background preloader

ArticolBucurestiMOOC

Facebook Twitter

Plateformes Mooc

MOOCs de langue. Pourquoi y a t-il si peu de MOOCs pour apprendre les langues. Alors que les offres de MOOCs se structurent et se diversifient, un domaine d'apprentissage reste remarquablement absent des catalogues proposés par les groupements et établissements : celui des langues vivantes.

Pourquoi y a t-il si peu de MOOCs pour apprendre les langues

Ceci est d'autant plus étonnant que l'apprentissage d'une langue étrangère, et de l'anglais en particulier pour ce qui est de la France et de l'Afrique francophone, reste au sommet des demandes de formation émises par les travailleurs. De plus, l'apprentissage linguistique est l'un des secteurs les plus dynamiques en matière d'utilisation des TIC, en présence et à distance : l'offre logicielle est considérable, les ressources en ligne pullulent, les plateformes d'apprentissage multilangues se sont fait une place remarquée sur la toile. Il n'y a donc pas "incompatibilité génétique" entre l'apprentissage linguistique et le e-learning, bien au contraire. L'évaluation des compétences langagières: Un regard franco-allemand sur les ... - M. Watrelot, Cl. Polzin-Haumann - Google Livres. Différents types de MOOCs. Le terme MOOC : Massive Online Open Course, ou cours ouvert massivement multi-apprenants, a été proposé en 2008 et popularisé par quelques universités américaines l’année dernière.

Différents types de MOOCs

La première caractéristique de ces cours est qu’ils sont ouverts à tous, chacun pouvant s’inscrire à son gré. La deuxième dimension est que le nombre d’inscrits fait que les échanges entre participants (on parle aussi de pairs) sont encouragés, voire deviennent la forme primaire de l’apprentissage, ou de l’accompagnement. On assiste donc bien à un phénomène nouveau coté cours en ligne : des cours ouverts, non limités en nombre de participants (et c’est sans doute la caractéristique la plus innovante), et dont certains regroupent effectivement un grand nombre de participants. Les utilisateurs des MOOC : quel regard ? 1Les discours les plus visibles sur les MOOC, qu’ils soient zélateurs ou critiques, sont produits par ceux qui sont en charge des formations.

Les utilisateurs des MOOC : quel regard ?

Comme l’a regretté Patrick Guillemet dans sa contribution (Panoramique MOOC. Premières réflexions), il y a encore un manque criant d’informations quant aux conditions concrètes dans lesquelles les apprenants participent aux formations, et dans la manière dont ils arrivent à concilier le travail, les études et la vie familiale. Le MOOC, mode d'emploi. Le format MOOC (Massive Open Online Course) tend à prendre de l'importance dans l'offre de cours en ligne.

Le MOOC, mode d'emploi

Du moins, un nombre grandissant de cours ouverts, gratuits et en ligne sont-ils qualifiés de MOOC. Les récentes initiatives du MIT et de Stanford, que nous avons présentées dans un récent article, sont ainsi assimilées à des MOOC par Christine Cupaiuolo dans un billet publié sur le blog Spotlight. Stricto sensu, ces cours offerts gratuitement à tous ceux qui désirent les suivre relèvent effectivement de la catégorie des MOOC. Mais le MOOC tel qu'il a été envisagé par ses fondateurs et ses plus célèbres représentants, tels qu'il se déploie aussi à la P2P University par exemple et dans nombre d'espaces plus discrets, dispose de caractéristiques qui ne tiennent pas uniquement à son mode de distribution. Le MOOC : gratuit, en ligne, ouvert... et beaucoup plus.

Une typologie des MOOC. Autrefois nous n’avions que les cMOOC et les xMOOC, et déjà alors cette distinction était source de débats interminables.

Une typologie des MOOC

Désormais il semblerait qu’un nouveau type de MOOC apparaît chaque semaine: rMOOC, pMOOC, iMOOC, sMOOC, tMOOC et j’en passe. Comment se retrouver dans cette jungle d’acronymes dont les français sont si friands? 4eColPedago AD2 18 PLANTEC. Un MOOC sur l’enseignement et la formation avec le numérique en langues. Le potentiel du Mooc dans l'apprentissage des langues. Au-delà du cours présentiel dispensé au sein d’une institution, il existe désormais de nombreux moyens d’apprendre de manière autonome.

Le potentiel du Mooc dans l'apprentissage des langues

Et les Mooc y sont pour quelque chose. Un modèle Freemium évolué Dans l’univers des jeux en ligne, on connait bien de modèle Freemium. Celui-ci offre un premier niveau de services gratuits, puis propose d’accéder à un second stade contre paiement. MOOC et enseignement des langues: retour sur les premières tentatives. Plusieurs centaines de MOOC portant sur l’ensemble des disciplines académiques ont déjà eu lieu, et seuls les cours de langues brillent par leur absence.

MOOC et enseignement des langues: retour sur les premières tentatives

En août 2013, aucun n’est prévu sur Coursera, bien que Daphne Koller, la fondatrice, ait annoncé au cours d’une récente levée de fonds que cela faisait partie des pistes qu’elles comptait explorer rapidement. Les rares MOOC de langues qui ont eu lieu se sont déroulés à la périphérie du mouvement. Au printemps 2013, j’ai exploré trois cours correspondant plus ou moins à la définition des MOOC: le spanishmooc et deux cours pour hispanophones organisés par l’UNED (Universidad Nacional de Educación a Distancia), l’université d’enseignement à distance espagnole. Le Professional English s’adressait à un public ayant un niveau intermédiaire en anglais, et le cours d’allemand Alemán para hispanonohablantes: nociones fundamentales s’adressait à des débutants complets.

Évaluation automatisée et auto-évaluation des compétences linguistiques. Réflexions sur les changements induits par le numérique dans l'enseignement et l'apprentissage des langues. Colin Lankshear a identifié quatre types de changements liés à la révolution des technologies de l’information (Castells, 2001) : « les changements dans le monde à connaître, dans la conception du savoir et les processus d’accès au savoir, dans la nature de ceux qui savent et dans l’importance relative des différents modes du savoir » [3][3] Notre traduction..

Réflexions sur les changements induits par le numérique dans l'enseignement et l'apprentissage des langues

Ce philosophe de l’éducation s’intéresse aux changements que le numérique a entraînés dans la vie sociale en général alors que nous allons, en ce qui nous concerne, nous focaliser sur le domaine de l’enseignement/apprentissage des langues. C’est à partir de cette déclinaison des changements proposée par Lankshear que nous chercherons à spécifier certains changements intervenus et à voir sous quels aspects ils ont pu avoir une influence sur les pratiques et discours des enseignants et des apprenants, en nous en tenant à chaque fois à un ou deux exemples.

Attachons-nous tout d’abord aux changements dans le monde à connaître. 1. 1. Numérique et enseignement-apprentissage des langues en Lansad – Quand, comment, pourquoi ? 1Ce texte reprend l'essentiel de la présentation faite en ouverture du séminaire "Le numérique pour l'enseignement et l'apprentissage des langues pour non-spécialistes" organisé à l'initiative de la Mission pour le numérique dans l'enseignement supérieur (Mines-DGESIP).

Numérique et enseignement-apprentissage des langues en Lansad – Quand, comment, pourquoi ?

Précisons d'abord que nous prenons comme référence le terme Lansad, plus usuel dans notre communauté que celui de "non-spécialistes" qui avait été proposé par le ministère. Nous parlons de Lansad dans le sens le plus large, langues pour spécialistes d'autres disciplines, sans entrer dans les relations entre langue "générale" et langues dites de spécialité, FOS (français sur objectifs spécifiques) ou FOU (français sur objectifs universitaires)… Le secteur Lansad peut concerner des publics très hétérogènes quant à leur niveau ou leurs motivations et des organisations très diverses en fonction : 3N'oublions pas, néanmoins, que l'enseignement supérieur n'est pas toujours un milieu favorable. 69Il s'agit :

Revue Sticef.org. Matthieu Cisel (STEF, Cachan), Éric Bruillard (STEF, Cachan) RÉSUMÉ : Cette chronique retrace les grandes étapes de l’histoire des MOOC, ou Massive Open Online Courses, depuis l’apparition du MIT OpenCourseWare jusqu’à janvier 2013, en se focalisant sur les plates-formes américaines (Coursera, edX et Udacity).

Revue Sticef.org

Elle présente les approches pédagogiques sous-tendant les différents modèles de cours et notamment la distinction entre MOOC connectivistes comme le premier MOOC francophone Itypa (cMOOC) et ceux orientés vers la transmission des connaissances (xMOOC). Des exemples de déroulement des cours sont ensuite brièvement décrits. La participation au cours Designing a New Learning Environment de la plateforme Venture Lab permet de décrire certains points clés des cMOOC. Sont enfin discutés des problèmes généraux liés aux MOOC (certification, modèles économiques...) et présenté l’écosystème qui se crée progressivement autour de ces cours.

Focus numerique pour apprentissage des langues.