background preloader

Janik_Chapart_Jeux télé

Facebook Twitter

Les jeux télévisés, truqués ? Dans son numéro du jeudi 4 décembre, le magazine VSD propose une enquête sur l’envers du décor des jeux télévisés, ces programmes qui nous promettent des sommes mirifiques, à six, parfois sept chiffres. La réalité est tout autre. Les sociétés de production et les chaînes qui rendent ces programmes accessibles au public ne sauraient endurer de grands vainqueurs trop longtemps : pour se maintenir financièrement, ils doivent user de stratagèmes parfois discutables. Tout commence bien avant le début de l’émission. En s’infiltrant dans un casting pour Money Drop, le jeu de Laurence Boccolini sur TF1, VSD a remarqué que les candidats les plus faibles étaient écartés, mais aussi les plus forts. Personne ne veut d’un candidat trop cultivé, susceptible de repartir avec le gros lot ; prendre un tel risque serait inconsidéré. "Qu’ils aillent faire Questions pour un champion" siffle un membre de l’équipe de casting cité par nos confrères.

Sébastien Wesolowski. 5 bonnes raisons de ne jamais regarder les jeux à la télé. Ce sont des programmes que vous ne regardez pas : diffusés à l'heure où vous mangez un sandwich au bureau ou à celle de l'interview politique du Grand Journal, les jeux représentent un genre à part à la télévision, un spectacle du pauvre assez déprimant quand on en connaît les mécaniques. Pourtant, des millions de téléspectateurs sont chaque jour au rendez-vous de Motus, des 12 coups de midi, ou encore du Juste Prix... Alors, pour que vous ne les regardiez jamais, même par hasard, voici les 5 raisons pour lesquelles les jeux télé c'est vraiment de la m... 1. Les candidats sont des caricatures Qu'elle est loin la France des années 90 où les candidats débarquaient de province des étoiles plein les yeux ! Aujourd'hui, les candidats des jeux sont castés et doivent répondre à des critères précis : dans La Roue de la Fortune, l'un des 3 participants sera toujours soit en surpoids, soit issu d'une minorité visible.

Enfin : montrez vos émotions. 2. Un plaisir d'animer un jeu ? 3. 4. 5. Les jeux restent un enjeu majeur pour la télévision. TELEVISION Inédits en France ou remis au goût du jour, les jeux télévisés ont une présence toujours plus grande sur les grilles de programme… Anaëlle Grondin Préparez-vous à voir déferler dès cet été pléthore de nouveaux jeux à la télé. Cyril Féraud, sur France 3, sera aux commandes d’un programme baptisé Personne n’y avait pensé, Jean-Luc Reichmann présentera à la rentrée le jeu de questions-réponses Le Champion de la TV sur TF1 et NRJ 12 a annoncé qu’elle allait relancer L’Académie des 9.

Trois exemples parmi tant d’autres. Les jeux télévisés sont tout sauf ringards. François Viot, directeur de la rédaction de Télé Câble Sat Hebdo avait publié en 2009 le livre Le jackpot des jeux télé. Il « persiste et signe » : ce genre est plus que jamais « un enjeu majeur pour la télévision ». Un remède face à la crise. Une réponse à la nostalgie. Une flamme entretenue. TEMOIGNAGE : Dans les coulisses des castings de jeux télévisés (Vécu) La production ne recherche pas des têtes d’ampoules mais des gens qui font le spectacle… à leurs dépens Ils sont nombreux les amateurs de jeux télévisés qui n’hésitent pas à courir les castings pour avoir la joie de passer à la télé. Et surtout de gagner une petite ou grosse somme, quand dame chance est de la partie.

Malheureusement, au fil des ans, et avec l’apparition des émissions de téléréalité, les critères de sélections ont changé. Et pas dans le bon sens ! Remporter la vitrine du « Juste prix » ou montrer son incroyable talent de chanteur dans « N’oubliez pas les paroles », quoi de plus amusant, pour peu qu’on soit un peu extraverti. Du désir à la réalité il n’y a qu’un pas. Qu’il était possible de franchir facilement il y a quelques années mais qui est devenu mission impossible de nos jours. De plus, on rencontrait souvent les mêmes amateurs de jeux télévisés sur les différents castings et on avait fini par devenir une bande d’amis.

Les coulisses de la télé: Les jeux sont-ils déjà faits? Chez nous, le Septante et un mène pépère sa barque sur RTL-TVI sans concurrent direct à l'horizon. Mais quand les téléspectateurs belges se branchent sur les chaînes françaises, les jeux télé représentent une armada d'animateurs et de candidats qui se livrent une bataille au quotidien. L'avantage du genre? Un jeu coûte dix fois moins cher à produire qu'une fiction, et ça rapporte beaucoup d'argent. L'enjeu? Servir de locomotive aux audiences des JT, à midi ou en avant-soirée. Cette guerre quotidienne contraint les producteurs de ces programmes à imaginer des stratégies de séduction sans faille. Règle 1: Recruter du "champion potentiel" La tendance actuelle est claire: dans la plupart des jeux, les candidats peuvent revenir plusieurs fois. . * Un chiffre? Règle 2: La vie du candidat doit être passionnante Les "anecdotes" racontées par les candidats font partie du récit moderne des jeux.

. * Un chiffre? Règle 3: En plateau, ça doit être show! * Un chiffre? * Un chiffre? * Un chiffre? Jeux télé : voici les astuces des productions pour limiter les gains des candidats. Les jeux télé attirent de plus en plus de candidats. En temps de crise, de nombreux téléspectateurs rêvent de décrocher le jackpot pour s'offrir des vacances ou simplement arrondir leurs fins de mois. Forcément, lorsque Julien Courbet nous promet 100 000 euros dans A prendre ou à laisser ou Laurence Boccolini 250 000 euros avec les trappes de Money Drop, la tentation est forte ! Surtout qu'il est, a priori, plus facile (encore faut-il avoir le profil recherché) de se faire sélectionner et de repartir avec quelques milliers d'euros que de gagner la somme équivalente dans les jeux à tirage ou à gratter. En plus, c'est gratuit et amusant... Mais comme au casino, les chaînes et les productions ne veulent pas prendre le risque de reverser de telles sommes tous les jours.

"Ces sommes doivent être intégralement financées par les appels surtaxés", écrivent nos confrères. Alors comment font les producteurs pour ne pas dépasser ces gains moyens ?