background preloader

Malhado Hajji Gousseau _ les jeux de société

Facebook Twitter

Les jeux de société font de la résistance. Les jeux de société font partie de ces valeurs sûres, avec les jeux de construction, que parents et grands-parents achètent volontiers en période de crise. Ils représentent 10,4% d'un marché du jouet qui pèse 3,1 milliards d'euros. Ça se bouscule dans la hotte du Père Noël. Alors que les tablettes pour enfants sont en passe de devenir les jouets les plus vendus de l'année, les jeux de société font de la résistance. Ils représentent 10,4% d'un marché du jouet qui pèse 3,1 milliards d'euros. «Dans un marché stable, leurs ventes se portent très bien, en progression de 3,4% depuis le début de l'année», précise Frédérique Tutt, spécialiste des jouets au sein du cabinet NPD. Ils font partie de ces valeurs sûres, avec les jeux de construction, que parents et grands-parents achètent volontiers en période de crise. «Le marché du jeu de société français est le plus important en Europe, ajoute Frédérique Tutt.

Dynamisé par quelques nouveautés «S'amuser à réfléchir» Les Chiffres du Marché des Jeux de Société. Le secteur des Jeux de Société fut le seul secteur de l’univers des jouets à connaître une croissance en 2009, en plein cœur de la crise économique et sur fond de fort déclin du secteur des jeux vidéo. L’adaptation récente du célèbre jeu online « Angry Birds », bien connu des fans de l’Apple Store, dans le format des jeux de société en est la meilleure preuve : les éditeurs de jeux vidéos ont compris que la niche des jeux de société n’était pas la niche qu’ils imaginaient il y a encore 10 ans. Le secteur des jeux de société a connu une vraie révolution ces 5 dernières années, notamment grâce aux jeux dit « Modernes ». Fort d’une croissance régulière et d’un réseau de boutiques spécialisées dynamiques et réactives, le secteur des jeux de société connaît de beaux jours.

Le célèbre prix Allemand « Spiel des Jahres » a d’ailleurs été remporté par un jeu français l’année dernière, « Dixit » des éditions Libellud. Et les passionnés du jeu de société ? Et l’international ? Pouquoi le jeu de société survit-il si bien à l’ère du 2.0 et aux jeux vidéo (2/2) Voir article précédent : Comment le jeu de société survit à l'ère du 2.0 et aux jeux vidéo (1/2) Pour continuer à se montrer attractifs, les jeux de société sont en effet dans l'obligation d'entretenir la flamme.

Le temps qui passe n'épargne pas le pouvoir de séduction de certaines grandes franchises qui ont déjà plusieurs dizaines d'années au compteur. Le jeu de société traditionnel a ainsi les défauts de ses qualités. "Quand on ne sait pas trop quoi offrir, c'est une commodité d'acheter un jeu de société", note Frédérique Tutt. Et pour de nombreux consommateurs, ce côté cadeau "traditionnel" est également synonyme de "vieillot", comme l'indique la consultante de NPD Group : En ayant cette image là, c'est compliqué de rester d'actualité. Il ne faut pas oublier qu'il peut être très difficile de vendre du classique.

Un enjeu qui n'a pas échappé aux grands groupes. Jeux vidéo et applications ne sont pas un danger car "le jeu appelle le jeu" Des cycles d'innovation comme dans tout secteur. Pourquoi les Français achètent toujours des jeux de société. Monopoly, Scrabble ou autres jeux de cartes stratégiques auront encore une place privilégiée sous les sapins cette année. La France est le premier marché d’Europe sur le jeu de société avec plus de 20 millions de boîtes vendues l’an dernier. Candy Crush Saga ou autres social games ont encore du boulot.

A en croire un sondage Opinion Way* publié en novembre 2014, 40% des Français citent le jeu de société en tête de leurs premiers loisirs ludiques, loin devant les jeux de plein air et les jeux communautaires sur Internet (25%). Une préférence que l’on retrouve sur le terrain économique : les ventes de jeux de société se portent au mieux en France (+5% l’an dernier, selon le cabinet d’études NPD), premier marché du secteur en Europe avec 21 millions de boîtes vendues pour un chiffre d’affaires évalué à 343 millions d’euros.

La tradition compte et l’innovation aide beaucoup. Benjamin Hay Photo Wikimedia commons – H.Frank. Pourquoi le jeu de société survit-il si bien à l’ère du 2.0 et des jeux vidéo (1/2)? Comme cadeau sous le sapin le 25 décembre au matin, le jeu de société reste aujourd'hui une valeur sûre. Pourtant, la déferlante de jeux vidéo aux budgets colossaux et truffés de toujours plus d'effets spéciaux, renforcée par le 2.0 et la prolifération des applications et jeux en ligne auraient pu le reléguer au rang de has been, au grenier. Mais il en faut plus pour bousculer l'inoxydable jeu de société.

"Ce marché se porte bien, il compte aujourd'hui davantage de joueurs qu'il y a quelques années", souligne Frédérique Tutt, expert du marché du jouet et consultante de NPD Group. En 2012, le chiffre d'affaires du secteur s'est élevé à 325 millions d'euros en France Selon les données de ce cabinet de conseil, le chiffre d'affaires du secteur s'est élevé à près d'un milliard d'euros en 2012 dans les cinq principaux pays européens (France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne). Un chiffre en légère diminution par rapport aux années précédentes mais qui demeure relativement stable. Société Ce que l’on sait de l’attentat évité à La Défense Le procureur de Paris a confirmé qu’Abdelhamid Abaaoud projetait des attentats dans le quartier de La Défense.

L’enquête a été confiée à six magistrats... Tourisme - Transport Attentats : le tourisme parisien plus affecté qu’en janvier L’impact des attentats du 13 novembre sur l’activité touristique a été plus fort que ceux de janvier dernier, selon l’Office du tourisme et des congrès... Après les attentats de Paris, le drapeau tricolore s'offre une... Devenu une icône depuis les attentats de Paris, le drapeau français, dont les ventes explosent, est omniprésent. 2014.11.28 jeux video. LOISIRS Une étude confirme la faiblesse de la pratique en France et la relative mauvaise opinion de nombreux Français au sujet des jeux sur console et sur ordinateur... Nicolas Beunaiche Comme Laure Manaudou et Nagui, les Français préfèrent toujours le Monopoly à Fifa 15.

Selon une étude Opinion Way pour la Française des jeux, 40% des sondés disent jouer en priorité à des jeux de société (-4% par rapport à 2013), tandis qu’ils sont 25% à se dire partisans des jeux en plein air et des jeux sociaux sur Internet comme Candy Crush, et 23% à se déclarer joueurs réguliers sur console ou ordinateur (-2%). Seuls les jeux d’argent et de hasard font pire, avec 11% d’amateurs. Non contents de bouder les jeux sur écran, les personnes interrogées considèrent aussi majoritairement qu’ils ont un impact négatif sur l’humeur.

Le jeu vidéo à l'école divise L'usage et la perception des Assassin’s Creed et autres Call of Duty varient toutefois en fonction de nombreuses variables. Les jeux de société résistent au numérique. Les jeux de société avaient quelque peu perdu de l'intérêt, en raison notamment du développement des supports électroniques. Mais désormais, ils reviennent sur le devant de la scène depuis quelques années, tant pour les adultes que pour les enfants et adolescents. Il faut dire que c'est un marché juteux. En France, quelque 12 millions de boîtes sont vendues chaque année. Les jeux de société traditionnels de nos grands-parents ont toujours la préférence des acheteurs, les jeux de société dits "modernes" n'occupant que 20% des ventes. Les 44 éditeurs de jeux de société en France se partagent un marché de 240 millions d'euros avec un prix moyen de 20 euros par boîte. Si la réflexion est moteur des jeux traditionnels, les modernes font également appel à la rapidité, l'habileté ou encore l'imagination.

Le choix d'un jeu de société, ancien ou nouveau, est très large, le secteur enregistrant près de 500 nouveautés par an et renouvelant sans cesse ses classiques.