loire-Bretagne, seulement 1% sont en "bon état" en Vendée, 2% en Loire-Atlantique. Au niveau régionale, on monte à 11% en Pays-de-la-Loire. Encore beaucoup d'efforts à faire sur les produits phytosanitaires Les raisons sont multiples. [Ecole de l’eau] Les nappes phréatiques. La nappe phréatique (on l’appelle aussi nappe aquifère) est une réserve d’eau qui se trouve sous la surface de la terre au-dessus d’une poche de terre imperméable.

[Ecole de l’eau] Les nappes phréatiques

La terre est recouverte à 70% par l’eau, mais cette eau est en grande partie salée et donc impropre à la consommation. Seule l’eau douce, notamment présente dans les rivières et les lacs peut être consommée par l’homme. Environ 95 % de l’eau douce est stockée dans les nappes aquifères. Une grande partie de l’eau que nous consommons est donc issue de ces nappes (entre 25 et 40%). Les nappes phréatiques sont le plus gros réservoir d’eau potable de notre planète !