background preloader

Etudes violences sur les femmes

Facebook Twitter

438.fr. Affiche définitive. Apprendre. Ce que dit la loi - Violences sexuelles. Ce que dit la loi Les violences sexuelles portent atteinte aux droits fondamentaux de la personne notamment à son intégrité physique et psychologique. Elles sont l’expression de la volonté de pouvoir de l’auteur qui veut assujettir la victime. Le responsable de l’agression sexuelle est l’auteur quelles que soient les circonstances de la violence sexuelle. Les conséquences pour les victimes quelle que soit la forme de la violence sexuelle sont importantes, nombreuses et durables, notamment anxiété, trouble du sommeil et/ou de l’alimentation, peurs intenses, la culpabilité, dépression, isolement, conduites à risque ou agressives… Ces manifestations sont propres à chaque victime et sont variables dans le temps. La victime doit être aidée et accompagnée.

Tout acte sexuel (attouchements, caresses, pénétration…) commis avec violence, contrainte, menace ou surprise est INTERDITE par la loi et SANCTIONNEE pénalement. La contrainte suppose l’existence de pressions physiques ou morales. Le viol. Chiffres clés - Les chiffres de référence sur les violences faites aux femmes. Les chiffres de référence sur les violences faites aux femmes Pour une présentation plus approfondie de ces chiffres et d’autres données sur les violences faites aux femmes, consulter les numéros de La lettre de l’Observatoire national des violences faites aux femmes.

Violences au sein du couple. Chaque année, 216 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire intime (mari, concubin, pacsé, petit-ami…). Il s’agit d’une estimation minimale. L’enquête n’interrogeant que les personnes vivant en ménages ordinaires, elle ne permet pas d’enregistrer les violences subies par les personnes vivant en collectivités (foyers, centres d’hébergement, prisons…) ou sans domicile fixe. Ce chiffre ne couvre pas l’ensemble des violences au sein du couple puisqu’il ne rend pas compte des violences verbales, psychologiques, économiques ou administratives. Source : « Etude nationale sur les morts violentes au sein du couple. Essai M22. Etude%20nationale%20sur%20les%20morts%20violentes%20au%20sein%20du%20couple%20(anne%CC%81e%202015)

Fiches recherches documentaires. Journée internationale de lutte contre les mutilations sexuelles féminines – Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes. Le 6 février, la Journée internationale de lutte contre les mutilations sexuelles féminines, depuis son instauration par l’ONU en 2003, est l’occasion de mobiliser au plan national et international les dynamiques initiées par les Etats et la société civile pour l’abandon de ces pratiques néfastes pour la santé des filles et des femmes.

En France, la Journée internationale du 6 février est l’occasion de mobiliser l’ensemble des acteurs pour la prévention des risques et l’éradication de cette pratique. Les mutilations sexuelles féminines sont internationalement considérées comme une violation des droits des jeunes filles et des femmes. Elles constituent une atteinte fondamentale à l’intégrité physique des filles et des femmes, et entraînent de graves conséquences physiques et psychologiques. Selon l’OMS, 200 millions de femmes sont victimes de mutilations sexuelles dans le monde et 3 millions de filles supplémentaires subissent cette violence chaque année.

Le Centre | Centre Primo Levi. Le corps des jeunes filles de l'Antiquité à nos jours - Gabrielle HOUBRE. Lettre ONVF 8 Violences faites aux femmes principales donnees nov15. Summary fr. Typesviolence. Typologie. Un viol est déclaré toutes les quarante minutes en France. Violences faites aux femmes : l'horreur en 10 chiffres -... Chaque année depuis quinze ans, la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes nous force à regarder le monde à travers les yeux d'une femme. Impossible de ne pas ressentir ce sentiment d'effroi, d'insécurité face à des chiffres intolérables et pourtant toujours d'actualité. En passant en revue les données de l'Unicef, de l'ONU, de la Banque Mondiale et de l'OMS, nous avons dressé un bilan alarmant des violences que subissent les femmes toujours considérées esclaves dans certaines régions du globe.

Même lorsque la loi les protège, elles restent les principales victimes des coups et des viols. Une femme sur trois a déjà été victime de violences dans le monde L'Organisation mondiale de la Santé a rappelé la semaine dernière dans la revue médicale The Lancet que près de 35% des femmes et filles sont exposées à une forme de violence physique et/ou sexuelle au cours de leur vie. En France, une femme décède tous les trois jours sous les coups de son conjoint. Violences faites aux femmes : les violences conjugales - UFR d'études psychanalytiques. Public concerné Cette formation qualifiante s’adresse aux personnels de santé, de justice et de sécurité, du domaine social ou monde associatif, personnels DRH, étudiants-es en M2 ou toute personne avec une expérience de terrain ou qui s’intéresse à la problématique de violences conjugales.

Objectifs Les violences faites aux femmes constituent l’un des problèmes majeurs en matière de violation des droits humains ; les violences conjugales en sont l’expression la plus courante. Résultant entre autres des inégalités femmes-hommes, elles contribuent à la reproduction de celles-ci. Ce phénomène s’avère de fait aussi diffus que varié dans sa présentation et l’étendue des abus et crimes commis contre des femmes au sein de leur foyer : violences physiques, sexuelles, verbales et psychiques, mais aussi privations et contrainte financière.

Les violences conjugales sont d’ailleurs la première cause de mortalité des femmes entre 19 et 44 ans de par le monde, selon le Conseil de l’Europe. Programme. À propos de la campagne - Tous unis pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes. Le problème Il existe de nombreuses formes de violence à l'égard des femmes : physique, sexuelle, psychologique et économique. Ces formes de violence sont interdépendantes et touchent les femmes depuis avant la naissance jusqu’à la vieillesse. Certains types de violence, comme la traite de personnes, ne connaissent pas les frontières nationales. Les femmes qui sont victimes de la violence souffrent de toute une gamme de problèmes de santé et leur capacité à participer à la vie publique s'en trouve diminuée.

La violence contre les femmes atteint les familles et les communautés à travers les générations et renforce d’autres formes de violence répandues dans la société. La violence contre les femmes les appauvrit aussi, ainsi que leur famille, la communauté et la nation. La violence à l’égard des femmes ne se limite pas à une culture, une région ou un pays en particulier ni à des groupes spécifiques de femmes au sein d’une société. Violence infligée par un partenaire intime Violence sexuelle.